L’indépendance des femmes arabes

Il y a certains métiers qui sont considérés par la société comme des métiers d’hommes et d’autres réservés aux femmes. Mais on voit de plus en plus de mixité dans tous les corps de métiers. Le monde des affaires, par exemple, est une branche dominée par les hommes, spécialement dans les pays arabes où l’on trouve depuis toujours des hommes influents.

Dans certains pays arabes, les femmes commencent à être présentes dans des domaines où on ne les voyait pas avant. Elles trouvent des places importantes dans la société : des scientifiques, des entrepreneurs, des juges, des professeures, des pilotes de chasse et bien plus encore…L’autonomie des femmes arabes continue à se développer lentement et cours des deux dernières années, il y a eu un développement progressif important dans le monde arabe.

Lubna bint Khalid bin Sultan Al Qasimi est une de ces femmes qui contribute au développement dans le monde arabe. Elle a pris la première place de la liste des 100 femmes arabes les plus puissantes. En outre, elle a la distinction d’être la première femme tenant un poste ministériel dans les Emirat Arabes Unis. Elle est la ministre de la Coopération et Développement International des Emirats Arabes Unis avec beaucoup de qualifications et de récompences

Lorsque les femmes sont déterminées à atteindre un certain but ou à réaliser un rêve, elles travaillent dur et trouvent tous les moyens d’atteindre et de le réaliser. Tel est le cas de Mariam Al Mansouri, la première femme pilote de chasse des Emirats Arabes Unis. Elle était l’une des premières femmes à se joindre à l’académie des Émirats Arabes Unis Air Force (UAEAF) après que les femmes ont été autorisés à s’y inscrire. Cette femme de 35 ans est appelée « pleinement qualifié, hutement entrainée, pilote prêt-au-combat et wing leader » par Al Otaiba. En outre, elle joue le rôle important de modèle pour les femmes dans les pays arabes.

Les femmes comme les hommes dans les pays arabes utilisent leurs talents, leur créativité et leur intelligence pour contribuer à leur société. Côte à côte, les femmes et les hommes s’activent et maximisent leur force, leur compétence et leur potentiel pour le développement de leur pays.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*