Hiba Tawaji, une étoile qui monte

Une chanteuse à succès dans son Liban natal, Hiba Tawaji est aussi une étoile montante. Découverte en France dans l’édition 2014 de The Voice, après avoir prêté sa voix à des projets d’envergure au Liban, cette artiste de talent, aussi douée dans variété française que dans la chanson orientale, a plus d’un tour dans son sac. En effet, à part dans la chanson, elle s’illustre aussi dans le cinéma avec une expérience couronnée de succès en tant que réalisatrice. Une artiste polyvalente qui n’a pas fini de faire parler d’elle !

Une enfance bercée par la musique

Hiba Tawaji est né à Beyrouth le 10 décembre 1987. Elle grandit dans la banlieue dans la capitale libanaise où elle prend durant son enfance des cours de musique et de chant à l’École de musique Ghassan Yammine au Liban. Malgré qu’elle apprenait la musique, elle évitait de chanter à la maison, encore moins devant ses parents.
En 2005, avec son bac français en littérature en poche, elle se lance dans des études dans le domaine de l’audiovisuel et le cinéma et prend des cours de chant, de solfège et des cours privés de chant d’opéra pendant 3 ans.

Ses débuts dans la chanson
Hiba Tawaji débute en tant que chanteuse en 2007 lorsqu’elle rencontre son producteur Oussama Rahbani. En 2009, elle chante alors dans une comédie musicale : « Le retour du Phoenix » dans laquelle elle aura son tout premier single « Metel El Rih », un succès énormément diffusé à la télévision libanaise.
En 2010, son diplôme en études audiovisuelles et cinématographiques entre les mains, elle part pendant 3 mois aux Etats-Unis pour se perfectionner auprès de Gwen Conley, lauréate d’un Emy Award. Elle y apprend alors comment fonctionne l’audiovisuel américain et c’est aussi l’occasion pour elle de prendre des cours de théâtre intensifs à New York.

Sa carrière musicale décolle alors lorsque l’année suivante puisqu’elle sera dans une nouvelle comédie musicale « Sayf 840 » (L’été 1840) et sera par la suite la vedette d’un autre show : « Don Quixote » en 2011. Hiba Tawaji participe alors dans toutes les chansons et cartonne particulièrement avec son single « Helm » dont le clip est tourné dans les rues de Beyrouth et réalisé par la chanteuse elle-même. Grâce à ce succès, Hiba est devenue une véritable star au Liban avec le CD/DVD live de la comédie musicale qui se classe en tête des ventes de Virgin Mégastore à l’époque. 2011 est définitivement une année très occupée et riches en émotions pusique Hiba Tawaji et son producteur Oussama Rahbani sortent un album en duo  » La Bidayi Wala Nihayi ».

2012 est l’occasion pour Hiba de faire valoir ses talents de réalisatrice avec un court-métrage qu’elle « The Rope » (La Corde), qui a remporté plusieurs prix au Liban lors du Beirut International Award Festival.

Elle attendra jusqu’en mars 2014 pour sortir son nouveau single « Khalas », dont la vidéo est tournée à Paris et produite par Fabrice Begotti qui a déjà dirigé le film « Les Francis » ou les chanteurs comme Medi Sadoun ou même Jenifer. Cette nouvelle chanson fera partie de son prochain album « Ya Habibi ».

Révélation dans The Voice
Avec sa célébrité déjà bien établie au Liban, elle part conquérir le public français en participant à l’émission The Voice 4. Durant son audition à l’aveugle, elle a complètement conquis les 4 coaches avec son interprétation de « Les moulins de mon cœur » de Michel Legrand « à la libanaise ». Avec sa voix sublime et envoûtante, elle y a gagné sa place et intègre l’équipe de Mika. Après quelques polémiques au début, Hiba dévoile son talent au fil de ses prestations dans l’émission. Une performance dont beaucoup se rappelle est son interprétation de « Mon amie la rose » de Françoise Hardy, avec Nög qui fait d’elle une grande favorite de l’émission.
Même si elle a compté sur The Voice pour s’imposer en France, elle s’incline en demi-finale face au canadien David Thibault, alors adoubé par le public. Ce qui ne va pas contrecarrer ses plans, mais qui plutôt va lui ouvrir la porte à de nouvelles aventures en France. Et en même temps, elle fera partie de la tournée « The Voice Tour » avec sept autres camarades de l’émission.

Ses projets futurs : une carrière d’actrice
Après son passage dans l’émission de TF1, Hiba a annoncé au mois de mai dernier qu’elle a signé chez Universal. Après Anne Sila, la chanteuse de 27 ans vient de franchir un nouveau pas dans sa conquête de la France en signant chez le même label qui a lancé la carrière de Kendji Girac.
Mais Hiba a également un autre grand projet en tête : se lancer dans le cinéma. Ayant la formation et la polyvalence requises pour le métier, la chanteuse au regard de biche ne se projette plus seulement dans la chanson et veut élargir ses horizons. Mais en attendant qu’un producteur la contacte pour ses premiers pas dans le Septième Art, elle compte continuer à plaire à ceux qui l’ont découverte comme elle l’a affirmé elle-même :  » mon plus grand souhait serait de pouvoir rester dans le cœur de ceux qui m’ont découverte ces dernières semaines, grâce à The Voice, et de vivre avec eux une aventure qui dure… »
Un très beau parcours à suivre !

Faites un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*