ARCHIVE DES ANCIENS FORUMS DE FIRDAOUS
Cliquez ici pour accéder aux nouveaux forums
 




Les forums du Monde Arabe

FAQFAQ RechercherRechercher Liste des MembresListe des Membres Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs S'enregistrerS'enregistrer
ProfilProfil Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés ConnexionConnexion

Abd el moumen

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Firdaous.com Index du Forum -> Islam

Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
socrate



Inscrit le: 12 Mai 2008
Messages: 5164

MessagePosté le: Mer Jan 28, 2009 3:01 pm    Sujet du message: Abd el moumen Répondre en citant

Les-Almohades ( 1147 - 1269) : La dynastie est fondée par Mohamed Ibn Toumert, se disant descendant d'Ali, le gendre du prophète, qui quitte en 1106 son village de l'Anti-Atlas pour entreprendre un grand voyage le menant à La Mecque où il accomplit le pèlerinage recommandé par le Coran. Il se livre dès son retour au Maroc à de violentes prédications contre la dynastie almoravide.



Fuyant de ville en ville, il est rejoint par ses premiers compagnons dont Abd El Moumen en 1117. S'en prenant en 1120 à une princesse almoravide qui ne portait pas le voile, puis en 1121 au roi Ali Ben Youssef lui-même au sortir d'une mosquée, Ibn Toumert se réfugie à Tinmel, bourgade proche du col du Tizi n-Test, où il fait construire sa maison, une mosquée et lève progressivement une armée de 40000 fidèles. Sa seule expédition militaire se solde par la défaite d'Al Buhayra. En 1129, il tente de s'emparer de Marrakech, mais ne réussit pas à forcer Bab Aïlen. Il meurt en 1130 en laissant le commandement à Abd El Moumen. Génie militaire et politique, Abd El Moumen va s'emparer de toutes les cités du nord, Fès tombe en 1146, et Marrakech capitule en 1147 après un siège épouvantable de 9 mois, dont les assiégants se vengeront par 3 jours de viols, pillages et massacres. Tous les survivants de la dynastie Almoravide sont exécutés. Abd El Moumen poursuit l'œuvre almoravide, conquête de l'Espagne et de l'Andalousie, développement de la culture hispano-mauresque, islamisation des Berbères, arabisation des campagnes … Il fait construire la mosquée de la Koutoubia, inaugurée en 1157, et immédiatement détruite lorsqu'il apparaît que le mihrâb, la niche creusée dans le mur de prière, n'est pas orientée vers La Mecque ce qui coûte son poste - et sa tête- à l'architecte. La reconstruction redémarre immédiatement. La beauté de La Koutoubia conçue pour abriter le plus beau minaret du Mahgreb n'a pas été égalée, ni par la Giralda de Séville ni par la Tour Hassan de Rabat.

A son décès en 1163, El Moumen laisse la place à Abou Yacoub Youssef, son fils âgé de 26 ans, qui tout en préférant Séville, embellit Marrakech avec les jardins de l'Agdal (et le bassin de la Ménara ). C'est son propre fils Yacoub, le futur " El Mansour " qui présente au calife le projet d'extension de la ville, devenue trop petite. Les murailles sont démolies, puis reconstruites avec dix hectares de plus à l'intérieur de l'enceinte au niveau de Bab Rob. L'avènement en 1184 d'Abou Youssef Yacoub, fils aîné d'Abou Yacoub Youssef et d'une esclave noire suscite des rancœurs familiales réprimées avec autorité. Le nouveau souverain imposa ordre et discipline à tout l'empire qu'il agrandit par plusieurs victoires sur les Espagnols et Portugais dont celle d'Alarcos en 1195. De la nouvelle kasbah royale qu'Abou Youssef Yacoub entreprit de construire, et que les Saadiens entreprirent d'agrandir 400 ans plus tard, il ne reste comme vestiges que Bab Agnaou (la mosquée de la kasbah) et son minaret.
De mère chrétienne, An Nacir succède à son père en 1199. Il préfère Fès et délaisse Marrakech. Sous son règne, les Almohades subissent leur première défaite en Espagne en juillet 1212, devant les troupes alliées de la péninsule ibérique. Les enfants d'An Nacir, qui meurt de chagrin en 1213, se révèlent incapables de gouverner et l'empire se délite doucement. En 1227, sous le règne d'Al Mamoun, la première église est construite à Marrakech, sous l'égide des premiers moines franciscains venus à Marakech en 1219 dont les 5 premiers, exécutés pour leur prosélytisme trop zélé de la foi chrétienne, sont les premiers martyrs de l'ordre franciscains.
S'ensuivit pour Marrakech une période de paix sous le règne d'Al Murtada, qu'Abou Dabbous, sultan almohade issu d'une branche rivale renversera avec l'aide du Mérinide Abou Youssef Yacoub qui, lui-même irrité d'avoir été abusé par son allié almohade, pénètrera en force à Marrakech le 1er septembre 1269. Les tombeaux almohades sont profanée et la dynastie d'éteindra en 1276.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fatima321



Inscrit le: 22 Jan 2009
Messages: 38

MessagePosté le: Mer Jan 28, 2009 3:18 pm    Sujet du message: abd el moumen Répondre en citant

salut
salam
merci bcp socrate mais ma mere me dit que ce n'est pas lui
mon arriere arriere arriere.....grand pere n'était pas a marakech il était a berkan en andalousie avant et apres il est venu a bider
il a deux tombeaux , une a berken et l'autre a bider il se prénom "abdel moumen bou kabrine"
désolé tt a l heur c'était ma mére qui me disait quoi écrire pour cela que j'ai écris "vous" au lieu de "tu", et désolé aussi pour le dérrangement
quant aux fauttes d'orthographes Embarassed tu as remarqué Crying or Very sad Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
socrate



Inscrit le: 12 Mai 2008
Messages: 5164

MessagePosté le: Mer Jan 28, 2009 3:22 pm    Sujet du message: Re: abd el moumen Répondre en citant

fatima321 a écrit:
salut
salam
merci bcp socrate mais ma mere me dit que ce n'est pas lui
mon arriere arriere arriere.....grand pere n'était pas a marakech il était a berkan en andalousie avant et apres il est venu a bider
il a deux tombeaux , une a berken et l'autre a bider il se prénom "abdel moumen bou kabrine"
désolé tt a l heur c'était ma mére qui me disait quoi écrire pour cela que j'ai écris "vous" au lieu de "tu", et désolé aussi pour le dérrangement
quant aux fauttes d'orthographes Embarassed tu as remarqué Crying or Very sad Wink

salam, ben pour les fautes, ça n'a pas l'air de s'arranger Laughing
bon écoute je vais regarder, je te tiens au courant
salam
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
socrate



Inscrit le: 12 Mai 2008
Messages: 5164

MessagePosté le: Mer Jan 28, 2009 3:33 pm    Sujet du message: Répondre en citant

salam fatima, j'ai ça , mais apparemment c'est le même, mais je le poste quand même, parce que je crois que ça peut interesser nerfi
quant à toi, ben donne moi ton nom de famille sur mp, et je tacherai de trouver tes ancêtres, parles en à ta maman avant
salam

L'islam au Maroc :

Le gouverneur de l'Ifrikya (Tunisie) Okba Bnou Nafi pénètre au Maroc vers 684. Puis suivi par Moussa bnou Nosaïr qui entraîne la conversion à l'Islam de presque tous les Berbères du Maroc.

En 788, Moulay Idriss (Idriss 1er), descendant du Prophète, est élu Sultan des berbères Aouraba. Très rapidement, Idriss 1er étend son autorité sur une grande partie du Nord marocain et sur la région de Tlemcen. Puis le Chérif se lance à la conquête du Maghreb central, mais vers 792, il meurt empoisonné. Idriss 1er est enterré à Oulili qui depuis s'appelle Moulay Idris du Zerhoun. Chaque année la ville sainte accueille des milliers de pèlerins venus honorer le tombe du premier Sultan du Maroc.

Le meurtrier est un envoyés d'Haroun Arrachid, Calife de Bagdad, qui veut reconstituer le grand empire abbaside arabe.

En 804, dans la mosquée de Moulay Idris du Zerhoun, Idris II âgé de onze ans et fils d'Idris I est placé Sultan du Maroc. Le jeune prince, à l'intelligence si précoce, va continuer la tâche entreprise par son père et au nom de l'Islam, il entreprend la conquête du Maghreb tout entier. Il soumet les tribus montagnardes du Rif, du Jbel, du Moyen- Atlas. Son empire va de Tlemcen à Oued Sous.

En 808, Idris II entreprend la construction d'une capitale qu'il veut digne de son empire, et lui donne le nom de Fès.

A sa mort, en 828, ses enfants se partagent le royaume, ce qui entraîne le démembrement de l'empire. Querelles et rivalités font naître le désordre et l'anarchie ; les califes oméiyades d'Espagne en profitent pour intervenir au Maroc et au Xe siècle les derniers Idrissides disparaissent.

Un grand sultan berbère : YOUSSEF BEN TACHFIN (Le premier Sultan des ElMourabitines (les Almoravides))

Au début du XIème siècle, des Berbères installés dans les déserts du Sud, font la conquête d'une partie du Sénégal et du Soudan, et convertissent à l'Islam les peuples de ces régions.

En 1062, leur chef Youssef ben Tachfin fonde Marrakech. Sept ans plus tard, il s'empare définitivement de Fès et y élève la forteresse de Bou Jeloud. Le Maroc conquis, il étend sa domination jusqu'à Alger.

Les Musulmans d'Espagne, affolés par la perte de Tolède (1085) l'appellent à leur secours. Youssef fait passer le détroit à ses troupes et en 1086, il bat à Zallaqa, le roi Alphonse VI de Castille. Peu après, quelques émirs espagnols, inquiets de sa puissance le trahissent. Youssef les fait déclarer indignes de régner : ceux qui ne fuient pas sont massacrés et toute l'Espagne musulmane passe ainsi sous son autorité. Youssef ben Tachfine meurt en 1106.

Son fils Ali séduit par les merveilleux palais d'Andalousie s'entoure de sages et savants venus d'Espagne, et il introduit au Maroc la civilisation hispano-mauresque.

Mais déjà la décadence commence et moins d'un demi-siècle après la mort de Youssef, la dynastie qu'il a fondée et qu'on appelle Elmourabitines s'écroule sous les coups que lui portent les Berbères de l'Atlas.

Abd El Moumen : fondateur de la dynastie Elmouahiddines (Almohade) :

C'est sans enthousiasme que les Berbères de l'Atlas obéissent aux Berbères du Soudan que sont les Elmourabitines. Aussi quand le Mahdi ou réformateur Ibn Toumert prêche contre le charme impur des arts hispano-mauresques qui triomphent à Fès et Marrakech, contre le luxe étalé par les citadins, contre le manque de foi, c'est dans les tribus Masmouda de l'Atlas qu'il trouve ses premiers partisans. Et c'est à Tinmel, petit village du Haut-Atlas qu'il se réfugie lorsqu'il est obligé de fuir la colère du Sultan.

Là, au bord de l'oued N'Fis, il fonde une sorte de couvent-forteresse où se rassemblent ceux qui veulent propager la vraie foi musulmane... et renverser la dynastie régnante. Mais si le Mahdi fait partager facilement sa foi en un seul Dieu, d'où le nom d'unitaires (Almohades) pris par ses partisans, il réussit moins bien ses opérations militaires et ne peut s'emparer de Marrakech.

A sa mort, son disciple Abd Al Moumen qui réunit le courage du guerrier à l'habileté de l'homme d'État est proclamé Calife. En quelques années, il range sous son autorité les tribus du Grand et Moyen- Atlas, s'empare de Fès, puis de Marrakech où il met fin aux derniers princes Elmorabitines (1147). Sur les ruines de leur palais il fait élever une grande mosquée : la Koutoubia. Puis tandis que ses armés le rendent maître de l'Espagne musulmane, il entreprend la conquête de la Berberie orientale. En 1151, il triomphe facilement des "Hammadides" de Bougie et taille en pièces les bédouins Hilaliens à la bataille de Sétif. En 1159, une seconde expédition terrestre et navale, lui donne la Tunisie et la Tripolitaine : les Normands de Sicile sont chassés de Mahdia, Sfax, Sousse et Tripoli. En 1160, Abd Al Moumen passe en Espagne, il séjourne à Gibraltar qu'il rebâtit et fortifie.

Il meurt en 1163. Son fils, Yacoub Youssouf et son petit-fils Abou Youssouf réussissent à maintenir son oeuvre. Abou Youssouf victorieux des chrétiens d'Espagne à la bataille d'Alarcos (1195) prend le titre d'Almansour. Il fait achever le minaret de la grande mosquée de Séville (la Giralda), agrandir le camp retranché de Rabat, et commencer la construction d'une immense mosquée dont il reste aujourd'hui que le minaret inachevé : la tour Hassan. Mais l'empire Almohade est trop vaste pour être bien solide.

Les premiers Merinides (El Mariniines).Les Béni Mérines c'est une tribu nomade installée dans le Maroc Oriental et qui fondera une nouvelle dynastie berbère.

Profitant de l'affaiblissement de la dynastie Almowahidine, les Béni Mérines qui nomadisent dans le Tafilalet remontent vers le nord en suivant la vallée de la Moulouya. Ils se rendent rapidement maîtres du Maroc Oriental, puis renforcés par des tribus bédouines venues de la Haute Égypte, Ils se dirigent vers l'ouest. En 1212, ils s'emparent de Taza ; en 1248, de Fes ; en 1269, Abou Youssef (le fondateur de Fes El jadid) pénètre à Marrakech et range ainsi tout le pays sous son autorité.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Firdaous.com Index du Forum -> Islam Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © phpBB Group