Doit-il demander la permission de la première épouse

Pour parler de l'Islam.
Ozan
Messages : 3454
Enregistré le : sam. avr. 12, 2008 10:43 am
Localisation : France

Messagepar Ozan » lun. mai 19, 2008 2:10 pm

melissa a écrit :
amirah a écrit :salam, le mari n'a pas besoin de demander à sa première èpouse la permission de se marier avec une autre femme il peut bien le faire sans sa permission quoi qu s'il respecte vraiment sa femme il la dira bien sûr par respect.salam


Alors la dis moi, tu as trouver ou cette bêtise??? :?:
n'importe quoi vraiment,


Salâm chére amie

Cela me rappelle mon prof de théologie qui disait ,, dites une bétise , on la remarquera ,, dites dix milles bétises , la plupart passerons pour la vérité

Ozan
melissa
Messages : 85
Enregistré le : jeu. mai 15, 2008 11:41 am

Messagepar melissa » lun. mai 19, 2008 2:14 pm

Assim222 a écrit :Surtout que vous oublier de préciser qu'elle peut faire jurer par serment avant le mariage qu'il ne prendra pas d'autres épouses :wink: Sur son honneur le mari ne peut plus reculer ! La femme a autant de droits, il suffit de les utiliser de manière intelligente ! :wink: C'est dans la muwatta de Malik donc ne dites pas que c'est faux parce que je le reposte :wink:


écoute je ne sais pas, mon mari ma toujours dit, ne pas avoir le droit de se remarier sans mon consentement, il a dit j ai droit a me marier 4 fois uniquement si la premiere femme donne son accord, moi j ai pas chercher a savoir la dessus j ai fait confiance. :?
saïd
Messages : 274
Enregistré le : ven. mars 30, 2007 8:02 pm

Messagepar saïd » lun. mai 26, 2008 8:50 pm

Salam a'laykom!

Décidément, entre les "fatwa" (consultation juridique qui n'engage que l'auteur) qui pullulent sur le net, il y a souvent débat ! Forcément!

Je suis très surpris du commentaire de celle mentionnée dans le sujet, à savoir "demander la permission à la première épouse pour en prendre une seconde".

A ce propos, après bien des recherches relatives au droit musulman, inspiré directement des principes édictés par Dieu au moyen du Coran, ainsi que de l'exemple du prophète Mohammed (pbdsl), les conditions d'un mariage valide demeurent lors d'une polygamie. Et pour cause!

L'une des conditions sinequanone qui rendent le caractère licite d'un mariage est le consentement mutuel. Ce fameux double accord, à la fois celui du futur mari et de la future épouse.


Petite aparté à ce sujet, un mariage sans l'accord des futurs époux est illégal en Islam.
Un père ou une mère ne peut contraindre son enfant à se marier avec quiconque.

Ce genre de mariage était en vogue avant l'Islam, qui l'a rendu caduque. A l'époque, les hommes prenaient les femmes qu'ils désiraient, à leur seule convenance, celles-ci n'étant que l'objet de leurs désirs, et rien d'autres, sans mot à dire. On ne leur reconnaissait aucun statut.

Quant aux pères, ils mariaient leurs filles sans leur consentement, prenant leur dot à leur propre compte. Tout ceci est parfaitement contraire à l'Islam. Ce ne sont que des habitudes tribales qui, malheureusement, ont encore cours à travers le monde.

Le prophète Mohammed (pbdsl) était très soucieux des droits des femmes. Il usait, d'ailleurs, du meilleur des comportements à leur égard. Personne ne pouvait soutenir la comparaison.
L'exemple concernant sa fille Fatima est très parlant. Lorsqu'un homme venait lui demander la main de sa fille Fatima, il lui répondait qu'il transmettrait la demande à sa fille. Qui refusait généralement, jusqu'à accepter la proposition d’Ali (que Dieu l'agrée). Fin de l'aparté.


Lorsqu'un mari projette de prendre une seconde épouse, cette condition, évidemment, demeure.

Au nom de quoi disparaitrait-elle?

Bien au contraire, elle a plus forte raison!

En effet, ce projet concerne en premier lieu la première épouse. Il est donc logique qu'elle donne son accord, ou pas, sans que le mari n'ait mot à dire!

Le consentement, dans ce cas, devient triple, puisqu'une troisième personne est concernée.
Cela supposera donc le consentement de l'épouse, du mari, et de la seconde future épouse.

Contracter un mariage sans la connaissance et l'accord de l'épouse, revient à rendre caduque ce second mariage. Il est par ailleurs un devoir d'informer la future seconde épouse du premier mariage existant.

La remarque d’Assim a forte raison lorsqu’il affirme que lors de l’établissement du contrat de mariage, l’épouse peut faire stipuler la monogamie comme la règle de leur union. Alors, le mari devra s’y conformer car cette règle ne vas pas à l’encontre de l’esprit de l’Islam. D’où l’importance du contrat de mariage. Beaucoup de gens attendent d’être mariés pour avoir des exigences. Alors que le contrat de mariage sert à cela justement ! Il est plus utile et pertinent de s’accorder avant de signer, plutôt qu’après.

Il existe des hommes qui font ce qu'ils veulent sans rien dire à leur épouse. Ainsi, ils prennent des épouses à chaque port ( pas plus de quatre quand même), tels des marins sans Foi ni Loi, en cachant les faits aux femmes concernées.

Tout cela en pensant, pour certains, qu'ils peuvent le faire.

Or, cette façon de faire est non conforme aux prescriptions islamiques et donc invalide.

Certes, l'homme peut décider de prendre une seconde épouse, mais certainement pas sans que la première n'ait mot à dire et ne doive qu'accepter. Si le mari agit de la sorte, alors la première épouse est en droit de demander le divorce.

L'exemple du prophète Mohammed (pbdsl) est clair à ce sujet. Aucune de ses femmes n'a souhaité divorcé après qu'il leur a demandé à chaque fois leur acceptation.

Lors d'une polygamie, toutes les personnes concernées doivent avoir la parfaite connaissance de la situation, ceci dans le but de décider en pleine conscience.
Par conséquent, prendre une seconde épouse sans l'accord explicite de la première, rend cette union nulle et non avenue selon le droit musulman.


"incapacité à préserver sa pudeur par le biais d'une seule épouse"
Il est à noter que commettre un acte illégal pour son propre intérêt, en l'enrobant de soi-disant possibilité spirituelle, constitue un tort encore plus grand.

La polygamie n'est certainement pas une raison à l'incapacité pour un homme de préserver sa pudeur, ou devrais-je dire sa chasteté hors mariage. Ce serait faire offense aux commandements d'Allah de maîtriser ses instincts et penchants nuisibles.

Un tel homme devrait plutôt en parler à sa femme afin qu'ils s'entendent, et, musulman qu'il est, devrait apprendre à se contrôler plutôt que de se jeter sur une autre pour assouvir sa "bestialité" masculine. Qu'il s'en retourne plutôt vers Dieu!

L'être humain n'est pas une bête! Il est doué de raison et de conscience.

A présent, il serait utile d'apporter quelques précisions au sujet de la polygamie qui permettrait d'éclaircir cette notion en Islam.

Tout d'abord, quant à la répulsion qu'entretiennent beaucoup de non musulmans à l'égard de la polygamie. Il est drôle de constater qu'ils trouvent de plus en plus normal de prendre amant et maitresse, voire de s'échanger les partenaires. Tout ceci provoquant des dégâts considérables envers les époux, les enfants, les familles, et la société. De grands pourfendeurs de la polygamie se sont avérés avoir maitresse et délaisser leur femme.

Nous pouvons lire, souvent, que c'est un droit, parfois même, un devoir. Cela suppose le caractère indiscutable.

Or, la polygamie est loin d'être la règle, celle-ci étant la monogamie.
La polygamie est une exception, définie par Allah pour pallier à certaines situations, notamment en période de guerre, source de nombreux orphelins et veuves laissées à l'abandon total.

C'est dans ce contexte que le verset citant la polygamie a été révélé.

A l'époque, les musulmans, en l'occurrence après la bataille d'Ohod, selon les historiens, ont vu beaucoup d'entre eux tués par les idolâtres, faisant beaucoup d'orphelins et de veuves dénuées et isolées, ne sachant pourvoir à leurs besoins.

C'est alors qu'Allah à permis cette exception, en la limitant et en la légiférant, au passage, ce qui n'avait jamais été fait jusqu'alors dans toutes les écritures saintes.

Allah a d'une part limité la polygamie, mais lui a aussi octroyé le statut d'exception, et non de règle.

"Et si vous craignez de n'être pas justes envers les orphelins,...Il est permis d'épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n'être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possédez. Cela afin de ne pas faire d'injustice"(s. 4, v. 3)

Nous pouvons, dans un premier temps, constater que ce verset prend place dans la sourate 4 "An-Nissa" (Les Femmes) dans laquelle la notion de crainte de l'injustice marque de façon indélébile des domaines traitant des règles instituées par Dieu à propos des biens de l'orphelin, d'héritage, notamment des femmes, de mariage, de repentir, de comportement à l'égard des parents, proches parents, orphelins, etc., et d'autres domaines.

Notons, en passant, qu'Allah a certainement voulu marquer l'importance de la responsabilité des hommes quant au traitement réservé aux femmes, en donnant à une sourate le titre "Les Femmes". Qui plus est, l'une des sourates les plus longues et importantes!

C'est dire la place octroyée par Dieu à la gente féminine! Nous devrions méditer à ce sujet. Il n'y a pas de sourate portant le titre "Les Hommes". Allah connaissant parfaitement ses créatures, et seul capable de sonder le coeur et l'esprit, il est probable qu'Il a voulu avertir les hommes contre tout comportement injuste et supérieur envers les femmes, et les inciter à plus de rigueur dans le but de bien traiter leurs sœurs en humanité, qui ont la même essence divine que leurs frères, les hommes. Rappel dans le premier verset de cette sourate :

"Ô hommes! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d'un seul être, et a créé de celui-ci sont épouse, et qui de ces deux là a fait répandre (sur la terre) beaucoup d'hommes et de femmes. Craignez Allah au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Allah vous observe parfaitement."

Crainte de déplaire à notre Seigneur, principe d'égalité humaine homme-femme, sacralisation des liens du sang, prise de conscience que notre Créateur a connaissance de nos actes et paroles, dévoilés comme cachés.

D'où le principe d'égalité naturelle posée dès la création, entre ces deux entités venant de la même essence. Principe fondamental qui aide à comprendre notre dessein, notamment en matière de vie de couple et vie familiale entre frères et sœurs.

Revenons à nos moutons!

Voici donc le seul verset parlant de polygamie : "Et si vous craignez de n'être pas justes envers les orphelins,...Il est permis d'épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n'être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possédez. Cela afin de ne pas faire d'injustice"(s. 4, v. 3)

Celui-ci fait suite au second verset qui nous enjoint à protéger et respecter l'orphelin, à travers en l'occurrence ses biens "Et donnez aux orphelins leurs biens; n'y substituez pas le mauvais au bon. Ne mangez pas leurs biens avec les vôtres"(début du verset), avec crainte de l'injustice car "c'est vraiment un grand péché"(fin du verset).

Là vient le troisième verset concernant la polygamie, qui suit le second verset susmentionné et traite encore de l'orphelin. Remarquons la façon dont il commence.

En effet, ce troisième verset commence par "Et si...". Nous sommes donc dans la condition. Cette locution est, d'ailleurs, répétée une autre fois dans ce même verset, au milieu. Nous ne pouvons donc niée la notion de condition.
Par ailleurs, cette notion est liée intimement à la notion de crainte de l'injustice "Et si vous craignez de n'être pas justes,........, si vous craignez de n'être pas justes....".
Donc, Allah, après nous avoir rappelé le comportement de justice envers l'orphelin dans le second verset, nous dit que si nous craignons d'être injustes envers l'orphelin, nous pouvons épouser jusqu'à quatre femmes
"Et si vous craignez de n'être pas justes envers les orphelins,...Il est permis d'épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent,". La polygamie est donc rapportée directement à la crainte de l'injustice envers l’orphelin (et non un moyen d'exprimer ses pulsions sexuelles!).

Puis apparaît la seconde condition reliée également à la crainte de l'injustice, "mais, si vous craignez de n'être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possédez". Allah nous parle donc de l'importance de la justice quant au traitement égalitaire envers les coépouses, et suppose la difficulté car il nous dit que si nous craignons d'être injustes envers elles, "alors une seule". Allah aboutit finalement à la norme : la monogamie.

Enfin, la fin du verset nous explique la raison de cette norme "Cela afin de ne pas faire d'injustice".

En somme, le meilleur chemin pour éviter d'être injuste en matière de mariage est la monogamie. La polygamie étant une responsabilité lourde à assumer, avec le souci permanent d'user de justice parfaite entre les épouses. Allah insiste à ce sujet dans un autre verset de cette sourate, que nous verrons plus bas.

Lorsque l'on continue les versets suivants, on constate que le sujet de l'orphelin est omniprésent, et que la notion de polygamie prend sa place au milieu des commandements relatifs à la conduite à tenir envers les orphelins, et les veuves, dans le but de signifier que la polygamie peut être une solution à un problème social donné, dans un cadre donné : l'exception. Mais gare à l'injustice!

Il est regrettable de voir à quel point des musulmans sont soucieux du respect d'un commandement dans certains domaines, allant jusqu'à s'enquérir de la meilleure façon de l'appliquer, alors que lorsqu'il s'agit de polygamie, plus un mot, plus de conscience! Alors que le mal peut être grand car, rappelons-nous de ce que Dieu qualifie l'injustice de "grand péché".

La polygamie a des règles strictes qui ne laissent de place au laxisme, au "je fais comme il me plait (pour les hommes)". Oh que non! Elle est une exception qui prend place dans le cadre de solutions à un problème social donné, tel le contexte dans lequel le verset a été révélé.

Il est important, notamment pour certains versets, de s'attacher au contexte de la révélation pour mieux en saisir le sens.

Enfin, voyons comment Dieu, quelques versets plus bas de la même sourate, enfonce le clou du risque important d'injustice faite aux femmes dans le cadre de la polygamie et renseigne très bien sur l'extrême rigueur à adopter dans nos conduites.

Dans le verset 129, Allah dit : "Vous ne pourrez jamais être équitable entre vos femmes, même si vous en êtes soucieux. Ne vous penchez pas tout à fait vers l'une d'elles, au point de laisser l'autre comme en suspens. Mais si vous vous réconciliez et vous êtes pieux... donc Allah est, certes, Pardonneur et Miséricordieux."

Ce qui confère donc le caractère exceptionnel de la polygamie (du fait de l'impossibilité à être juste) qui ne peut être qu’une solution pour répondre à un problème social bien défini, tel, par exemple, la protection de la veuve et de l'orphelin, mentionnée dans le verset en question dans le Coran.

En droit musulman, il existe plusieurs catégories définissant les actes.

Allant de ce qui est obligatoire, recommandé, permis, déconseillé et interdit.
La polygamie se trouve dans celle des actes permis, sous conditions strictes.
Elle n’est nullement encouragée, Dieu l’ayant cité une seule fois dans les 114 sourates que compose le Coran, dans un contexte particulier !

La règle demeure donc, par excellence, la monogamie.

Nous devons souligner, à ce propos, que le prophète Mohammed(pbdsl), notre exemple, est resté monogame jusqu'à la cinquantaine avec Khadija (que Dieu l'agrée), sa première épouse.
Ce n'est qu'ensuite qu'il a usé de la polygamie, souvent dans des conditions bien précises, tantôt pour favoriser la paix entre les peuples, tantôt pour donner un signe fort d'encouragement aux gens, en l'occurrence lorsqu'il affranchit une esclave en l'épousant, ce qui a eu pour conséquence la liberté accordée à nombre d’esclaves à l’époque.
Bien entendu, le prophète avait des dispositions particulières que Dieu lui a octroyé de part sa qualité d'Envoyé de Dieu.

Par ailleurs, il serait judicieux de rappeler que seul le Coran, parmi toutes les écritures saintes de divers courants religieux monothéistes ou pas, a limité et légiféré strictement la polygamie pour lui rendre le caractère d'exception à la règle qui est la monogamie.

N'oublions pas que la polygamie est vielle comme le monde et qu'à l'époque précédant l'Islam, les hommes prenaient les femmes comme et autant qu'ils voulaient sans aucun respect, juste pour leur plaisir. Ils enterraient même les filles vivantes. C'est dire la condition exécrable des femmes à cette époque !
L'homme agissant de la sorte en épousant plusieurs femmes pour son plaisir est purement et simplement en contradiction flagrante avec l'esprit du Coran.
Soyons donc extrêmement vigilants! Le musulman est celui qui contrôle ses pulsions et passions, pas celui qui laisse libre cours à ses plus bas instincts, surtout lorsqu’il se sert d’un texte saint!

J’espère ne pas avoir commis trop d’erreurs, inchallah !

Pardonnez-moi pour la longueur de l'exposé, mais le sujet nécessitait des explications développées.

La paix soit sur vous!
Assim222
Messages : 3031
Enregistré le : jeu. août 30, 2007 4:59 pm

Messagepar Assim222 » lun. mai 26, 2008 9:11 pm

salam Said,

un peu long mais j'avoue que c'est un plaisir de lire un texte censé et logique surtout dans l'acheminement ! Que dire d'autre ? Je suis d'accord ! Tu as oublié la sourat de Maryam en plus de celle des femmes ! :wink: ton raisonnement qui est logique et auquel j'adhère ne va pas plaire à tout le monde si tu vois de qui je parle ! :lol:
Ozan
Messages : 3454
Enregistré le : sam. avr. 12, 2008 10:43 am
Localisation : France

Messagepar Ozan » mar. mai 27, 2008 8:53 am

Salâm

perso je vais pas discuter sur ce que je viens de lire ,

je retiens juste une chose c'est que un pére ne peut obliger sa fille à se marier avec qui il le décide

alors là je suis plié de rire , c'est encore bien ancré dans la mentalité çà , la preuve en est des mariages , quasi systématique avec "le cousin" et si par malheur un enfant vient au monde avec des séquelles , dues à la consanguinité
on balance ''" c'est la volonté d'Allah""

je l'ai dis je suis au sein d'une organisation qui défend ces malheureuses , J'ai pôsté y a peu un lien et sur cette liste de "savants" , pas une seule femme ,

c'est surement là aussi la volonté d'Allah ??


Ozan
Assim222
Messages : 3031
Enregistré le : jeu. août 30, 2007 4:59 pm

Messagepar Assim222 » mar. mai 27, 2008 2:08 pm

J'aimerais d'ailleurs que tu la repostes mieux vaut le mettre plusieurs fois qu'une seule fois ! :wink:
Ozan
Messages : 3454
Enregistré le : sam. avr. 12, 2008 10:43 am
Localisation : France

Messagepar Ozan » mar. mai 27, 2008 2:53 pm

Salâm Assim

ben y a qu'a demander :lol:

Ozan

http://mouslim.over-blog.org/0-categorie-842115.html
OumAbdallah
Messages : 12
Enregistré le : mer. mai 28, 2008 8:31 pm

Messagepar OumAbdallah » jeu. mai 29, 2008 12:14 pm

Assalam'alaykoum,

Vous pourrez lire inchAllah ceci:

http://www.islam-qa.com/fr/ref/14022

En effet, l'homme n'a pas besoin de demander la permission de sa femme pour prendre une seconde épouse mais bien évidemment, il est recommandé de lui en parler. Quant au fait de faire promettre à son mari avant le mariage de ne jamais prendre de second épouse, cela est interdit car on n'interdit pas une chose qu'Allah a autorisé.

Nous sommes nés dans un pays où la polygamie n'a officiellement et moralement pas sa place. Si nous réagissons ainsi face à la polygamie, c'est parce qu'elle ne fait pas partie de notre culture.
On est souvent contre l'idée de la polygamie alors qu'aujourd'hui on ne compte plus le nombre de femmes et d'hommes ayant amants ou maîtresses.

Assalam'alaykoum
Ozan
Messages : 3454
Enregistré le : sam. avr. 12, 2008 10:43 am
Localisation : France

Messagepar Ozan » jeu. mai 29, 2008 12:50 pm

OumAbdallah a écrit :Assalam'alaykoum,

Vous pourrez lire inchAllah ceci:

http://www.islam-qa.com/fr/ref/14022

En effet, l'homme n'a pas besoin de demander la permission de sa femme pour prendre une seconde épouse mais bien évidemment, il est recommandé de lui en parler. Quant au fait de faire promettre à son mari avant le mariage de ne jamais prendre de second épouse, cela est interdit car on n'interdit pas une chose qu'Allah a autorisé.

Nous sommes nés dans un pays où la polygamie n'a officiellement et moralement pas sa place. Si nous réagissons ainsi face à la polygamie, c'est parce qu'elle ne fait pas partie de notre culture.
On est souvent contre l'idée de la polygamie alors qu'aujourd'hui on ne compte plus le nombre de femmes et d'hommes ayant amants ou maîtresses.

Assalam'alaykoum



Salâm

Une fois de plus un verset du saint Coran et amputé et interprété , c'est pas possible çà , je sais pas mais c'est une manie , une seconde nature ??

Ozan
OumAbdallah
Messages : 12
Enregistré le : mer. mai 28, 2008 8:31 pm

Messagepar OumAbdallah » jeu. mai 29, 2008 1:14 pm

Ozan a écrit :
Salâm

Une fois de plus un verset du saint Coran et amputé et interprété , c'est pas possible çà , je sais pas mais c'est une manie , une seconde nature ??

Ozan


Je te rappelle que g poste un lien dans lequel tu trouveras l'explication faite par un savant non pas par moi.

Assalam'alaykoum
ramandee
Messages : 1131
Enregistré le : ven. mars 21, 2008 6:33 pm
Localisation : alger
Contact :

Messagepar ramandee » jeu. mai 29, 2008 1:31 pm

Ozan a écrit :
OumAbdallah a écrit :Assalam'alaykoum,

Vous pourrez lire inchAllah ceci:

http://www.islam-qa.com/fr/ref/14022

En effet, l'homme n'a pas besoin de demander la permission de sa femme pour prendre une seconde épouse mais bien évidemment, il est recommandé de lui en parler. Quant au fait de faire promettre à son mari avant le mariage de ne jamais prendre de second épouse, cela est interdit car on n'interdit pas une chose qu'Allah a autorisé.

Nous sommes nés dans un pays où la polygamie n'a officiellement et moralement pas sa place. Si nous réagissons ainsi face à la polygamie, c'est parce qu'elle ne fait pas partie de notre culture.
On est souvent contre l'idée de la polygamie alors qu'aujourd'hui on ne compte plus le nombre de femmes et d'hommes ayant amants ou maîtresses.

Assalam'alaykoum



Salâm

Une fois de plus un verset du saint Coran et amputé et interprété , c'est pas possible çà , je sais pas mais c'est une manie , une seconde nature ??

Ozan

salam ozan
tu vas bien :D
juste un truc..tu sais le coran que tu lis..est en français 'est ça ??
c'est pas le coran mais c'est une interprétation du coran..
Assim222
Messages : 3031
Enregistré le : jeu. août 30, 2007 4:59 pm

Messagepar Assim222 » jeu. mai 29, 2008 2:04 pm

ah oui Ramandee, une interprétation du Coran traduite avec le consentement du conseil des muftis d'Arabie Saoudite (tes amis) :lol: Alors qu'est ce que tu as à dire ? Tu ferais mieux de te taire je pense avant de sortir une autre bêtise :wink:
Ozan
Messages : 3454
Enregistré le : sam. avr. 12, 2008 10:43 am
Localisation : France

Messagepar Ozan » jeu. mai 29, 2008 2:04 pm

ramandee a écrit :
Ozan a écrit :
OumAbdallah a écrit :Assalam'alaykoum,

Vous pourrez lire inchAllah ceci:

http://www.islam-qa.com/fr/ref/14022

En effet, l'homme n'a pas besoin de demander la permission de sa femme pour prendre une seconde épouse mais bien évidemment, il est recommandé de lui en parler. Quant au fait de faire promettre à son mari avant le mariage de ne jamais prendre de second épouse, cela est interdit car on n'interdit pas une chose qu'Allah a autorisé.

Nous sommes nés dans un pays où la polygamie n'a officiellement et moralement pas sa place. Si nous réagissons ainsi face à la polygamie, c'est parce qu'elle ne fait pas partie de notre culture.
On est souvent contre l'idée de la polygamie alors qu'aujourd'hui on ne compte plus le nombre de femmes et d'hommes ayant amants ou maîtresses.

Assalam'alaykoum



Salâm

Une fois de plus un verset du saint Coran et amputé et interprété , c'est pas possible çà , je sais pas mais c'est une manie , une seconde nature ??

Ozan

salam ozan
tu vas bien :D
juste un truc..tu sais le coran que tu lis..est en français 'est ça ??
c'est pas le coran mais c'est une interprétation du coran..



Salâm ramandee ,
je me demandais si tu avais un tant soit peu d'idée personnelles je vois qu'il n'en est rien la traduction , du saint Coran que je posséde à son histoire et si je me fie à mon instinct , c'est là pour moi le plus bbeau signe de la puissance d'Allah

petit cours en passant

traduction
action de traduire
version d'un ouvrage dans une langue différente de celle où il a été écrit

interprétation
action d'interpréter
explication donnée

Ceci étant établi , je te l'ai déjà dis il me semble c'est pas à moi qu'i faut 'essayer de me faire prendre des vessies pour des lanternes , car si chaque phrase du saint Coran est retirée de son contexte et analysée , alors là je te le dis tout net , je considére çà comme la pire des fautes , car ce n'est une fois de plus qu'un moyen d'obscurcir les esprits des gens , et çà , jamais avec moi çà passera , jamais ,

Ozan
OumAbdallah
Messages : 12
Enregistré le : mer. mai 28, 2008 8:31 pm

Messagepar OumAbdallah » jeu. mai 29, 2008 2:14 pm

Ozan a écrit :, car si chaque phrase du saint Coran est retirée de son contexte et analysée , alors là je te le dis tout net , je considére çà comme la pire des fautes , car ce n'est une fois de plus qu'un moyen d'obscurcir les esprits des gens , et çà , jamais avec moi çà passera , jamais ,

Ozan



C'est pour ça que des savants ont fait le travail pour nous aussi. Nous n'interprétons rien, ; tu peux trouver par exemple le tafsir d'Ibnou Kathir.

Bref, g du mal a comprendre ce que tu n'acceptes pas.

Assalam'alaykoum
Assim222
Messages : 3031
Enregistré le : jeu. août 30, 2007 4:59 pm

Messagepar Assim222 » jeu. mai 29, 2008 2:29 pm

salam Oum Abdallah,

ok j'ai lu mais dis moi ! Qui est ce chikh ? Quelles études a-t-il fait ? Pourquoi il n'y a pas sa biographie sur son site ? Est il agréé par un conseil religieux ? Est il un vrai chikh ? Il n'y a RIEN de tout cela j'ai même regardé la liste des savants "salafistes" qu'Ozan a eu la délicatesse de nous soumettre et rien ! Regardez pour voir, peut être que j'ai mal lu ! On ne sait jamais ! J'ai même regardé au sujet du site en Anglais et rien sur lui à part qu'il est un célèbre lecteur et autheur de livres religieux ! Bon...

Concernant le serment du divorce c'est valide je suis désolé, c'est de la Muwatta de Malik et c'est irréfutable... Et je n'ai fait aucune interprétation !

Retourner vers « Islam »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités