le voile : invention des hommes

(Archive)
amir54
Messages : 2
Enregistré le : sam. juil. 17, 2010 7:06 pm

le voile : invention des hommes

Messagepar amir54 » sam. juil. 17, 2010 8:21 pm

Origine. La burqa
a-t-elle un fondement

religieux?

Mise au point.

Et Dieu, qu'en pense-t-il? De la burqa, rien ou presque. Pour les musulmans, c'est Dieu qui, par le biais de l'ange Gabriel, a dicté à Mahomet les sourates du Coran, leur livre sacré. Or trois d'entre elles seulement évoquent le fait que la femme puisse se voiler. Encore
le vocabulaire utilisé et le contexte où sont nés ces versets invitent-ils à la prudence. Dans la sourate XXIV (r), dite «La lumière
, les versets 30 et 3r disent ainsi: « Dis aux croyants qu'ils baissent leur regard et soient chastes [...j. Dis aux croyantes de baisser leur regard, d'être chastes, de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît. Qu'elles rabattent leur voile sur leur gorge! [...j» Le mot utilisé pour voile est khimar, que l'on traduit par mantille ou mante; celui qui évoque la poitrine est juyub, qui veut dire aussi échancrure, et donc sexe. Pour certains historiens, la sourate aurait été édictée pour mettre un peu d'ordre dans les pratiques anté-islamiques. Il était habituel en effet de tourner nu autour de la Kaaba, ce fragment de météorite qui était adoré là. On se frottait même les parties génitales sur la pierre. Le Coran exige donc alors plus de pudeur de la part de ses fidèles.
Le Coran évoque encore le problème de la protection de la femme dans la sourate XXXIII ("Les factions»). Le verset 59 s'adresse à Mahomet: «0 Prophète, dis à tes épouses, à tesfilles et aux femmes des croyants de serrer sur elles leur voile ! Cela sera le plus simple moyen qu'ellessoient reconnues et qu'elles ne soient point offensées [..]. ».Quel était alors le problème? Mahomet, qui a fui sa ville natale de La Mecque où sa vie était en danger, s'est installé avec sa petite communauté decroyants à Médine. Là, tout le monde vit vaille que vaille sans confort, et les femmes qui doivent sortir le soir dans le désert pour se soulager sont souventdérangées par desjeunes gens. Il faut trouver une solution: pragmatique, le Coran leur conseille donc de se protéger pour sortir. Le mot utilisé ici pour voile est jilbab, qui donnera plus tard djellaba ou galabya, la longue robe portée par les hommes et les femmes de
l'Egypte au Maroc. «Jilbab désigne ici le buste, la partie du corps où la séduction devien tprovocante, assure

l'anthropologue Youssef Seddik («Nous n'avons jamais lu le Coran», Editions de l'Aube, 2004). Mais quand on dit que quelqu'un, homme ou femme, pleure un proche, on dit aussi qu'il a déchiré son jilbab. Cela n'a donc rien à voir avec la burqa.» Dans la même sourate, le verset 53 ne concerne que les femmes du Prophète: «0 vous qui croyez !N'entrez

dans les appartements du Prophèteque quand vous en est donnée la permission pourun repas[...j. Quand vous

demandez un objet aux épouses du Prophète, demandez-le derrière un voile» Là aussi, l'approche coranique

est très pragmatique: les femmes de Mahomet étaient constamment dérangées par les allées et venues des solliciteurs de leur époux, dont certains se conduisaient de manière cavalière; il en allait donc de la dignité du Prophète lui-même, d'où l'obligation du voile, traduit ici de hidjab, rideau. Ainsi naît la règle du purdah; de la séparation entre hommes et femmes.

Les textes en témoignent: le Coran veut protéger la femme, mais il n'exige pas qu'elle se cache. Rapidement
pourtant, notamment dans les villes, le confinement des femmes va se généraliser, et le voile plus ou moins couvrant deviendra la règle.

Une mauvaise intérprétation des écrits par les hommes va contraindre les femmes à porter un voile qui cache le corps, ce qui n'est absolument pas ce qui est écrit dans le Coran.

Lisez, refléchissez
oumayma19
Messages : 1006
Enregistré le : dim. sept. 07, 2008 4:40 pm

Messagepar oumayma19 » sam. juil. 17, 2010 11:53 pm

Salam Amir54,


Bienvenu sur le forum, j'ai bien lue ton message, et c'est aussi ce qu'on m'a expliqué en ce qui concerne le hidjab et le jilbab, la bourka a été inventé par les hommes comme tant d'autres régles qui ne figurent pas sur le CORAN el Karim.

En tout cas, ton message m'a plu, et moi je ne vais pas plus loin que le hidjab que je porte SUNNA du Prophete (SAW)

Salam à tous et bon dimanche.
Abou Zaynab
Messages : 9
Enregistré le : mer. juil. 21, 2010 9:36 am

Messagepar Abou Zaynab » mer. juil. 21, 2010 11:31 am

BismiLlahi Ar Rahmani Ar Rahim

As Salamu 3alaykum Wa RahmatuLlahi Wa Barakatuh

Les anciens [as-Salafs] - rahimahum Allâh - repoussaient eux-mêmes les fatwas (avis juridique) en raison de la grande affaire que cela représente, et de l’énorme responsabilité, ainsi que par crainte de dire sur Allâh une chose sans science. Car certes, celui qui donne une fatwa (avis juridique) est en réalité informé au sujet d’Allâh, en clarifiant sa législation. Et dire une chose au sujet d’Allâh sans science, c’est tomber dans ce qui équivaut au polythéisme [Chirk]. Allâh -Ta’âla :

« Dis : « Mon Seigneur n’a interdit que les turpitudes (les grands péchés), tant apparentes que secrètes, de même que le péché, l’agression sans droit et d’associer à Allâh ce dont Il n’a fait descendre aucune preuve, et de dire sur Allâh ce que vous ne savez pas » Coran, 7/33

Ainsi, Allâh - Subhânahu - a rendu égal le fait de parler sur Lui sans science et le polythéisme [Chirk]. Et Il -Subhânahu- a indiqué :

« Et ne poursuis pas ce dont tu n’as aucune connaissance. L’ouïe, la vue et le cœur : sur tout cela, en vérité, on sera interrogé. » Coran, 17/36

C'est pour cela mon cher et tendre frère que l'on ne doit pas se précipiter à donner un avis juridique, on se doit plutôt d’attendre, de réfléchir et de passer en revue [le sujet de la question]. Et si on n’a que peu de temps, on doit en revenir à une personne plus savante que nous, afin que l'on se préserve de dire sur Allâh une chose sur laquelle nous n’avons pas de science.

« Demandez-donc aux érudits du Livre, si vous ne savez pas.» Coran, 21/7

Celui qui a la crainte d’Allâh, [Allâh] Lui accordera le succès et l’élèvera. Et celui qui donne une « fatwa » sans science est plus égaré que l’ignorant [al-Djâhil].

Car l’ignorant dit : « Je ne sais pas. » Il se connaît dans ses possibilités [à répondre]. Alors que celui qui se compare à un véridique, il se peut même qu’il se mette au-dessus des savants [al-’Ulémâ], il peut se croire meilleur qu’eux et ce faisant, il s’égarera et commettra des erreurs sur des questions que même les plus petits des étudiants en science connaissent. Ainsi le mal [de cette personne] est énorme et son danger est grand.

Revenons au Sujet " La burqa a-t-elle un fondement religieux?"

Tout d'abord il faut savoir que c'est un sujet a divergence certains savants son d'avis que c'est obligatoire et d'autre non je me contente de seulement apporter les preuves sur lesquels s'appuient ce qui sont d'avis que la burqa est obligatoire.
Je vous demande a mon tour de lire et de réfléchir in sha Allah
(ps : je suis moi meme d'avis que ce n'est pas une obligation mais ils nous est interdit de fermer la porte à la divergence)


D'abord intêressons-nous à la partie "de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît".

A quoi correspond "leurs atours" qui en arabe se dit "zinatahouna"? Ibn Mas’oud -qu'Allah soit satisfait de lui- a dit : « les atours (zina) sont, par exemple, le pardessus et les vêtements » (rapporté parAl-Tabarani et Al-Hakim, et authentifié par Ibn Abi Hatim)<o:p></o:p>
Ibn Mas’oud -qu'Allah soit satisfait de lui- a également dit :"Il y a deux sortes de parures (zina) : la parure apparente et la parure cachée. Celle qui est apparente, ce sont les vêtements, et celle qui est cachée, c’est le khoul (matière appliquée sur le contour des yeux) et le visage. Cette dernière ne peut être montrée qu’au mari et aux hommes considéré comme mahram (homme interdits au mariage suite à un lien parental)."

De plus dans la langue arabe "la parure"(zina) signifie les vétements comme cela nous est prouvé par la parole d'Allah: « O Enfants d’Adam, dans chaque lieu de prière portez votre parure (zinatakum) (vos habits) »(Sourate Al-A'raf verset 31).

Ainsi ce verset nous aide à comprendre que le mot "zina" (atours,parure) ne correspond pas au corps de la femme mais à ces vêtements.

Cheikh Zayad Al-Madkhali a commenté se verset en disant: "Cela se référe à ce qui est est incapable d'être caché, tel que le vêtement externe comme le jilbab,le voile,et tant d'autres. Ou cela peut se référer à ce qui devient visible de la femme de manière non intentionnelle, dû à une cause inattendue, tel qu'un vent fort ou au transport d'un objet,aussi bien que toutes les autres choses pour lesquelles chaque femme est pardonné si son visage et ses mains deviennent visible à cause de cela.

De plus, il a été rapporté authentiquement d'Ibn Mas'oud-radhi Allahou 'anhou- avec une chaine de narration gradué du plus au niveau d'authenticité que la signification de la parole d'Allah:"de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît" est le vêtement externe."
Maintenant voyons la signification de la partie "qu’elles rabattent leurs voiles sur leurs poitrines" qui se dit en arabe "wa yadhribna bi khoumourihina 'ala djouyoubihina".
Dans la langue arabe, le mot "Khimar" signifie voile, rideau. D’où le mot "khamr" qui signifie alcool car il voile la conscience. Et lorsque l’on dit qu’une femme s’est voilée, cela signifie qu’elle s’est couvert

Al-Bukhari a rapporté dans son recueil de hadith authentiques que ‘Aicha qu’Allah l’agrée, a dit : « Qu’Allah fasse miséricorde aux premières femmes immigrées, car lorsque Allah a révélé : « et qu’elles rabattent leurs voiles sur leurs poitrines », elles ont déchirée une partie de leurs robes et se sont voilées avec ». Dans une autres version, elle dit : « Elles ont pris leur manteau et en ont coupé les rebords et se sont voilée avec ».
Ibn Hajar dit dans son ouvrage "al-Fath" ("l'ouverture" qui est l'explication de "sahih Al-Bukhari") : « Sa parole disant : « Elles se sont voilée avec », signifie qu’elles se sont couverte le visage ».

Il explique comment, et dit : « La femme met le voile sur sa tête et rabat son bout du flanc droit vers son épaule gauche. Al-Farra’ a dit comme nous l'avons déjà mentionné : « Pendant la période d’ignorance, la femme jetait son voile derrière elle en dévoilant ce qu’il y avait devant. Puis, il leur fut ordonné de se voiler ».

2 / 2éme verset

« Et si vous leur demandez quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau : C’est plus pure pour vos cœurs et leurs cœurs » (Sourate Les coalisés verset 53)
En arabe: "wa idha sa altoumouhouna mata'an fas alouhouna min wara i hidjabin dhalikoum at'harou liqouloubikoum wa qouloubihina"

Par ce verset Allah -le Très haut- nous montre comment procéder pour rester loin de la tentation (al fitna). Ici étaient visés les compagnons qui sont les meilleurs de cette communauté cependant cela s'applique également à nous. Maintenant se pose une question: "quelle niveau de foi (imane) avons nous par rapport aux compagnons?!" Ainsi les personnes douées de raison comprendront sans difficultés que la sagesse qu'a la femme à se cacher derrière un hijab (voile, rideau) est que cela met fin aux mauvais désirs, et ici il n'y a aucun doute que le visage et les mains font parties de ce qui est cacher par le "hijab".

Regardez comment notre Mère 'Aïcha - qu'Allah soit satisfait d'elle- a compris et appliqué cela lors du récit de la calomnie : "Alors que j'étais ainsi assise, je fus gagnée par le sommeil et m'endormis. Pendant ce temps, Safwân ibn Al-Mu'attal, qui restait en retrait par rapport à l'armée, s'était mis en route dans la dernière partie de la nuit. Il arriva près de l'endroit où je me trouvais au petit matin. Il vit une forme humaine allongée et s'approcha. Il me reconnut car il avait vu mon visage avant l'obligation du voile sur celui-ci. Il prononça alors la formule de l'istirjâ' [formule que l'on dit en cas de malheur]. Je fus réveillée au son de cette formule. Je cachai alors immédiatement mon visage par le moyen de mon voile".

3/ 3éme verset

<<Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles: elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées.>> (Sourate Les coalisés verset 59)

En arabe: "Ya ayouha nabiyou qoul li azwadjika wa banatika wa nisa i lmouminina youdniyna 'alayhina min djalabibihina dhalika adna an you'rifna fala youdhina wa kana Lahou Ghafouran Rahim

L' éxegèse de ce verset est bien connu de tous: « Cela veut dire qu’elles doivent cacher tout le visage excepté un seul oeil pour voir (leur chemin) » Cette parole a été dite par Ibn Mas’oud , Ibn ‘Abbas et ‘Ubayda al-Salamani, ainsi que d’autres compagnons - qu'Allah soit satisfait d'eux-. De plus, Ibn ‘Abbas -qu'Allah soit satisfait de lui- a dit : « A celles qui sortent de leurs maisons, parmi les musulmanes, Allah ordonne de se couvrir les visages par leurs ‘‘jalabibs’’ et de ne laisser montrer qu’un seul oeil ». Ceci a été soutenue par Muhammad Ben Sirine -qu'Allah soit satisfait de lui-. (Sahih, rapporté par Ibn Kathir dans son tafsir, sourate 33 verset 59)

Nous verrons la signification du mot "jalbab" plus loin si Allah veux. Ainsi est la prescription d'Allah, le Sage (Al-Hakim), et j'appel l'ensemble des musulmanes à y revenir, sans quoi le mal et la tentation ne feront que s'accroître. Le comportement des croyantes vis a vis du livre d'Allah Sans conteste le modèle féminin des musulmanes d'aujourd'hui se doit d'être celui des femmes des premiers temps de l'Islam, ainsi nous allons voir comment elles ont compris et appliqué la parole d'Allah sous l'autorité du Prophète-Paix et bénédiction d'Allah sur lui-.

Pendant le pélerinage il est obligatoire à la femme de découvrir son visage et ses mains, voyez comment se comportaient les femmes de nos salafs salih (pieux prédecesseurs): ‘Aïcha, la mère des croyants(radhi Allahou 'anha) rapporte : "Il arrivait que de gens passent près de nous alors que nous étions en état de sacralisation en compagnie du Prophète. Lorsqu'ils arrivaient à hauteur de l'endroit où nous nous trouvions, nous tirions notre voile au-dessus de notre visage. Et lorsqu'ils s'éloignaient, nous découvrions notre visage."
(rapporté par Abou Daoud,n°1829.Qualifié de hassan par Cheikh Al-Albani dans son livre "Jilbab Al mar'a l'mouslima" page 108)

Asmâ bint Abî Bakr (radhi Allahou 'anha) rapporte : "Nous cachions nos visages des hommes [autres que mari et parents proches] " (Rapporté par Al-Hâkim qui l’a jugé sahih d’après les conditions d'Al-Boukhari et Muslim.Authentifié par Ibn Khuzayma, Sahih Khuzayma 4/203. Al albani l’a qualifié de sahih, Irwa’ al-ghalil, n°. 1023.)[et elle n'était pas une des épouses du prophète salla llahu alayhi wa salam pour ceux qui dise que seule les femmes du Prophète salla llahu alayhi wa salam le portait]


Voici le sharh de ces haddith par Cheikh 'Oyhaymine(rahimahoullah): "Ces haddith montre l'obligation de cacher le visage comme étant un ordre émanant de la shari'a, car pendant l'ihram(l'état de sacralisation) il est wajib(obligatoire) de ne pas revêtir le niqab. Donc si cela était seulement Moustahab(recommandé) de se couvrir le visage alors 'Aicha et Asma(radhi Allahou 'anhoum) auraient fait prévaloire le wajib sur le moustahab. Il est bien connu des 'Oulamas(savants) qu'un wajib peut être délaissé seulement à cause de quelque chose d'autre qui est aussi wajib ou fardh(fardh est un synonyme de wajib). Donc le fait que 'Aicha et Asma (radhi Allahou 'anhouma) couvraient leurs visages même en état d'ihram lorsqu'elles étaient en présence d'homme étrangers nous montre qu'elles considéraient cela comme wajib ou fard, sinon elles n'auraient pas couvert leurs visages en état d'ihram."

De plus cela était la pratique de toutes les femmes à l'époques du Prophète -Paix et bénédiction d'Allah sur lui- comme nous le montre ce haddith:
Fatima bint al-Moundhir -radhi Allahou 'anha- a dit : « Nous cachions nos visages en état de sacralisation (Ihram) avec Asma’, fille d’Abu Bakr Al-Siddiq » [Malik, al-Mawatta, 1/328. Voir 'Irwa al-Ghalil, n°1023.]

Les narrations montrant que cela était la pratique de toutes les femmes parmi l'époque bénie de nos salafs sont nombreuses, et ce qui a été cité est suffisant.
Paroles du Prophète-salallahou 'alayhi wa salam- Le Prophète -salallahou 'alayhi wa salam- a dit: « La femme en état d’Ihrâm ne doit pas porter de Niqab ni de gants » (Sahih Al-Boukhari ; Sahih Sunan Abi Dawud, 1/343 ; Sahih Sunan At-Tirmidhi, 1/250-251 ; Sahih Sunan Al-Nasa’i,2/567.)
Cela ne montre t-il pas qu'en dehors de l'état d'ihram les femmes portaient le niqab et des gants? Maintenant voici la parole authentique qui à elle seule est suffisante aux croyants pour reconnaître l'obligation de la femme de voiler son corps entier:

Le Messager d’Allah -salallahou 'alayhi wa salam- a dit : « La femme est nudité (‘Awra)» (Sahih Sounan At-Tirmidhi, 1/343)
La traduction du mot ‘Awra correspond à toute partie du corps qui doit être couverte. Ainsi la femme étant entièrement 'awra elle doit se couvrir entièrement.
Parole des sahaba -radhi Allahou 'anhouma- A propos de <<Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles: elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées.>> (Sourate Les coalisés verset 59),
l’ensemble des sahabas ont dit: « Cela veut dire qu’elles doivent cacher tout le visage excepté un seul oeil pour voir (leur chemin) » Ceci est l'avis de Ibn Mas’ud , Ibn ‘Abbas et ‘Ubayda al-Salamani, ainsi que d’autres parmi les compagnons.
Parole de tabi'ines -radhi Allahou 'anhouma- Al Hassan Al-Basri à dit concernant le verset 31 de sourate Nur: "Ce qu'il est permis à la femme de montrer d'après ce verset s'applique à ses vêtement externe qu'elle utilise pour couvrir sa beauté interne" (voir le livre Pourdah page 194)
Il n'est nul part fait allusion à l'autorisation de montrer le visage et les mains. Je vous invite également à consulter la parole d'Ibn Jarir dans son tafsir volume 22 page 29. Paroles des exègétes du Coran Que ce soit Al Tabari, Al Qortobi ou Ibn Kathir qui sont les référence en matière de tafsir, il n'a jamais été question de découvrir le visage et les mains bien au contraire.
Paroles des 4 imams L'imam Chafi'i, Malik et Ahmad ont considéré que couvrir les visage et les mains en ne laissant qu'un petit espace pour que les yeux voient étaient une obligation (fard).
L'imam Abou Hanifa quand à lui dit que la femme pouvait laisser apparaître son visage et ses mains à condition que cela n'engendre pas chez ceux la regardant de désirs(pas sexuelles mais dans le sens de la trouver belle,etc), sinon s'il y a le moindre risque aussi minime soit-il alors montrer son visage et ses mains est haram.
Paroles des savants Cheikh Al-Islam Ibn Taymiyah: "les femmes avaient l'habitude d'errer sans jilbab et les hommes avaient l'habitude de voir leurs visages et leurs mains, mais lorsque fut révélé le verset <<Ô Prophète! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles>> (Sourate Les coalisés verset 59)alors ceci devînt interdit et il fût ordonné aux femmes de porter le jilbab."
Ensuite, Ibn Taymiyah continue en disant:" le jilbab signifie comme l'a expliqué Ibn Mas'oud un vêtement couvrant le corps entier incluant la tête le visage et les mains. Par conséquent, il n'est pas permis que les femmes montrent leurs visages et leurs mains en public" (recueil de fatwas d'Ibn Taymiyah 2/110)

Cheikh Ibn Al-'Othaymine:"Le Hijab Islamique est pour la femme le fait de couvrir ce qu’il lui est interdit de montrer. Donc elle couvre tout ce qu’elle doit couvrir. Premièrement, elle doit couvrir son visage car cela est une tentation pour les personnes qui la désire. Par conséquent, la femme doit couvrir son visage devant les hommes qui ne sont pas des mahrams pour elle. Et pour ceux qui déclare que le Hijab Islamique consiste à couvrir la tête, les épaules, le dos, les pieds, les mollets et les avant-bras alors qu’il lui permettent de découvrir son visage et ses mains, ceci est vraiment très étonnant. Ceci parce qu’il est bien connu que la tentation se trouve dans le fait de regarder le visage. Alors comment peut-on dire que la Shari’a ne permet pas à la femme de montrer son pied mais lui permet de montrer son visage ? C’est impossible qu’il y est dans l’estimée, sage et noble Shari’a, une contradiction."
(Fatwas concernant la femme musulmane page 289)

Cheikh Ibn Baz: "Selon la compréhension de la meilleure génération(les salafs) après que les versets sur le hijab furent révélés alors il a été ordonné aux femmes musulmanes de se couvrir entièrement ceci incluant le visage et les mains. Elles peuvent seulement laisser un oeil ou les deux pour voir la route. Ceci était l'opinion des sahabas comme Ibn 'Abbas, Ibn Mas'oud, 'Aisha(radhi Allahou 'anhouma) et cet opinion était maintenu parmi les tabi'ines qui les ont suivis comme Ali ibn Abi Talha et Mouhammad ibn Sirin(rahimahoumlah) ainsi que par les pieux savants qui leurs ont succèdé comme Ibn Taymiyah et l'imam Ahmad Ibn Hanbal(rahimahoumlah). (tiré du livre "hijab wa soufor" de Ibn Baz)

Cheikh Zayd Ibn Hadi Al-Madkhali:"Il n'est pas permis et interdit à la femme de découvrir son visage et ses mains devant un homme étranger" (voir son livre "woujoub sitr-ul-wahji wal-kafayn")

Explication des termes par la langue arabe Ibn Al-Hazam a dit: "Dans la langue arabe, la langue du Prophète Salallahou 'alayhi wa salam, le mot jilbab signifie la partie externe du drap couvrant le corps entier. Un drap plus petit ne couvrant pas le corps entier ne peux pas être qualifié de jilbab." (Al-Muhalla,3/217)

Ibn Al-Mandhur a dit: "jalabib est le pluriel de jilbab. le jalbab est en réalité le drap/la couverture dans laquelle la femme s'envelloppe, par dessus ses vêtements, pour être couverte de la tête aux pieds. Ceci couvre le corps entier." (Lisan Ul-Arab,1/273)

Wa Llahu 'Alam

(si vous souhaitez avoir l'avis de ce qui dise que ce n'est pas une obligation et les preuves sur lesquels ils se basent faites moi le savoir in sha Allah)

Barak Allahu fikum wa Hafidakum Allah
Celiia34
Messages : 89
Enregistré le : mar. mars 09, 2010 5:13 pm

Messagepar Celiia34 » mer. juil. 21, 2010 4:48 pm

Salam Abou Zaynab ,


J'ai lu ton texte et ça m'a beaucoup interessé , j'aimerais que tu nous exposes aussi la partie où on dit que ce n'est pas obligatoire avec les preuves à l'appui comme dans le premier texte .


Merci :D
Abou Zaynab
Messages : 9
Enregistré le : mer. juil. 21, 2010 9:36 am

Messagepar Abou Zaynab » jeu. juil. 22, 2010 7:38 am

Wa 3alaykum Salam Wa RahmatuLlah

Bismillahi Ar Rahmani Ar Rahim

« L’avis de SHeikh al-Albânî rahimahu Allah , dont l'ouvrage s'intitule "Talkh-îs Jilbâb al-Mar'atu al-Muslima", et dont sa conclusion est qu'il n'est pas strictement obligatoire que la femme couvre son visage. Il cite à l'appui plusieurs hadiths:

1/ Le hadith de Jabir Ibn Abdullah qui rapporte un prône de Al Aïd fait aux femmes par le Prophète salla llahu alayhi wa salam, leur disant "faites l'aumône car la plupart d'entre vous seront en Enfer". Une femme aux joues foncées se leva, elle dit "Pour quelle raison..." etc. Sahih Mouslim.

2/ Ibn `Abbas qui rapporte qu'une femme de Khath`am a questionné le messager d'Allah (salla llahu alayhi wa salam) lors du pélerinage d'adieu, al-FaDL b. `Abbas se tourna vers elle, c'était une belle femme. [...] Boukhari-Mouslim.

Il existe d'autres versions de ce hadith, qui démontre clairement que son visage était visible, et beau. Le Prophète (salla llahu alayhi wa salam) a détourné le visage de al-FaDl avec sa main.

Le shaykh dit: ce hadith prouve que le visage de la femme n'est pas `awra.

Ibn Hazm (rahimahu Allah) dit: "si le visage était une `awra, pourquoi n'a-t-il (salla llahu alayhi wa salam) pas réagi alors qu'elle avait le visage dévoilé devant les gens?"

3/ Le hadith de la femme qui est venue chez le messager d'Allah (salla llahu alayhi wa salam) et lui a dit: "Ô Prophète, elle se donne à toi (en parlant d'elle même)". Le Prophète (salla llahu alayhi wa salam) l'a regardée de haut en bas, puis baissa la tête. Elle répéta sa demande etc... Boukhari-Mouslim.

4/ Le hadith ou `Âysha rapporte que les femmes croyantes voilées par leurs habits assistaient à la prière du matin avec le Prophète (salla llahu alayhi wa salam), puis elles rentraient chez elles sans que personne ne les reconnaissent, tellement il faisait noir. Dans une autre version: sans que personne ne reconnaissent le visage de l'autre (à cause du noir). Isnad sahih remontant à `Âysha, dans le mousnad de Abû Ya`la.
Le shaykh dit que s'il ne faisait pas noir, on les aurait reconnues, par ce qui est habituellement reconnaissable c'est-à-dire le visage.

5/ Le hadith long du sahih mouslim, où au début le Prophète (salla llahu alayhi wa salam) conseille à Fatima bintou Qays , divorcée 3ème fois, en période de `idda, d'aller chez Umm Sharik. Mais comme elle a beaucoup d'invités et il (salla llahu alayhi wa salam) a craint que son khimar (mot arabe dans le hadith) ne tombe, ou que ses habits découvrent ses jambes, il (salla llahu alayhi wa salam) la conseilla ensuite d'aller chez Ibn Umm Maktum qui était aveugle et ne peut la voir.

Le shaykh dit que ce hadith est la preuve que le Prophète (salla llahu alayhi wa salam) a permis à cette femme d'être vue avec son khimar, qui couvre la tête et non le visage. Il est obligatoire de couvrir la tête, en effet.

Quand à un autre hadith "et vous, êtes-vous aveugles?" concernant des femmes allant chez Ibn Oumm Maktoum, il est faible (cf. silsilatu al-aHadith al-Da`ifa 5958).

6/ Une femme priait derrière le messager d'Allah (salla llahu alayhi wa salam), c'était une très belle femme. Ibn `Abbas a dit: "Par Allah! Je n'ai jamais vu une femme semblable!". Certains hommes s'étaient mis au premier rang pour ne pas la voir tandis que d'autres tardaient à venir pour être dans les derniers rangs, et lorsqu'ils s'inclinaient, ils regardaient en dessous de leur bras (et ils écartaient leurs bras). C'est alors qu'Allah (t'ala) révéla: "Et Nous connaissons certes ceux qui parmi vous ont avancé, et Nous connaissons ceux qui tardent encore" (15.25).

Le shaykh a cité encore d'autres hadiths, je m'arrête ici. Il conclut: "Et ceci prouve, tout comme les hadith cités précédemment, qu'il n'est pas obligatoire pour la femme de couvrir son visage car le khimar est ce qui couvre la tête".

voir aussi " le jilbab de la femme musulmane " publié chez l'édition daralmuslim toujours de shaykh Al Albani rahimahu Allah.

(pour ce qui lise l'arabe je peux leur remettre des livres en pdf sur le sujet in sha Allah)

Si Allah me permet d'avoir d'autre précision sur le sujet je les donnerai in sha Allah.

Wa Llahu 'Alam

Barak Allahu Fikum Wa Hafidakum Allah
Celiia34
Messages : 89
Enregistré le : mar. mars 09, 2010 5:13 pm

Messagepar Celiia34 » jeu. juil. 22, 2010 3:18 pm

Salam Abou Zaynab,

Je te remercie tout d'abord , d'avoir posté ce message. C'est dommage il y'a moins de preuves que dans ton premier message :? !

A Bientôt
amir54
Messages : 2
Enregistré le : sam. juil. 17, 2010 7:06 pm

Messagepar amir54 » sam. sept. 25, 2010 8:44 pm

Cher Abou Zaynab,


Ce que dit Ibn Mas 'oud ( qui n'est qu'un homme) est une mauvaise interprétation du verset. Il interprète ce veset dans le sens que lui veut.
Il dit: "cette dernière ne peut être montrée qu'aux maris et aux hommes considérés comme mahram " D'où sort t-il ces propos? Où est-ce-écrit dans le Coran???Encore une fois, il interprète à sa manière et essaye de convaincre les hommes et femmes ignorantes .

Tu écrit :"De plus dans la langue arabe "la parure"(zina) signifie les vétements comme cela nous est prouvé par la parole d'Allah: « O Enfants d’Adam, dans chaque lieu de prière portez votre parure (zinatakum) (vos habits) »(Sourate Al-A'raf verset 31)". C'est évident , nous( hommes et femmes) n'allons nous rendre dans un lieu de prière sans vétements!!!!!!
Ce verset n'a rien à voir avec les versets 30 et 3r, ce n'est pas lemême sujet.

Tu écris"Ainsi ce verset nous aide à comprendre que le mot "zina" (atours,parure) ne correspond pas au corps de la femme mais à ces vêtements". C'est évident, au moins un verset que tu as compris!
Cheikh Zayad Al-Madkhali ( qui n'est qu'un homme) fait également sa propre interprétation. Ce n'est que son avis. Il n'a aucune preuve de ce qu'il avance.

Il faut remettre le verset 30 et 3r dans son contexte. Comme je l'ai signalé,la sourate aurait été édictée pour mettre un peu d'ordre dans les pratiques anté-islamiques. Il était habituel en effet de tourner nu autour de la Kaaba, ce fragment de météorite qui était adoré là. On se frottait même les parties génitales sur la pierre. Le Coran exige donc alors plus de pudeur de la part de ses fidèles. Le Coran veut seulement que les hommes et les femmes couvrent leurs parties intimes( poitrines et sexe).Il dit:"....aussi bien que toutes les autres choses pour lesquelles chaque femme est pardonnée si son visage et ses mains deviennent visible à cause de cela. " D'où sort-il cela??? En aucun cas, il n'est écrit cela dans le Coran.

Lisez le Coran ou apprenez à lire. Ne vous basez pas sur ce que disent et inventent volontairement certains hommes qui ne cherchent qu' à imposer cette tenue aux femmes.

Tu écris: "De plus, il a été rapporté authentiquement d'Ibn Mas'oud-radhi Allahou 'anhou- avec une chaine de narration gradué du plus au niveau d'authenticité que la signification de la parole d'Allah:"de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît" est le vêtement externe." " Je suis évidemment d'accord .C'est évident!!! Des vétements pour cacher leur poitrines et sexe.( explications voir ci- dessous).

Tu écris: "Al-Bukhari a rapporté dans son recueil de hadith authentiques que ‘Aicha qu’Allah l’agrée, a dit : « Qu’Allah fasse miséricorde aux premières femmes immigrées, car lorsque Allah a révélé : « et qu’elles rabattent leurs voiles sur leurs poitrines », elles ont déchirée une partie de leurs robes et se sont voilées avec ». Dans une autres version, elle dit : « Elles ont pris leur manteau et en ont coupé les rebords et se sont voilées avec ». Ibn Hajar dit dans son ouvrage "al-Fath" ("l'ouverture" qui est l'explication de "sahih Al-Bukhari") : « Sa parole disant : « Elles se sont voilée avec », signifie qu’elles se sont couvertes le visage ».
Des femmes ignorantes et influençables, ne connaissant pas le Coran ou ne comprenant pas ce qui était écrit. Des hommes leur ont dit qu'elles devaient mettre un voile sur leurs têtes, que c'était comme ça et pas autrement, que c'était ce que Allah disait et par conséquent elles l'ont fait. Alors que ce n'est absolument pas ce que Allah dit, ce n'est absolument pas écrit cela dans le Coran.

"..., il leur fut ordonné de se voiler ", idem ci-dessous, des hommes les ont convaincues que c'était la parole de Allah et qu'elles devaient porter un voile alors que, encore une fois, ce n'est absolument pas ce que le Coran dit.

Le 2ème verset est pourtant très clair mais tu ne l'as pas non plus compris.
Ce verset veut protéger les épouses du prophète, des pauvres petits hommes obsédés qui ne pouvaient se contrôler et qui importunaient les femmes du prophète.Ce verset conseille donc de mettre un voile (un rideau pas un vétement) entre les épouses et ces pauvres petits hommes, pour qu'elles ne soient plus importunées.
Ce verset ne concerne que les épouses du prophète et ces hommes obsédés. IL ne concerne pas les autres femmes et les autres hommes . C'est pourtant clair.
Mais malheureusement, des personne ont modifié le "voile-rideau" par "voile-vêtement" et ont dit que les femmes devaient porter un voile-vêtement devant les hommes. Ce n'est pas la signification du verset.
Tu écris: Ainsi les personnes douées de raison comprendront sans difficultés que la sagesse qu'a la femme à se cacher derrière un hijab (voile, rideau) est que cela met fin aux mauvais désirs, et ici il n'y a aucun doute que le visage et les mains font parties de ce qui est cacher par le "hijab". Le mot "hijab" dans le Coran est un voile-rideau pas un vêtement. Et donc "visages et mains à cacher" n'a auncun sens et d'ou tiens -tu ces propos?? Preuves?Encore une fois à remettre dans le contexte, cela ne concernaient que les épouses du prophète il ya plusieurs siècles.


Je me base sur le Coran. Il ne faut pas croire ce que disent des personnes langda. Des hommes ont volontairement fait une interprétaion différente des versets et ont convaincu des hommes et des femmes ignorants et influencables, que les femmes devaient se couvrir le corps. C'est très facile pour des bon parleurs de convaincre une personne influencable, qui ne connait pas grand chose.
alyamama
Messages : 161
Enregistré le : mer. oct. 08, 2008 11:43 pm

Messagepar alyamama » ven. oct. 01, 2010 4:45 pm

Salam,

J'ai du mal a vous suivre avec ces textes à rallonges mais j'ai quelques remarques à faire qui sont d'ailleurs parfois hors sujet.

Notre prophète bien aimé s'appelle Mohammed (saw) et nous devons adresser nos respects à chaque fois que son nom est évoqué.

Aussi, ce sujet devrait sans doute se situer dans la rubrique Islam mais bon c'est le boulot des admins.

Mais ce qui me perturbe le plus c'est que se sont toujours les hommes qui se mèlent des affaires des femmes. Je me trompe peut-être, un pseudo ne veut rien dire ou presque.

Retourner vers « Le bazar »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité