Page 1 sur 1

rêve

Posté : ven. oct. 17, 2008 3:34 pm
par socrate
Rêve


Je brûlais déjà pour elle,
Inconnue elle était celle,
Que chaque nuit j'imaginais,
Je m'endormais dans ce secret.

Son beau regard posé sur moi,
Elle devenait ma seule loi,
Et tous mes sens me dominaient,
Car je savais, je l'adorais.

Les senteurs fines de son corps,
Jetaient alors sur moi leur sorts,

La douceur chaude de sa peau,
Hissait toujours mon coeur plus haut,

Au paroxysme du senti,
Un jour c'est vrai je défaillis,

Anéanti, le souffle court,
Je devinais un tel amour,

Feu d'artifice pour sa vie,
Bouquet final dans notre lit,

C'était ma femme, c'était ma vie,
Chaleur, bonheur, tendresse qui,
Par son toucher et son sourire,
Montait ma joie à en mourir.

Ses cheveux fins flottaient au vent,
Ils m'invitaient à ce serment,
Plus qu'un mariage assurément,
Une vie à deux tout simplement.

Je n'étais plus que son enfant,
J'étais bien plus que son amant,
Nous n'étions qu'un apparemment,
Brillant de feux comme un diamant.

Après la mort au firmament,
Tels deux anges en arrivant,
Toujours unis comme deux aimants

Alors mon âme s'ensorcelait,
Alors mes yeux s'émerveillaient.

posted by Talwyn2 | 9:02 AM | 0 comments

Belle inconnue


Les senteurs délicates d'un parfum inconnu,
Soudain charment mon coeur, ensorcellent la rue.

Mes pas ralentissent, je tourne la tête,
Vision angélique, mon souffle s'arrête.

Elle passe, me dépasse, sa robe m'effleure,
Frissonne mon bras, comme danse une fleur.

Sa silhouette ondule maintenant devant moi,
Mes idées s'entrechoquent, vois mon âme en émoi.

Mon espace se fige en ces brefs instants,
Bouillonne mon sang, réagir mais comment ?.

Déjà elle s'éloigne et ma main qui se tend,
Ma gorge se serre, mes esprits je reprends.

Je m'élance ardemment, le soleil au zénith,
entraîne ma course, encourage le rite.

Une porte se ferme, elle a disparu,
Je reste derrière, avais-je bien vu ?...

vraiment on dirait du ozan

Posté : ven. oct. 17, 2008 4:04 pm
par Ozan
Merci socrate

je vous donne rendez-vous dans le forum musique cinéma et autres Arts je vais poster ,, les trois poémes que je nomme ma trilogie amoureuse ,,

à tout de suiteeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

Posté : ven. oct. 17, 2008 5:52 pm
par socrate
Ozan a écrit :Merci socrate

je vous donne rendez-vous dans le forum musique cinéma et autres Arts je vais poster ,, les trois poémes que je nomme ma trilogie amoureuse ,,

à tout de suiteeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee




de rien très chèr

Posté : ven. oct. 17, 2008 7:43 pm
par Ozan
voilà c'est fait :oops:

Posté : ven. oct. 17, 2008 11:11 pm
par Incognita
C'est beau le rêve quand meme... 8)

Posté : sam. oct. 18, 2008 8:29 am
par socrate
Incognita a écrit :C'est beau le rêve quand meme... 8)



:?:

Posté : sam. oct. 18, 2008 12:08 pm
par Incognita
socrate a écrit :
Incognita a écrit :C'est beau le rêve quand meme... 8)



:?:


:!:

Posté : sam. oct. 18, 2008 12:10 pm
par socrate
Incognita a écrit :
socrate a écrit :
Incognita a écrit :C'est beau le rêve quand meme... 8)



:?:


:!:




:?: :?:

Posté : sam. oct. 18, 2008 12:20 pm
par Incognita
socrate a écrit :
Incognita a écrit :
socrate a écrit :
Incognita a écrit :C'est beau le rêve quand meme... 8)



:?:


:!:




:?: :?:


:arrow:

Posté : sam. oct. 18, 2008 2:24 pm
par azziz
j'ai lu ton poème "socrate" comme si quelqu'un court derrière un fil de fumée et par la suite il tombera dans un trou et c'est trés difficile de s'en sortir et seulement par l'aide des autres.la poésie du siècle trouve ses maitres.