L'Unicité d'Allah, Tawhid

(Archive)
Abou Zaynab
Messages : 9
Enregistré le : mer. juil. 21, 2010 9:36 am

L'Unicité d'Allah, Tawhid

Messagepar Abou Zaynab » ven. juil. 23, 2010 11:05 am

Par la lecture minutieuse du Coran, il est établit que le Tawhid se divise en trois parties.

L’unicité de la seigneurie :

C’est une partie naturellement acceptée par tous les sains d’esprit. Allah exalté a dit (ce qui signifie):

« Et si tu leur demandes qui les a créés, ils diront très certainement: “Allah”. Comment se fait- il donc qu' ils se détournent? » (sourate Al-Zoukhrouf[43],v87).

Il dit aussi (ce qui signifie):

« Dis: “Qui vous attribue de la nourriture du ciel et de la terre? Qui détient l'ouïe et la vue, et qui fait sortir le vivant du mort et fait sortir le mort du vivant, et qui administre tout?”, Ils diront: “Allah”. Dis alors: “Ne Le craignez- vous donc pas?” » (sourate Yoûnous[10],v31).

Et les versets de ce type sont nombreux.

Le reniement de Pharaon de ce type d’unicité dans (ce qui signifie):

« “Et qu' est- ce que le Seigneur de l'univers?” dit Pharaon. » (sourate Ach-chou’arâ’[26],v23).

est un reniement d’arrogance et d’orgueil, comme dans (ce qui signifie):

« Il dit: “Tu sais fort bien que ces choses (les miracles), seul le Seigneur des cieux et de la terre les a fait descendre comme autant de preuves illuminantes; et certes, Ô Pharaon, je te crois perdu”. » (sourate Al-Isrâ’[17],v102).

et dans le verset (qui signifie):

« Ils les nièrent injustement et orgueilleusement, tandis qu' en eux-mêmes ils y croyaient avec certitude. Regarde donc ce qu' il est advenu des corrupteurs.» (sourate An-Naml[27],v14).

Pour cela le Coran descendait en considérant cette partie du Tawhid comme étant un fait accompli, et il dialoguait avec les impies avec le mode interrogatif, comme (ce qui signifie):

« Leurs messagers dirent: “Y a- t- il un doute au sujet d' Allah» (sourate Ibrâhim[14],v10).

et dans (ce qui signifie):

« Dis: “Chercherais- je un autre Seigneur qu' Allah, alors qu' Il est le Seigneur de toute chose? » (sourate Al-An’âm[6],v164).

Il a aussi dit (ce qui signifie): « Dis: “Qui est le Seigneur des cieux et de la terre?” Dis: “Allah” » (sourate Al-Ra’d[13],v16).

Et autres versets de ce type car ils croyaient en ce type d’unicité.

Cette partie du Tawhid n’a pas été utile pour les impies, car ils n’auront pas unifié Allah dans Son adoration, comme dit :

« Et la plupart d' entre eux ne croient en Allah, qu' en lui donnant des associés. » (sourate Yoûsouf[12],v106).

«”Nous ne les adorons que pour qu' ils nous rapprochent davantage d' Allah” » (sourate Az-Zoumar[39],v3).


« Ils adorent au lieu d' Allah ce qui ne peut ni leur nuire ni leur profiter et disent: “Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès d'Allah”. Dis: “Informerez- vous Allah de ce qu' Il ne connaît pas dans les cieux et sur la terre?” » (sourate Yoûnous[10],v18).

La deuxième : L’unicité dans l’adoration ou dans la divinité :

C’est pour cette partie que se sont déclenchées toutes les batailles entre les messagers et leurs ennemis. C’est pour la réalisation de ce Tawhid que les messagers ont été envoyés.

Il est le résultat du sens de ‘lâ ilâha illalâh’ (il n’y a point de divinité digne d’être adorée à part Allah).

Ce sens est justifié par deux principes :

l’exclusion puis l’attestation générés à partir de ‘lâ ilâha illalâh’.

L’exclusion : elle consiste à exclure tous les genres de divinités à part Allah exalté soit-Il, de tous les types d’adoration qui existent.

L’attestation : elle consiste à unifier Allah exalté dans tous les actes d’adoration de la façon qu’Il a légiféré.

La plupart du Coran parle de ce type d’unicité (ce qui signifie):

« Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, (pour leur dire): “Adorez Allah et écartez- vous du Tâghoût”. » (sourate An-Nahl[16],v36).

« Et Nous n' avons envoyé avant toi aucun Messager à qui Nous n'ayons révélé: “Point de divinité en dehors de Moi. Adorez- Moi donc”. » (sourate Al-Anbiyâ’[21],v25).

« Donc, quiconque mécroit au Rebelle tandis qu' il croit en Allah saisit l'anse la plus solide, qui ne peut se briser. » (sourate Al-Baqara[2],v256).

« Et demande à ceux de Nos messagers que Nous avons envoyés avant toi, si Nous avons institué, en dehors du Tout Miséricordieux, des divinités à adorer? » (sourate AzZoukhrouf[43],v45).

« Dis: “Voilà ce qui m'est révélé: Votre Dieu est un Dieu unique; Êtes- vous Soumis?” (décidés à embrasser l'Islam) » (sourate Al-Anbiyâ’[21],v108).


Les versets de ce type sont vraiment très nombreux.

La troisième : L’unicité des noms et attributs

Cette unicité est construite selon deux principes, comme l’a montré Allah soit-Il :

Le premier : il consiste à exclure toute ressemblance entre Allah et ses créatures.

Le deuxième : il consiste à croire en tous ce que S’est qualifié Allah exalté, ou en ce que l’a qualifié Son messager (paix et salut sur lui) au sens véridique ‘haqiqa’ et non pas au sens figuré ‘majâz’, comme cela doit Lui correspondre selon Sa grandeur et Sa majesté.

Il est évident que personne ne connait mieux Allah qu'Allah Lui même. Et après Allah, personne ne connait mieux Allah que Son messager .


En parlant de Lui même, Allah dit (ce qui signifie):

« “Est- ce vous les plus savants ou Allah?” » (sourate Al-Baqara[2],v140) .

Et concernant Son messager , Il dit (ce qui signifie):

« et il ne prononce rien sous l' effet de la passion; ce n' est rien d' autre qu' une révélation inspirée. » (sourate An-Najm[53],v3-4).

Allah a montré qu’il faut exclure de Lui toute ressemblance avec les créatures, Il a dit (ce qui signifie):

« Il n' y a rien qui Lui ressemble; ».

Il a aussi montré qu’il faut le qualifier de certains attributs (véridiquement), Il a dit (ce qui signifie): « et c' est Lui l' Audient, le Clairvoyant. » (sourate AchChoûra[42],v11).

A partir de ce verset il est clair que ce qui est à faire, est d’attester les attributs véridiquement sans assimilationnisme ‘tamtîl’ ainsi que l’exclusion de la ressemblance sans réductionnisme « ta’tîl ». Allah a aussi montré l’inaptitude de ses créatures à le cerner par leur connaissance. Allah a dit (ce qui signifie):

« Il connaît ce qui est devant eux et ce qui est derrière eux, alors qu'eux-mêmes ne Le cernent pas de leur science. » (sourate Tâ
Hâ[20],v110).

Texte issu du livret « L’islam est une religion complète» du Shaykh Mouhammed El-Amîn El-Chinqîti

Retourner vers « Le bazar »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité