Farouk Hosni n’assurera finalement pas la direction de l’Unesco

News et informations arabes - Firdaous.com

Mercredi dernier, le 23 septembre, Farouk Hosni, ministre de la Culture en Egypte a appris qu’il n’assurerait finalement pas la direction de l’Unesco. C’est en effet, la diplomate bulgare Irina Bokova qui a été désignée Directrice générale de l’UNESCO.

Cette course pour la direction de l’Unesco a été très médiatisée car beaucoup d’intellectuels du monde occidental considéraient que Farouk Hosni était loin d’être le candidat idéal pour ce poste, avançant comme argument qu’il avait tenu des déclarations antisémites en 2008.

Après l’annonce de sa défaite pour la direction de l’Unesco, Farouk Hosni a déclaré que cette défaite était surtout due au lobby juif et aux Etats-Unis, qui lui en voulait à cause de ses déclarations au Parlement égyptien en 2008, où il affirmait qu’il brûlerait lui-même les livres en hébreu qu’il trouverait dans les bibliothèques égyptiennes.

Farouk Abd-El-Aziz Hosni est né en 1938 en Alexandrie. Il obtient son diplôme de la faculté des beaux-arts en 1964. Artiste peintre, il a été pendant six ans le directeur de l’Académie égyptienne de Rome, avant d’être nommé Ministre de la Culture en 1987. Il s’occupe donc du Ministère de la Culture égyptien depuis vingt-deux ans. Il s’est occupé de nombreux projets, dont le Grand musée égyptien et le musée de la civilisation à Fostat. En 1972, il a obtenu le prix du festival de Cagnes-sur-Mer et en 1993, le prix de la culture et de la paix de l’université internationale de la Sōka Gakkai.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*