l'etat des rues algériennes

Forum dédié à l'Algérie.
passager
Messages : 289
Enregistré le : dim. juin 01, 2008 3:59 pm
Localisation : là où je me sens en harmonie avec les autres

Messagepar passager » sam. août 02, 2008 10:42 pm

*Soeur Nac''* a écrit :Assalemou aleykoum,
Je comprends certaines des réactions des uns et des autres, mais à vrai dire j'avoue que j'ai un peu de mal à comprendre pourquoi la femme est tout de suite diabolisée ainsi, je ne crois au fait que la vision de certains films hindou puisse rendre une société diabolique.
Si la société doit changer ce sera avec la femme et l'homme, si la société se porte mal c'est la faute de la femme et de l'homme, et si la société va mieux ce sera grâce à la femme est l'homme.
Je pense que nous savons faire la part des choses, un acteur est un acteur pas un envoyé de Dieu, le fait de visionner un film ne veut pas dire prendre ses acteurs en exemple.
Mais j'accepte vos remarque et vos rappels car je sais que c'est fait avec bienveillance.
Je ne suis pas parfaite mais ma route est droite et j'ai un coeur de musulmane, mais comprenons nous bien le fait qu'une femme musulmane se permet de regarder des films hindou ne fait pas d'elle une débauchée, oui la musique est interdite en islam pensez-vous que je n'en ai pas conscience, et oui j'ai mes faiblesses comme tout un chacun.
Allah est mon seul juge, il est le seul à savoir ce qui se cache dans les poitrines, je fais beaucoup d'efforts dans ma pratique et être une bonne musulmane est un travail quotidien.
Mais comme tu l'as très bien dit ma soeur aman : c'est un droit de souffler un peu de profiter des choses de la vie à petite dose, tout à fait :wink:
J'ai fait des efforts, je fais des efforts, et je ferais toujours des efforts incha Allah fi sabilillah car j'ai la foi el hamdoulillèh, chaque chose en son temps si Allah me prête vie.
Je n'essaye aucunement de minimiser le fait que la musique soit interdite en islam, ce que je sais c'est que si un jour je dois me justifier c'est devant Allah ta'ala que je le ferais car il est mon seul juge :wink:
Allah yehdi ma khlak..amine ya rab.
wa salem aleykoum wa rahmatoullah.


salem
C'est en gros ce que j'ai tenté de dire à Ramandée sur la question.
on est en parfaite harmonie . soeur Nac. et j"'en suis ravi.
salem.
*Soeur Nac''*
Messages : 825
Enregistré le : ven. avr. 11, 2008 8:01 pm

Messagepar *Soeur Nac''* » dim. août 03, 2008 8:12 pm

Assalemou aleykoum,
Il me semble ma soeur sharukhkhan que seul le tambour est autorisé dans les occasions festives par exemple et à certaines condition, j'ai déjà lu quelques hadith sur le sujet mais Allahou a'lem.
Je ne savais pas que la soeur du prophète (BDSL) chantait, tu me l'apprend :wink:

Oui je suis assez d'accord passager avec ton approche plus sensible des choses :wink:
Même si on se rassure comme on peut on est malgré tout conscient qu'il y a de bien meilleurs manières de se rapprocher de Allah que les films hindou, il faut quand même que je l'avoue :wink:
Mais n'oublions jamais mes frères et soeurs qu'avec la guidance d'Allah ta'ala le pire des musulmans peut très vite devenir le meilleur d'entre nous, alors ne nous hâtons pas de nous juger les uns les autres incha Allah :wink:

Il est vrai que parfois notre nature d'Homme peut faire de nous des êtres faible, mais j'avoue que de s'en aller du forum par peur de la fitna, revient à dire que ces occupants sont dans le mauvais chemin peut-être :roll:
Enfin je ne veut pas mal interpréter ce qui a été dit alors je vais en rester là :wink:
Et je souhaite pour chaque musulman la guidance d'Allah ta'ala ainsi qu'une vie pleine de piété qui nous fera trouver une bonne place dans l'au-delà et la miséricorde de notre créateur Allah soubhanahou...amine amine amine ya rab :wink:
Wa salem aleykoum wa rahmatoullahi wa barakatouhou.
sharukhkhan
Messages : 66
Enregistré le : dim. juil. 27, 2008 1:08 am
Localisation : cons

Messagepar sharukhkhan » lun. août 04, 2008 12:53 am

oui soeur nac la soeur de notre proféte chantai ...il ya un filme tré connut (el chaimaa) je c'est pas si on l'écrit comme ça mais bon....elle chantai pour son frére (notre profétsaw) et c'est un trés beau filme que j'aime beaucoup et il raconte une vrai réalité( ce filme passe à la tv généralement ds les féte comme (mouled ou achoura....)

aparament on à fait (el fetna ) ds ce forum il faut pas parlé des filmes hidou dacor et ça commence bien avec chaimaa et pour quoi pas (el rissala) il est bien ce filme aussi :wink:
salem
ramandee
Messages : 1131
Enregistré le : ven. mars 21, 2008 6:33 pm
Localisation : alger
Contact :

Messagepar ramandee » lun. août 04, 2008 2:25 am

:lol: :lol:
bon je dois donner une petite explication sinon :lol: so!!
salam aleikoum wa rahmatou allah wa barakatouh
:lol: je ne sais pas par quoi vais-je commencer...dois-je répondre en premier à passager, soeur nac ou bien shashushuu.. :lol:
ok pas grave :wink:
Modifié en dernier par ramandee le lun. août 04, 2008 2:41 am, modifié 1 fois.
ramandee
Messages : 1131
Enregistré le : ven. mars 21, 2008 6:33 pm
Localisation : alger
Contact :

Messagepar ramandee » lun. août 04, 2008 2:32 am

bon on va commencer par des dames et honneur à la nouvelle :wink:
@ shashukhane :
Soyez Honnete avec vous meme: la musique est HARAM
lisez ça:


Les preuves de l'interdiction de la musique tirées du Coran et de la Sunna :

Allah le Très-Haut dit « Et, parmi les hommes, il est (quelqu'un) qui, dénué de science, achète de plaisants discours pour égarer hors du chemin d' Allah et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant.. » ( Coran, 31 :6).

L'érudit de la communauté, Ibn Abbas (qu'Allah soit satisfait d'eux) dit : que le mot « Lahw » signifie la chanson ; quant à Mujâhid (puisse Allah soit satisfait de lui) dit que ce mot signifie tambour (Tafsir d'Ibn Kathir 21/40). Hassan al-Basrî ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) lui, dit : cet verset à été révélé à propos de la musique et des flûtes (Tafsir d'Ibn Kathir 3/451).

Saadî (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : ce mot inclut toute parole illicite, futile, frivole et toutes les élucubrations incitant à la non croyance et au péché. Il englobe également les propos de ceux qui refusent la vérité par des arguments fallacieux, la calomnie, la diffamation, le mensonge, l'insulte, l'invective, la chanson, les flûtes de Satan et les autres futilités distractives qui n'ont aucune utilité en cette vie ici-bas ou dans l'au-delà. (Tafsir As-Saadî 6/150)

Ibn Qayyim ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : ( la signification que les compagnons du Prophète ont donné à ce mot suffit largement, à savoir la chanson. Cela a été rapporté par Ibn Abbas et Ibn Masoud. Abu As Sahbâ dit : j'ai demandé à Ibn Masoud la signification du verset « Et, parmi les hommes, il est (quelqu'un) qui, dénué de science, achète de plaisants discours pour égarer hors du chemin d' Allah et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant. » ( Coran, 31 :6) ; il m'a répondit en le répétant trois fois : je jure sur Allah, l'unique divinité que ce mot signifie chanson.

On rapporte qu'Ibn Omar l'a également expliqué par chanson. Cette explication ne contredit pas celle soutenant que ce mot signifie les épopées des étrangers, de leurs rois et de ceux de Rome ou autres futilités que Nadhr ibn Hârith racontaient aux habitants de La Mecque pour les détourner du Coran. Tout ceci est considéré comme parole divertissante. C'est pourquoi, Ibn Abbas dit : la parole futile et la chanson sont des paroles divertissantes. Il y'a parmi les compagnons du Prophète ceux qui l'ont expliqué par l'un de ces deux mots ou par l'autre et ceux qui l'ont expliqué par les deux. Mais la chanson est plus divertissante et plus nuisible que les épopées des rois, car elle provoque l'adultère et la débauche, associe Satan et aveugle l'esprit. En plus, elle est plus à même de détourner les gens du Coran que toute autre parole inutile du fait que l'être humain se sent très attiré et très intéressé par la chanson. Les versets coraniques ont blâmé le fait de tenir des paroles divertissantes au lieu de lire le Coran dans le seul but de détourner, inconsciemment, les gens de la voie d'Allah. Si on lui récite le Coran il tourne le dos, comme s'il ne l'entendait pas, comme s'il avait un poids dans ses oreilles. Mais pire encore, il se moque de lui lorsqu'il lui apprend quelque chose.

Tout ceci est l'œuvre des plus grands mécréants. Mais, s'il arrive que les chanteurs et ceux qui les écoutent en commettent, ils doivent s'attendre à recevoir leur part de ce blâme) Ighathatou Al-Lahfan1/258-259


Allah, le Très-Haut dit : « Quoi! vous étonnez- vous de ce discours (le Coran)? » (Coran, 53 : 59)

Akrama ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) rapporte de Ibn Abbas que le mot « as-Samoud » signifie la chanson en langue Himyar. Il a dit également : lorsqu'ils entendaient le Coran, ils chantaient. C'est la raison pour laquelle ce verset a été révélé.

Ibn Kathir ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit que d'après Sufyan Ath-Thawri, d'après son père, qui le tenait d'Ibn Abbas : ce mot signifie la chanson en langue yamâni. C'est ce que Ikrama soutien également. Voir le tafsir Ibn Kathir.


Le Messager d'Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « il y aura parmi ma communauté des gens qui considéreront comme licites la soie, l'alcool et les instruments de musique ». Ce hadith est rapporté et commenté par Boukhari et il porte le n°°5590 (communiqué par Tabarânî et Bayhaqî). Voir as-Silsila As-Sahiha de Al Albânî 91.

Ibn al-Qayyim ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : ce hadith est un hadith authentique rapporté par Al-Boukhari dans son Sahih, pour servir d'argumentation et commenté de manière tranchée. Dans le chapitre intitulé « ce qui a été dit concernant ceux qui s'autorisent l'alcool et le désignent sous un autre nom » il dit que ce hadith renferme des arguments qui militent en faveur de l'interdiction des instruments de musique. Il s'agit de l'expression « ils considèrent licites » qui indique de manière explicite que ce qui a été cité après notamment les instruments de musique sont des interdits qu'ils essaient de rendre licites. Il a également mis côte à côte ces instruments de musique , l'adultère et à l'alcool ; et il n'aurait pas du le faire s'ils n'étaient pas interdits. ( voir as-Silsila Ass-Sahiha de Al-Bani 1/140-141, citation indirecte)

Cheikh al Islam (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : ce Hadith prouve l'interdiction de tous les instruments de musique. ( al-Majmou' 11/535).

Ibn al-Qayyim ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit Sur ce chapitre sont cités des hadith rapportés par l'intermédiaire de Sahl ibn Saad As-Saaidi, Imrane ibn Hussaîn, Abd Allah ibn Omar, Abd Allah ibn Abbas, Abou Hurayrata, Abou Umama al-Bahili, Aïcha la mère des croyants, Alî ibn Abi Taleb, Anas ibn Malick, Abd Rahmane ibn Sabit et Al –Ghazî ibn Rabi'a). Il a cité également ces instruments dans Ighathatou al-Lahfan pour prouver leur caractère illicite.

Nafi' ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) rapporte que « lorsque Ibn Omar a entendu une flûte, il a bouché ses oreilles, changé de route puis dit : Nafi' entends – tu quelque chose ? J'ai répondu : non ; il ajoute tout en débouchant ses oreilles : j'étais avec le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) qui, lorsqu'il avait entendu pareille chose, avait fait le même geste ».( extrait du Sahih Abou Dawoud).Cependant, Qazm pense que ce hadith ne constitue pas un argument en faveur de son interdiction. Car si c'était le cas le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) aurait ordonné à Ibn Omar de boucher lui aussi ses oreilles et que Ibn Omar lui aussi l'aurait ordonné à Nafi'. On lui a répondit : il n'écoutait pas mais il entendait et il y a une grande différence entre celui qui écoute et qui entend. Cheikh Al -Islam ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : « d'après tous les imams, l'homme n'est pas blâmé pour ce qu'il entend sans le vouloir. l'homme se voit blâmé ou loué lorsqu'il écoute et non lorsqu'il entend. Celui qui écoute le Coran se voit récompensé, mais celui qui l'entend, sans le vouloir n'est pas récompensé. Car la grandeur d'un acte est mesurée par rapport à l'intention qui le sous-tend. C'est le cas également de la musique, si on l'entend sans le vouloir, on n'en est pas sanctionné).( Extrait de al-Majmou' 10/78.

Ibn Qouddama Al-Maqdasî ( puisse Alla lui accorder Sa miséricorde) dit : « Celui qui écoute c'est celui qui cherche à entendre et ce n'était pas le cas d'Ibn Omar ( qu'Allah soit satisfait d'eux) ; bien au contraire, il a entendu sans le vouloir. Et parce que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) avait besoin de savoir le moment où le bruit allait cesser pour pouvoir reprendre son chemin et déboucher les oreilles qu'il lui a été permis d'écouter. En effet, il n'allait reprendre son chemin et déboucher les oreilles qu'avec l'arrêt du bruit. Donc, c'est à cause de ce besoin que l'écoute a été permis.( Al-Moughnî 10/173). Peut être que l'écoute dont font part les deux imams est interdite et qu'il n'a été autorisée que par nécessité. On verra cela avec Imam Malick ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde). Allah le sait mieux.


Al-Albani ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : les quatre écoles juridiques sont d'accord sur le caractère illicite de tous les instrument de musique. ( Extrait de As-Sahiah1/145.
ramandee
Messages : 1131
Enregistré le : ven. mars 21, 2008 6:33 pm
Localisation : alger
Contact :

Messagepar ramandee » lun. août 04, 2008 3:46 am

@ soeur nac :
:) comment tu vas?? labess ?
je ne sais pas par quoi commencer... :roll:
bon..
1: pour le mot fitna...
la fitna a plusieurs connotation, dans le coran tu trouveras que fitna veut dire chirk dans certain versets et dans autre veux dire tentation ..par exemple
fitna veut aussi dire perte de temps quelque chose qui t'empêche d'apprendre la religion ou le coran par exemple...pour ma part la fitna c'est que je passe trop de temps sur le net et par ce fait j'ai délaissé 'apprentissage du coran et sa lecteur ainsi que taleb el3ilm..voila voila..
2: pour le jugement:
je ne peux me permettre de juger qui conque !!!le seul juge c'est allah ...je n'est pas porté un jugement mais juste une constatation
passager
Messages : 289
Enregistré le : dim. juin 01, 2008 3:59 pm
Localisation : là où je me sens en harmonie avec les autres

Messagepar passager » lun. août 04, 2008 2:09 pm

ramandee a écrit ::lol: :lol:
bon je dois donner une petite explication sinon :lol: so!!
salam aleikoum wa rahmatou allah wa barakatouh
:lol: je ne sais pas par quoi vais-je commencer...dois-je répondre en premier à passager, soeur nac ou bien shashushuu.. :lol:
ok pas grave :wink:


salem:

:) Ramandée: tu n'a pas répondu à passager :( tu es faché contre lui ? :(

ou pense tu qu'il a de quoi prendre comme réponse dans les réponses donnée aux soeurs Nac et shashushuu.. :?: :)

salem akhi!
passager
Messages : 289
Enregistré le : dim. juin 01, 2008 3:59 pm
Localisation : là où je me sens en harmonie avec les autres

Messagepar passager » lun. août 04, 2008 2:16 pm

ramandee a écrit :bon on va commencer par des dames et honneur à la nouvelle :wink:
@ shashukhane :
Soyez Honnete avec vous meme: la musique est HARAM
lisez ça:


Les preuves de l'interdiction de la musique tirées du Coran et de la Sunna :

Allah le Très-Haut dit « Et, parmi les hommes, il est (quelqu'un) qui, dénué de science, achète de plaisants discours pour égarer hors du chemin d' Allah et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant.. » ( Coran, 31 :6).

L'érudit de la communauté, Ibn Abbas (qu'Allah soit satisfait d'eux) dit : que le mot « Lahw » signifie la chanson ; quant à Mujâhid (puisse Allah soit satisfait de lui) dit que ce mot signifie tambour (Tafsir d'Ibn Kathir 21/40). Hassan al-Basrî ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) lui, dit : cet verset à été révélé à propos de la musique et des flûtes (Tafsir d'Ibn Kathir 3/451).

Saadî (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : ce mot inclut toute parole illicite, futile, frivole et toutes les élucubrations incitant à la non croyance et au péché. Il englobe également les propos de ceux qui refusent la vérité par des arguments fallacieux, la calomnie, la diffamation, le mensonge, l'insulte, l'invective, la chanson, les flûtes de Satan et les autres futilités distractives qui n'ont aucune utilité en cette vie ici-bas ou dans l'au-delà. (Tafsir As-Saadî 6/150)

Ibn Qayyim ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : ( la signification que les compagnons du Prophète ont donné à ce mot suffit largement, à savoir la chanson. Cela a été rapporté par Ibn Abbas et Ibn Masoud. Abu As Sahbâ dit : j'ai demandé à Ibn Masoud la signification du verset « Et, parmi les hommes, il est (quelqu'un) qui, dénué de science, achète de plaisants discours pour égarer hors du chemin d' Allah et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant. » ( Coran, 31 :6) ; il m'a répondit en le répétant trois fois : je jure sur Allah, l'unique divinité que ce mot signifie chanson.

On rapporte qu'Ibn Omar l'a également expliqué par chanson. Cette explication ne contredit pas celle soutenant que ce mot signifie les épopées des étrangers, de leurs rois et de ceux de Rome ou autres futilités que Nadhr ibn Hârith racontaient aux habitants de La Mecque pour les détourner du Coran. Tout ceci est considéré comme parole divertissante. C'est pourquoi, Ibn Abbas dit : la parole futile et la chanson sont des paroles divertissantes. Il y'a parmi les compagnons du Prophète ceux qui l'ont expliqué par l'un de ces deux mots ou par l'autre et ceux qui l'ont expliqué par les deux. Mais la chanson est plus divertissante et plus nuisible que les épopées des rois, car elle provoque l'adultère et la débauche, associe Satan et aveugle l'esprit. En plus, elle est plus à même de détourner les gens du Coran que toute autre parole inutile du fait que l'être humain se sent très attiré et très intéressé par la chanson. Les versets coraniques ont blâmé le fait de tenir des paroles divertissantes au lieu de lire le Coran dans le seul but de détourner, inconsciemment, les gens de la voie d'Allah. Si on lui récite le Coran il tourne le dos, comme s'il ne l'entendait pas, comme s'il avait un poids dans ses oreilles. Mais pire encore, il se moque de lui lorsqu'il lui apprend quelque chose.

Tout ceci est l'œuvre des plus grands mécréants. Mais, s'il arrive que les chanteurs et ceux qui les écoutent en commettent, ils doivent s'attendre à recevoir leur part de ce blâme) Ighathatou Al-Lahfan1/258-259


Allah, le Très-Haut dit : « Quoi! vous étonnez- vous de ce discours (le Coran)? » (Coran, 53 : 59)

Akrama ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) rapporte de Ibn Abbas que le mot « as-Samoud » signifie la chanson en langue Himyar. Il a dit également : lorsqu'ils entendaient le Coran, ils chantaient. C'est la raison pour laquelle ce verset a été révélé.

Ibn Kathir ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit que d'après Sufyan Ath-Thawri, d'après son père, qui le tenait d'Ibn Abbas : ce mot signifie la chanson en langue yamâni. C'est ce que Ikrama soutien également. Voir le tafsir Ibn Kathir.


Le Messager d'Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « il y aura parmi ma communauté des gens qui considéreront comme licites la soie, l'alcool et les instruments de musique ». Ce hadith est rapporté et commenté par Boukhari et il porte le n°°5590 (communiqué par Tabarânî et Bayhaqî). Voir as-Silsila As-Sahiha de Al Albânî 91.

Ibn al-Qayyim ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : ce hadith est un hadith authentique rapporté par Al-Boukhari dans son Sahih, pour servir d'argumentation et commenté de manière tranchée. Dans le chapitre intitulé « ce qui a été dit concernant ceux qui s'autorisent l'alcool et le désignent sous un autre nom » il dit que ce hadith renferme des arguments qui militent en faveur de l'interdiction des instruments de musique. Il s'agit de l'expression « ils considèrent licites » qui indique de manière explicite que ce qui a été cité après notamment les instruments de musique sont des interdits qu'ils essaient de rendre licites. Il a également mis côte à côte ces instruments de musique , l'adultère et à l'alcool ; et il n'aurait pas du le faire s'ils n'étaient pas interdits. ( voir as-Silsila Ass-Sahiha de Al-Bani 1/140-141, citation indirecte)

Cheikh al Islam (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : ce Hadith prouve l'interdiction de tous les instruments de musique. ( al-Majmou' 11/535).

Ibn al-Qayyim ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit Sur ce chapitre sont cités des hadith rapportés par l'intermédiaire de Sahl ibn Saad As-Saaidi, Imrane ibn Hussaîn, Abd Allah ibn Omar, Abd Allah ibn Abbas, Abou Hurayrata, Abou Umama al-Bahili, Aïcha la mère des croyants, Alî ibn Abi Taleb, Anas ibn Malick, Abd Rahmane ibn Sabit et Al –Ghazî ibn Rabi'a). Il a cité également ces instruments dans Ighathatou al-Lahfan pour prouver leur caractère illicite.

Nafi' ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) rapporte que « lorsque Ibn Omar a entendu une flûte, il a bouché ses oreilles, changé de route puis dit : Nafi' entends – tu quelque chose ? J'ai répondu : non ; il ajoute tout en débouchant ses oreilles : j'étais avec le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) qui, lorsqu'il avait entendu pareille chose, avait fait le même geste ».( extrait du Sahih Abou Dawoud).Cependant, Qazm pense que ce hadith ne constitue pas un argument en faveur de son interdiction. Car si c'était le cas le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) aurait ordonné à Ibn Omar de boucher lui aussi ses oreilles et que Ibn Omar lui aussi l'aurait ordonné à Nafi'. On lui a répondit : il n'écoutait pas mais il entendait et il y a une grande différence entre celui qui écoute et qui entend. Cheikh Al -Islam ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : « d'après tous les imams, l'homme n'est pas blâmé pour ce qu'il entend sans le vouloir. l'homme se voit blâmé ou loué lorsqu'il écoute et non lorsqu'il entend. Celui qui écoute le Coran se voit récompensé, mais celui qui l'entend, sans le vouloir n'est pas récompensé. Car la grandeur d'un acte est mesurée par rapport à l'intention qui le sous-tend. C'est le cas également de la musique, si on l'entend sans le vouloir, on n'en est pas sanctionné).( Extrait de al-Majmou' 10/78.

Ibn Qouddama Al-Maqdasî ( puisse Alla lui accorder Sa miséricorde) dit : « Celui qui écoute c'est celui qui cherche à entendre et ce n'était pas le cas d'Ibn Omar ( qu'Allah soit satisfait d'eux) ; bien au contraire, il a entendu sans le vouloir. Et parce que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) avait besoin de savoir le moment où le bruit allait cesser pour pouvoir reprendre son chemin et déboucher les oreilles qu'il lui a été permis d'écouter. En effet, il n'allait reprendre son chemin et déboucher les oreilles qu'avec l'arrêt du bruit. Donc, c'est à cause de ce besoin que l'écoute a été permis.( Al-Moughnî 10/173). Peut être que l'écoute dont font part les deux imams est interdite et qu'il n'a été autorisée que par nécessité. On verra cela avec Imam Malick ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde). Allah le sait mieux.


Al-Albani ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : les quatre écoles juridiques sont d'accord sur le caractère illicite de tous les instrument de musique. ( Extrait de As-Sahiah1/145.


salem:

oui je connais tous ces propos .
mais ne connaissez vous pas cette histoire qui rapporte que le Prophéte (SWS ) s'est tenu debout à coté de Aicha qui était en train d'observer des habachiyine dansant et faisant de la musique . Il n'avait pas blamé Aicha (R El ALLAH ALEIHA)

Cette histoire est-elle vraie ou est-ce des racontards ?
SALEM
ramandee
Messages : 1131
Enregistré le : ven. mars 21, 2008 6:33 pm
Localisation : alger
Contact :

Messagepar ramandee » lun. août 04, 2008 3:09 pm

passager a écrit :
ramandee a écrit :bon on va commencer par des dames et honneur à la nouvelle :wink:
@ shashukhane :
Soyez Honnete avec vous meme: la musique est HARAM
lisez ça:


Les preuves de l'interdiction de la musique tirées du Coran et de la Sunna :

Allah le Très-Haut dit « Et, parmi les hommes, il est (quelqu'un) qui, dénué de science, achète de plaisants discours pour égarer hors du chemin d' Allah et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant.. » ( Coran, 31 :6).

L'érudit de la communauté, Ibn Abbas (qu'Allah soit satisfait d'eux) dit : que le mot « Lahw » signifie la chanson ; quant à Mujâhid (puisse Allah soit satisfait de lui) dit que ce mot signifie tambour (Tafsir d'Ibn Kathir 21/40). Hassan al-Basrî ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) lui, dit : cet verset à été révélé à propos de la musique et des flûtes (Tafsir d'Ibn Kathir 3/451).

Saadî (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : ce mot inclut toute parole illicite, futile, frivole et toutes les élucubrations incitant à la non croyance et au péché. Il englobe également les propos de ceux qui refusent la vérité par des arguments fallacieux, la calomnie, la diffamation, le mensonge, l'insulte, l'invective, la chanson, les flûtes de Satan et les autres futilités distractives qui n'ont aucune utilité en cette vie ici-bas ou dans l'au-delà. (Tafsir As-Saadî 6/150)

Ibn Qayyim ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : ( la signification que les compagnons du Prophète ont donné à ce mot suffit largement, à savoir la chanson. Cela a été rapporté par Ibn Abbas et Ibn Masoud. Abu As Sahbâ dit : j'ai demandé à Ibn Masoud la signification du verset « Et, parmi les hommes, il est (quelqu'un) qui, dénué de science, achète de plaisants discours pour égarer hors du chemin d' Allah et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant. » ( Coran, 31 :6) ; il m'a répondit en le répétant trois fois : je jure sur Allah, l'unique divinité que ce mot signifie chanson.

On rapporte qu'Ibn Omar l'a également expliqué par chanson. Cette explication ne contredit pas celle soutenant que ce mot signifie les épopées des étrangers, de leurs rois et de ceux de Rome ou autres futilités que Nadhr ibn Hârith racontaient aux habitants de La Mecque pour les détourner du Coran. Tout ceci est considéré comme parole divertissante. C'est pourquoi, Ibn Abbas dit : la parole futile et la chanson sont des paroles divertissantes. Il y'a parmi les compagnons du Prophète ceux qui l'ont expliqué par l'un de ces deux mots ou par l'autre et ceux qui l'ont expliqué par les deux. Mais la chanson est plus divertissante et plus nuisible que les épopées des rois, car elle provoque l'adultère et la débauche, associe Satan et aveugle l'esprit. En plus, elle est plus à même de détourner les gens du Coran que toute autre parole inutile du fait que l'être humain se sent très attiré et très intéressé par la chanson. Les versets coraniques ont blâmé le fait de tenir des paroles divertissantes au lieu de lire le Coran dans le seul but de détourner, inconsciemment, les gens de la voie d'Allah. Si on lui récite le Coran il tourne le dos, comme s'il ne l'entendait pas, comme s'il avait un poids dans ses oreilles. Mais pire encore, il se moque de lui lorsqu'il lui apprend quelque chose.

Tout ceci est l'œuvre des plus grands mécréants. Mais, s'il arrive que les chanteurs et ceux qui les écoutent en commettent, ils doivent s'attendre à recevoir leur part de ce blâme) Ighathatou Al-Lahfan1/258-259


Allah, le Très-Haut dit : « Quoi! vous étonnez- vous de ce discours (le Coran)? » (Coran, 53 : 59)

Akrama ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) rapporte de Ibn Abbas que le mot « as-Samoud » signifie la chanson en langue Himyar. Il a dit également : lorsqu'ils entendaient le Coran, ils chantaient. C'est la raison pour laquelle ce verset a été révélé.

Ibn Kathir ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit que d'après Sufyan Ath-Thawri, d'après son père, qui le tenait d'Ibn Abbas : ce mot signifie la chanson en langue yamâni. C'est ce que Ikrama soutien également. Voir le tafsir Ibn Kathir.


Le Messager d'Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « il y aura parmi ma communauté des gens qui considéreront comme licites la soie, l'alcool et les instruments de musique ». Ce hadith est rapporté et commenté par Boukhari et il porte le n°°5590 (communiqué par Tabarânî et Bayhaqî). Voir as-Silsila As-Sahiha de Al Albânî 91.

Ibn al-Qayyim ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : ce hadith est un hadith authentique rapporté par Al-Boukhari dans son Sahih, pour servir d'argumentation et commenté de manière tranchée. Dans le chapitre intitulé « ce qui a été dit concernant ceux qui s'autorisent l'alcool et le désignent sous un autre nom » il dit que ce hadith renferme des arguments qui militent en faveur de l'interdiction des instruments de musique. Il s'agit de l'expression « ils considèrent licites » qui indique de manière explicite que ce qui a été cité après notamment les instruments de musique sont des interdits qu'ils essaient de rendre licites. Il a également mis côte à côte ces instruments de musique , l'adultère et à l'alcool ; et il n'aurait pas du le faire s'ils n'étaient pas interdits. ( voir as-Silsila Ass-Sahiha de Al-Bani 1/140-141, citation indirecte)

Cheikh al Islam (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : ce Hadith prouve l'interdiction de tous les instruments de musique. ( al-Majmou' 11/535).

Ibn al-Qayyim ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a dit Sur ce chapitre sont cités des hadith rapportés par l'intermédiaire de Sahl ibn Saad As-Saaidi, Imrane ibn Hussaîn, Abd Allah ibn Omar, Abd Allah ibn Abbas, Abou Hurayrata, Abou Umama al-Bahili, Aïcha la mère des croyants, Alî ibn Abi Taleb, Anas ibn Malick, Abd Rahmane ibn Sabit et Al –Ghazî ibn Rabi'a). Il a cité également ces instruments dans Ighathatou al-Lahfan pour prouver leur caractère illicite.

Nafi' ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) rapporte que « lorsque Ibn Omar a entendu une flûte, il a bouché ses oreilles, changé de route puis dit : Nafi' entends – tu quelque chose ? J'ai répondu : non ; il ajoute tout en débouchant ses oreilles : j'étais avec le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) qui, lorsqu'il avait entendu pareille chose, avait fait le même geste ».( extrait du Sahih Abou Dawoud).Cependant, Qazm pense que ce hadith ne constitue pas un argument en faveur de son interdiction. Car si c'était le cas le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) aurait ordonné à Ibn Omar de boucher lui aussi ses oreilles et que Ibn Omar lui aussi l'aurait ordonné à Nafi'. On lui a répondit : il n'écoutait pas mais il entendait et il y a une grande différence entre celui qui écoute et qui entend. Cheikh Al -Islam ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : « d'après tous les imams, l'homme n'est pas blâmé pour ce qu'il entend sans le vouloir. l'homme se voit blâmé ou loué lorsqu'il écoute et non lorsqu'il entend. Celui qui écoute le Coran se voit récompensé, mais celui qui l'entend, sans le vouloir n'est pas récompensé. Car la grandeur d'un acte est mesurée par rapport à l'intention qui le sous-tend. C'est le cas également de la musique, si on l'entend sans le vouloir, on n'en est pas sanctionné).( Extrait de al-Majmou' 10/78.

Ibn Qouddama Al-Maqdasî ( puisse Alla lui accorder Sa miséricorde) dit : « Celui qui écoute c'est celui qui cherche à entendre et ce n'était pas le cas d'Ibn Omar ( qu'Allah soit satisfait d'eux) ; bien au contraire, il a entendu sans le vouloir. Et parce que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) avait besoin de savoir le moment où le bruit allait cesser pour pouvoir reprendre son chemin et déboucher les oreilles qu'il lui a été permis d'écouter. En effet, il n'allait reprendre son chemin et déboucher les oreilles qu'avec l'arrêt du bruit. Donc, c'est à cause de ce besoin que l'écoute a été permis.( Al-Moughnî 10/173). Peut être que l'écoute dont font part les deux imams est interdite et qu'il n'a été autorisée que par nécessité. On verra cela avec Imam Malick ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde). Allah le sait mieux.


Al-Albani ( puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) dit : les quatre écoles juridiques sont d'accord sur le caractère illicite de tous les instrument de musique. ( Extrait de As-Sahiah1/145.


salem:

oui je connais tous ces propos .
mais ne connaissez vous pas cette histoire qui rapporte que le Prophéte (SWS ) s'est tenu debout à coté de Aicha qui était en train d'observer des habachiyine dansant et faisant de la musique . Il n'avait pas blamé Aicha (R El ALLAH ALEIHA)

Cette histoire est-elle vraie ou est-ce des racontards ?
SALEM

salam aleikoum
:) désolé mais je te répondrai plus tard inchallah..
juste un petit détail ...c'est pas faut sauf que c'était des petites filles qui chantaient et qui dansaient mais pas d'instruments de musique et c'était une fête :wink: ...je reviendrai pour te donner des réponse plus tard passager :wink:
sharukhkhan
Messages : 66
Enregistré le : dim. juil. 27, 2008 1:08 am
Localisation : cons

Messagepar sharukhkhan » lun. août 04, 2008 5:46 pm

salem

alor ramandee et passager :shock: c'est pas shashukhane ni shashushuu.. je supose que c'est pas si dificil que sa mais bon c'est pas grave mais faite un éffort au moin :wink: on plus mon prénom existe déja dans ces forums j'été obligé de choisir un prénom hindou c pour ça.. mais je savé pas qu'il est difficil a ce point.... soeur nac par contre l'écrit correctement et je la filicite :lol:

mérçi pour tt ce que tu a dit ramandée je s'avait impeut ça mais bon ...la dérniére fois j'ai vu une imission où il y avait comme invité un imem de l'université el azhar assis devant un piano et il a dit que les instrument a corde insi que le piano ne sont pas hram sof pour la flute et d'autre instruments aussi ....et il a aussi dit que chanté pour sa patrie ou son prophéte ou pour notre bon dieu c'est pas hram ...oui il ya d'autre savant qui sont plus (metcheddin) qui disent le contraire
je dit pas que les chanson hindou sont pas hram(si il le sont) mais je parle de la musique en générale

salem (SHARUKH KHAN) :wink:
Equipe Firdaous
Messages : 151
Enregistré le : dim. déc. 24, 2006 3:23 pm

Messagepar Equipe Firdaous » lun. août 04, 2008 6:13 pm

sharukhkhan a écrit :salem

alor ramandee et passager :shock: c'est pas shashukhane ni shashushuu.. je supose que c'est pas si dificil que sa mais bon c'est pas grave mais faite un éffort au moin :wink: on plus mon prénom existe déja dans ces forums j'été obligé de choisir un prénom hindou c pour ça.. mais je savé pas qu'il est difficil a ce point.... soeur nac par contre l'écrit correctement et je la filicite :lol:

salem (SHARUKH KHAN) :wink:


Il n'est pas non plus si difficile de faire un minimum d'effort pour écrire sans faire 20 fautes d'orthographe par phrase...
Merci d'aller lire le post suivant.
sharukhkhan
Messages : 66
Enregistré le : dim. juil. 27, 2008 1:08 am
Localisation : cons

Messagepar sharukhkhan » lun. août 04, 2008 6:48 pm

salem
franchement je savait pas qu'on ne doit pas faire de faute c'est nouveau pour moi malgré je vois que c'est pas trop important l'éssentiel c'est d'etre copris par autruit en plus c'est ma façon d'écrire.... mais si vs demander ça dacor :?
sharukhkhan
Messages : 66
Enregistré le : dim. juil. 27, 2008 1:08 am
Localisation : cons

Messagepar sharukhkhan » lun. août 04, 2008 6:58 pm

mais au moin demandez le avec impeut plus de gentillesse chére équipe firdaous :wink:
ramandee
Messages : 1131
Enregistré le : ven. mars 21, 2008 6:33 pm
Localisation : alger
Contact :

Messagepar ramandee » lun. août 04, 2008 7:09 pm

sharukhkhan a écrit :salem

alor ramandee et passager :shock: c'est pas shashukhane ni shashushuu.. je supose que c'est pas si dificil que sa mais bon c'est pas grave mais faite un éffort au moin :wink: on plus mon prénom existe déja dans ces forums j'été obligé de choisir un prénom hindou c pour ça.. mais je savé pas qu'il est difficil a ce point.... soeur nac par contre l'écrit correctement et je la filicite :lol:

mérçi pour tt ce que tu a dit ramandée je s'avait impeut ça mais bon ...la dérniére fois j'ai vu une imission où il y avait comme invité un imem de l'université el azhar assis devant un piano et il a dit que les instrument a corde insi que le piano ne sont pas hram sof pour la flute et d'autre instruments aussi ....et il a aussi dit que chanté pour sa patrie ou son prophéte ou pour notre bon dieu c'est pas hram ...oui il ya d'autre savant qui sont plus (metcheddin) qui disent le contraire
je dit pas que les chanson hindou sont pas hram(si il le sont) mais je parle de la musique en générale

salem (SHARUKH KHAN) :wink:

salam aleikoum wa rahmatou allah
ma soeur le seul juge c'est le coran et la sunna authentique et non les dires de certain savants....certain suivent leurs passions ....alors nous nous égarons pas ..si un savant vient dire que tel chose et licite et que tel chose est illicite il doit le prouver avec, soit le coran, soit avec la sunna ou bien avec les deux..et non pas avec un je pense ....wa allahou a3lem
socrate
Messages : 5163
Enregistré le : lun. mai 12, 2008 10:31 am

Messagepar socrate » lun. août 04, 2008 7:36 pm

trop ,beaucoup trop de fautes ramandee,fais attention
bon mais,salam quand même

Retourner vers « Forum de l'Algérie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités