Amin Zaoui reçoit la Plume d’or de la pensée et de la créativité

News et informations arabes - Firdaous.com

L’écrivain algérien Amin Zaoui a reçu lundi 17 juillet, la Plume d’or de la pensée et de la créativité, décernée par l’APC de Sidi M’hamed, à l’occasion d’une soirée réunissant les élus locaux, plusieurs invités et le président de l’APC, Mokhtar Bourouina.

Amin Zaoui est né en 1956 à Beb El Assam’sirda (Tlemen, ouest de l’Algérie). Parfaitement bilingue, il écrit en arabe et en français. Il a enseigné en tant que professeur à l’Université, spécialiste en théories de la lecture et de la littérature maghrébine arabophone et francophone. De 1985 à 1995, il produit et anime « parenthèses », une émission culturelle à la télévision algérienne.

Après la publication de divers articles dans la presse et de textes de fiction, Amin Zaoui est agressé et ses livres interdits de vente. En 1992, il échappe in extremis d’un attentat à la voiture piégée. A l’époque, il s’occupe du Palais des Arts et de la Culture à Oran. Malgré cet attentat, il décide de rester en fonction. Mais en 1995, des menaces de mort le poussent à partir vivre en France, accueilli par le Parlement International des écrivains de Caen. Pendant les quatre années qui suivent, il enseigne à l’université Paris 8.

En 2000, il rentre en Algérie pour diriger la bibliothèque nationale. En 2007, il publie aux éditions Fyard, le roman Festin de mensonges, réédité depuis en Algérie aux éditions Barzakh et traduit en plusieurs langues dont l’albanais et l’italien. Un an plus tard, il est renvoyé de son poste de directeur de la bibliothèque nationale, car les manifestations littéraires qu’il organisait et qui drainaient beaucoup de monde, furent mal perçues par le ministère de la culture.

En août dernier, paraissait son dernier roman, toujours aux éditions Fayard : « La chambre de la vierge impure ».

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*