Lexique ou dictionnaire des termes islamiques

Pour parler de l'Islam.
Assim222
Messages : 3031
Enregistré le : jeu. août 30, 2007 4:59 pm

Lexique ou dictionnaire des termes islamiques

Messagepar Assim222 » mar. mars 31, 2009 1:24 pm

salam 3alikoum,

j'ai remarqué que souvent des gens parlant de l'Islam, utilisaient des termes islamiques sans même savoir leurs significations donc sans prétention, je mets un petit lexique qui pourra être enrichi chaque mois avec votre aide lors de vos recherches internet etc... ça nous évitera de tomber dans les pièges de mauvaises personnes ! Pour le mois d'avril, on commencera par la lettre A.
Assim222
Messages : 3031
Enregistré le : jeu. août 30, 2007 4:59 pm

Messagepar Assim222 » mar. mars 31, 2009 1:32 pm

Abaya : Vaste manteau de laine que les arabes portent par dessus leurs autres vêtements.

Abd al-Muttalib Ibn Hisham : Grand-père du prophète Mohammed. C'est lui qui redécouvrit le puit de ZamZam

Abî Saïd al khodri : Compagnon du prophète Mohammad (sur lui la prière et la paix), il rapporta plus de 1100 Hadiths.

Ablution (Woudhoû) : Purification rituelle de certaines parties du corps précèdant la prière. Les ablutions consistent principalement à laver trois fois le visage, la bouche et le nez (en inspirant et rejetant de l'eau), les mains jusqu'aux coudes, essuyer une fois la tête et les oreilles avec les doigts mouillés, et laver trois fois les pieds jusqu'aux chevilles, avec l'intention d'effectuer les ablutions. Ces ablutions sont nécessaires en vue de la prière ou d'exécuter un circumambulation ( Tawaf) autour de la Kaaba. Elles sont recommandées notamment avant de dormir, avant de commencer les grandes ablutions (Ghousl) ou avant l'invocation de Dieu (qu'Il soit exalté).

Abou Daoud : Savant musulman (mort en 888 E.C./~275 H.). Un des principaux compilateurs du hadith, auteur du "Kitab as-sunan".

Abou Hanifah : Fondateur de l'école juridique hanifite. Né en 80 de l'hégire (an 699 de l'ère chrétienne), mort en 150H (767 de l'E.C.).

Abou houreira : Compagnon du prophète Mouhammad et célèbre rapporteur de Hadiths. On a décompté 5374 hadiths rapporté par ce compagnon.

Abou Oubaid ('Ubaid) : Savant musulman (mort en 838 E.C./~223 H.), célèbre compilateur de hadith, auteur du "Kitab al-Awmal" consacré aux finances islamiques.

Abou Soufiane Mouawid (Abu Sufian Mu'awid) : L'un des plus éminents dirigeants de la tribu des Qoreish and initialement grand ennemi du prophète Mohammed. Il se converti à l'Islam au retour triomphale du prophète à La Mecque. Mort en 30 de l'hégire (652 de l'ère chrétienne). Son fils, Mouawid, fonda la dynastie Omeyyade. Il mourut en 61H (680 de l'E.C.)

Abou ya'la al-farra : Savant musulman (mort en 1065 E.C./~457 H.), juriste de renom de l'école hanbalite (cf. écoles juridiques, madhhab). Il est l'auteur d'un célèbre ouvrage de sciences politiques intitulé "al-Ahkâm as-sultâniya".

Aboubakr, aboubakar (Abou Bakr as-siddiq) : Un des premiers convertis à l'Islam. Né aux environs de 573 de l'ére chrétienne, mort en 13 de l'hégire (634 de l'E.C.). Il accompagna le prophète Mohammed au long de son émigration de La Mecque à Médine (hégire). Premier Calife orthodoxe de l'Islam.

Abraham : Voir Ibrahim al-Khalil.

Achoura (Ashoûra) : Dixième jour du mois de Mouharram (premier mois du calendrier lunaire islamique). Jour de jeûne facultatif. Célèbrait, à l’origine, la libération des enfants d'Israel de l'oppression de Pharaon ainsi que le repentir d’Adam chassé du Paradis, le salut de Noé, d’Abraham et de Moïse sauvé des eaux du Nil, comme la sortie de Jonas du poisson, sur eux la paix et la bénédiction de Dieu.Fête de la bienfaisance et de la générosité envers la famille, les parents, les orphelins et les déshérités.

Ad ('Ad) : Ancienne tribu ayant vécu après Noé (Noûh). Elle était prospère, mais désobéissante à Dieu. Elle fût détruite par le fléau d'un vent violent venant de l'Ouest (Ad-Daboûr).

Adh-Dhihar : Le fait de dire à sa femme : « tu m'est défendue comme le dos de ma mère »

Adha : [ Sacrifier, immoler un animal ] Voir Eïd al-Adha.

Adhan (Adhân) : Appel à la prière (Salât) prononcé à forte voix pour annoncer que l'heure de la prière est arrivée. Cet appel se composé comme suit :

« Allâhou Akbar x 4 (Allah est plus grand)
Ash-hadou an lâ ilâha ill-Allâh x 2 (J'atteste qu'il n'y a d'autre Dieu qu'Allah)
Ash-hadou anna Mouhammadan Rasoûl-Oullâh x 2 (J'atteste que Mohammad est son envoyé)
Haiya 'alas-Salâh x 2 (Venez à la prière)
Haiya 'alal-Falâh x 2 (Venez au salut)
Allâhou-Akbar x 2 (Allah est plus grand)
Lâ ilâha ill-Allâh» x 1 (Il n'y a d'autre Dieu qu'Allah)
(voir Sahîh Al Boukhâri, Vol.1, Page 334).
Un second appel est ensuite prononcé, appelé "Iqâma", et qui marque le début de la prière.

Ahkam (Ahkâm) : Les Ordres. En science Islamique, il existe cinq catégories d'actes
Catégorie Exemple
Obligatoire (Fard, Wâjib) Faire la prière
Sans obligation (Moustahab, Mandoub) Faire des prières en plus (surérogatoires)
Illicite (Mouharram) Boire de l'alcool
Détesté mais pas illicite (Makroûh) Faire des prières surérogatoires dans les périodes qui n'y conviennent pas (entre l'aube et le lever du soleil, etc...)
Licite (Halâl) Manger du poisson

Ahl al-Kitab : [ Gens du Livre ] Terme coranique désignant les juifs, les chrétiens et dans une moindre mesure les zoroastriens. Le nom désigne en définitive les peuples qui reçurent un livre révélé.

Ahmadiya (Ahmadiyya) : issue du chiisme au XIXe s. en Inde.

Ahzab (Al ahzâb) : [ les coalisés ] Terme utilisé pour désigner les mécréants de la tribu des Qouraish et les juifs qui résidaient à Médine et d'autres tribus arabes qui se sont alliés contre les musulmans de Médine, mais furent vaincus par ces derniers, et durent quitter Médine.

Aisha : Fille d'Abou Bakr et femme du prophète Mohammed. Aisha est célèbre pour sa large connaissance de la religion. Morte en 58 de l'hégire (678 de l'ère chrétienne).
On a décompté plus de 2000 Hadiths rapportés par Aîsha.

Aiyyim : femme veuve ou divorcé, avec consommation du mariage.

Ajwa ('Ajwa) : Genre de dattes pressées (ou autres).

Alfiz : Voir Facha.

Alhambra (l') : [ La rouge ] Cité fortifiée de Grenade, au sud de l'Espagne. La première mention de la ville rouge, en langue arabe "al-hamra" remonte à l'an 860 de l'ère chrétienne (cette première ville n'a pas été conservée jusqu'à nos jours). C'est de ce nom arabe que provient le nom de l'"Alhambra". Le Citadelle rouge des rois Nasrides, "al-qal'a al-hamrâ'", deviendra célèbre pour la pierre de pisé de ses murailles qui rougoient dans le soleil couchant, mais surtout pour la somptuosité de ses palais où l'architecture et les arts décoratifs de l'Islam atteignent un sommet inégalé de finesse et d'harmonie.

Ali ibn Abi Tâlib : Quatrième Calife orthodoxe. Né en 600 de l'ère chrétienne, mort en 661 de l'E.C. Cousin et gendre du prophète Mohammed. Son courage, sa force physique et ses qualités de guerrier, aussi bien que son ascetisme, sa sagesse et sa large connaissance juridique ont fait de lui une figure légendaire.

Alim ('Alim) : [ celui qui détient un savoir ] Une personne bien informée ou un savant en théologie islamique.

Allah (Allâh) : [ Le Seul Dieu ] Mot arabe, nom propre de Dieu. Contrairement au mot "Dieu" provenant de la racine latine "Deus", ce mot ne peut pas être mis au pluriel et n'a pas de genre (féminin ou masculin). Les chrétiens de langue arabe utilisent "Allah" pour nommer Dieu; En hébreux, correspond le nom "El" ou "Eloah".

Allahou Akbar (Allâhou Akbar) : [ Allah est plus Grand ] Louange à Dieu célébrant Sa grandeur. Cette louange exprime Sa Toute-Puissance et le fait qu'Il est "Un, sans associé" (monothéisme strict).

Almoravide : De al-murâbitûn ("gens du ribât"). Le terme s'applique plus particulièrement au mouvement de réforme islamique né en Mauritanie au milieu du XIéme siècle.

Amâna : Terme désignant un dépôt confié à un tiers.

Amanah (Al amânah) : Confiance, responsabilité morale, honnêteté vis à vis de tous les devoirs décrétés par Allah.

Amil : [ Agent ] A l'époque du Prophète Mohammed (bsdl), ce terme désigne le collecteur de l'impôt des musulmans et du tribut des non-musulmans; jusqu'au Xe s./IIIe s.H, gouverneur de province, puis collecteur des impôts; sous les Ottomans, fermier général, et collecteur d'impôts dans les provinces.

Amin (Amîn) : Expression signifiant "Ô Allah, accepte notre invocation"; l'introduction se compose habituellement de louanges et de glorification à Allah. Littéralement cela veut dire : quoi qu'il arrive après. Il est généralement traduit comme : alors après.

Amir, Emir (Amîr) : [ Commandant ] Chef militaire, gouverneur d'une province, prince autonome. Le calife est «commandeur des croyants », Emîr al-mouminîn.

Amma baad : [ Ensuite ] Expression utilisée lors d'un discours ou d'un sermon pour séparer l'introduction du sujet principal, l'introduction se concentrant généralement sur la glorification et la louange à Allah.

Anas Ibnou Malik : Placée par sa mère au service du prophète Mohammed (sur lui la prière et la paix), elle fût un de ses compagnons et rapporta près de 2200 Hadiths.

Année de l'éléphant : Année durant laquelle Abraha tenta de détruire la Kaaba en utilisant de grands éléphants d'Afrique, en 569 ou 570 ; C'est aussi l'année durant laquelle, selon la tradition, naquit Mohammed (Paix et Bénédiction de Dieu soient sur lui).

Ansar (Ansâr) : Pluriel d'Ansâri. Surnom des compagnons médinois du prophète Mohammed (sur lui la prière et la paix) ayant embrassé l'Islam et qui l'ont supporté et ont accueilli les émigrants musulmans venant de La Mecque et d'autres régions.

Aqiq (Al Aqiq) : Oued se situant à environ 7 km de Médine à l'ouest.

Aqiqah ('Aqîqa) : Tradition consistant à sacrifier un ou deux moutons à l'occasion de la naissance d'un nouveau né, en remerciement à Dieu. A cette occasion, au septième jour de la naissance, on rase les cheveux du nouveau-né et l'on fait l'aumône du poids de la chevelure de l'enfant.

Aqsa (Masjid Al Aqsa) : Mosquée sacrée de Jérusalem.

Arabesque : Terme d'architecture, de l'italien 'Arabesco'. Décor de lignes sinueuses et rinceaux dont certains éléments se sont largement éloignés de formes naturelles et sont très stylisés. Ce type de décoration de lignes continues, qui n'imite pas la nature, correspond au principe de l'Islam selon lequel l'homme ne doit pas copier l'oeuvre d'Allah.

Arafa (jour de 'Arafa) : Neuvième jour du mois de Dhou-l-Hijja où s'éffectuent les rituels du grand pélerinage (Hajj).

Arafat ('Arafât) : Un des lieux principaux du pélerinage, au sud-est de La Mecque à environ 25 kilomètres.

Arak (Arâk) : Arbre dont on tire le Siwâk, genre de brosse à dent.

Arba (Al arba'a) : [ les quatres ] Ce terme désigne les 4 célébres compilateurs de Hadith : Abou Daoud, An Nasâi, At-Tirmidhi et Ibn Mâja (Que Dieu les agrées).

Arg : Terme provenant du persan. Citadelle, Fortification.

Arkan (Arkan al-islam) : [ pilier ] Terme désignant les piliers de la religion islamique. La tradition les retient au nombre de cinq :
1 - L'attestation de la foi (voir chahada)
2 - La prière
3 - Le jeûne (voir siyam)
4 - l'aumône (voir zakat)
5 - Le pélerinage (voir hajj)

Asmâ Ur-Rijâl : Compilation encyclopédique des biographies des différents compagnons du prophète Mohammed (sur lui la prière et la paix) et de leurs descendants. Ces ouvrages ont joué un rôle important dans la compilation des hadiths du prophète, permettant aux savants de connaitre les biographies de ses contemporains et de leurs descendants et de s'assurer ainsi de la fiabilité de ceux qui transmirent ces hadiths et des Isnad, chaines de transmetteurs.

Asr : Nom de la prière célébrée au milieu de l'après-midi. Cette prière est la troisième des cinq prières quotidiennes obligatoires de la religion islamique.

Atabeg : Titre d'un haut dignitaire sous la dynastie Seljoukide (XIe au XIIIe siècle de l'ère chrétienne) et ses successeurs.

Ataurique (tawiq) : Terme d'architecture : Ornementation décorative utilisant, suivant la technique du stuc, différents assemblages de motifs végétaux.

Awra ('Awra) : Terme désignant, pour les hommes, la partie du corps situé entre le nombril et les genoux.

Ayat (Ayah) : [ signe ] Verset du Saint-Coran. Le Coran est composé de 114 sourates, elles-mêmes décomposées en un nombre variable de versets, ou Ayat ("signe"). Le terme Ayat célèbre le caractère divin du Saint-Coran en soulignant que chaque verset du Coran est un signe adressé aux hommes.

Ayat-oul-koursi : Verset N°-255 de la Sourate Al Baqarah.

Azlam (Azlâm) : [ flêches ] Flêchettes utilisées par les arabes de l'époque pré-islamique, djahiliya), pour prendre une décision ou simplement tenter leur chance. Cette pratique courante a été proscrite par l'Islam.

Azulejos (al-zullaig) : Terme d'architecture : carreaux de faîence émaillée espagnols ou portugais qui servent surtout à la réalisation de décors géométriques muraux. La fabrication d'azulejos, héritée de l'Espagne musulmane, s'est perpetué en Espagne jusqu'à nos jours. Les belles demeures espagnoles et portugaises en sont souvent décorées.

voilà pour un début que j'ai trouvé sur le site Fleurs d'Islam mais on peut l'étoffer avec votre aide ! :)
akram
Messages : 34
Enregistré le : mer. mars 18, 2009 7:57 pm

Messagepar akram » mar. mars 31, 2009 1:44 pm

salam.j'ai remarqué dans ce forum on ne peut parler sauf qu'on utilise le copier et le coller cela veut dire que notre bagage linguistique est insuffisant afin de discuter ou de donner des connaissances à autrui.on doit l'améliorer et c'est pas difficile ou impossible.
Ozan
Messages : 3454
Enregistré le : sam. avr. 12, 2008 10:43 am
Localisation : France

Messagepar Ozan » mar. mars 31, 2009 1:58 pm

Salâm Assim

Voilà une excellente idée , j'approuve et surtout merci :wink

Ozan
akram
Messages : 34
Enregistré le : mer. mars 18, 2009 7:57 pm

Messagepar akram » mar. mars 31, 2009 8:46 pm

salam.Les biens et les maux qui nous arrivent ne nous touchent pas selon leur grandeur, mais selon notre sensibilité"la roche"
Selma
Messages : 273
Enregistré le : mer. nov. 19, 2008 10:02 am

Messagepar Selma » mer. avr. 01, 2009 2:04 am

BonJour à Tous ,
Mea culpa si j'ai mis le malaise mais ce mot ... ne s'emploie pas ainsi , je parcourais les archives et suis donc tombé dessus , ce qui m'a fait rappeler qu'il avait été employé il y a peu de la même façon sans que personne ne réagisse et là ... j'ai posté un peu brutalement j'en conviens mais ce mot ...
Dans tous les cas merci Assim de nous(me?) régaler avec un tel sujet ; on en attendait pas moins pour fêter dignement ton 3000ème post .
Assim222
Messages : 3031
Enregistré le : jeu. août 30, 2007 4:59 pm

Messagepar Assim222 » mer. avr. 01, 2009 4:14 am

salam Selma,

merci Selma mais je n'ai fait qu'un copier coller d'un site que j'aime beaucoup et qui à un lexique trés pratique mais ce qu'il faudrait ce mois ci si vous avez le temps, c'est de trouver des termes reliés à l'Islam commençant par la lettre A (alif ou 3ayn pour ceux qui parlent Arabe) ça nous permettra de nous enrichir et d'apprendre des termes qu'on ne connait pas...
Nefertiti31
Messages : 977
Enregistré le : mer. juil. 30, 2008 8:29 pm

Messagepar Nefertiti31 » sam. avr. 04, 2009 6:33 pm

Assim222 a écrit :

Aqiqah ('Aqîqa) : Tradition consistant à sacrifier un ou deux moutons à l'occasion de la naissance d'un nouveau né, en remerciement à Dieu. A cette occasion, au septième jour de la naissance, on rase les cheveux du nouveau-né et l'on fait l'aumône du poids de la chevelure de l'enfant.


salam assim
je complète l'information
deux moutons pour le garçon et un mouton pour la fille
roho
Messages : 762
Enregistré le : sam. juil. 19, 2008 1:00 am

Messagepar roho » mer. avr. 08, 2009 9:00 am

Nefertiti31 a écrit :
Assim222 a écrit :

Aqiqah ('Aqîqa) : Tradition consistant à sacrifier un ou deux moutons à l'occasion de la naissance d'un nouveau né, en remerciement à Dieu. A cette occasion, au septième jour de la naissance, on rase les cheveux du nouveau-né et l'on fait l'aumône du poids de la chevelure de l'enfant.


salam assim
je complète l'information
deux moutons pour le garçon et un mouton pour la fille


Est-ce qu’il y a une signification dans la religion ou est-ce juste une tradition ?
Ma fille a 4 ans et je ne l’ai jamais coupé ses cheveux. Ai-je fait quelque chose de pas bien ?
Salam
Saloua
Messages : 149
Enregistré le : jeu. nov. 15, 2007 12:03 pm

Messagepar Saloua » mer. avr. 08, 2009 10:27 pm

roho a écrit :
Nefertiti31 a écrit :
Assim222 a écrit :

Aqiqah ('Aqîqa) : Tradition consistant à sacrifier un ou deux moutons à l'occasion de la naissance d'un nouveau né, en remerciement à Dieu. A cette occasion, au septième jour de la naissance, on rase les cheveux du nouveau-né et l'on fait l'aumône du poids de la chevelure de l'enfant.


salam assim
je complète l'information
deux moutons pour le garçon et un mouton pour la fille


Est-ce qu’il y a une signification dans la religion ou est-ce juste une tradition ?
Ma fille a 4 ans et je ne l’ai jamais coupé ses cheveux. Ai-je fait quelque chose de pas bien ?
Salam


Salam roho,

j'ai trouvé ca pour toi

http://www.mejliss.com/showthread.php?t=149772
http://www.mukhlisun.com/index.php?opti ... &Itemid=80

je découvre aussi, j'ai toujours cru que raser les cheveux du nouveau né était une tradition, du tout c'est vraiment dans la Sounna :idea:
de toute façon tu n'as rien fait de pas bien tu ne savais pas.. par contre va pas non plus raser le crane à la petite :) demande d'abord à un imam si c'est indispensable et ce que tu pourrais faire.

salam.

Retourner vers « Islam »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités