Histoire de l’ Algérie, et la guerre d’Algérie

Algérie, espace algérien de Firdaous.com

En remontant l’histoire, les Berbères furent les tous premiers habitants du territoire correspondant à actuellement à l’Algérie. Au 12e siècle avant J.-C., des comptoirs y furent établis par des marins marchands phéniciens, mais au 2e siècle avant J.-C., la région fut conquise par les Romains.

Au 7e siècle de notre ère, les arabes en firent la conquête. Et malgré la résistance de certaines régions de l’Algérie, la plupart de la population accepta les nouveaux dirigeants et se convertit à l’Islam.

Au 13e siècle, de nombreux pirates y établirent leurs bases ; mais au 16e siècle, les Espagnols, irrités, capturèrent Alger. Les Berbères demandèrent alors protection aux Turcs ottomans contre les Espagnols, et la région devint une province autonome de l’Empire ottoman. Ainsi les corsaires continuèrent leurs agressions en Méditerranée jusqu’à ce que les forces navales des Européens et des Américains, décidés à y mettre fin, attaquent Alger au début du 19e siècle.

En 1830 La France conquit Alger et annexa tout le pays en quelques années, malgré la résistance des algériens dirigées par Abd al-Qadir. L’Algérie devint alors un département français d’outre-mer géré par des colons français. Ils imposèrent leur culture et leur religion : les mosquées furent changées en églises chrétiennes, les Musulmans se virent refuser les droits de citoyenneté et leur liberté fut limitée.

Ce n’est qu’en 1954 que les Algériens, sous le Front de Libération Nationale (FLN), s’insurgent contre les colons et déclanchent la guerre d’Algérie. Les combats continuèrent pendant huit ans, et près d’un million et demi d’Algériens furent tués. Enfin, le 1er juillet 1962, l’Algérie obtint son indépendance, et les colons français partirent en masse.

L’Algérie muta alors en un État socialiste. Le FLN contrôle alors tous les secteurs de l’économie, et les fonds accordés autrefois à l’agriculture furent redirigés vers les industries du gaz et du pétrole. À la fin des années 1980, des émeutes violentes contre les restrictions imposées par le gouvernement débouchèrent sur la mise en place de réformes économiques et sociales. Ces dernières engendrèrent cependant une opposition entre le gouvernement et le Front islamique du Salut (FIS). En 1992, le Front tenta de saisir le pouvoir et une guerre civile éclata. Depuis, les combats et les attentats terroristes ont fait des milliers de morts.

Toutefois, grâce au retour d’une relative stabilité politique, l’apaisement des relations avec la France et l’occidentalisation des comportements, la nation algérienne semble en ce début du 21e siècle bien engagée dans le chemin de la paix.

La culture et la société algérienne >>

50 commentaires sur “Histoire de l’ Algérie, et la guerre d’Algérie

  1. Donc, chers compatriotes, lorsque des gens civilisés colonisent des gens moins civilisés, le colonisateur apporte l’évolution, la science, le progrès…
    Par contre lorsque des gens non civilisés, colonisent mais par la ruse (de la religion) des gens civilisés, le colonisateur apporte le déclin, la misère, la faiblesse, la malvie. Donc le citoyen avisé ou l’Algérien conscient, fait le sauve-qui-peu.

    (0)Votez : (0)
  2. La réalité, mes chers compatriotes, l’amère réalité, il faut la regarder en face.
    Oui, nous sommes tous Algériens. Mais ce qui fait que le Kabyle, le Chaoui, le Mouzabite, le Targui, le Chenoui… veut se démarquer de l’arabité, ne rate pas l’occasion de dire que l’Algérie est envahie par les Arabes… parce que elle a subit un déclin.
    Vous qui dites que les 1er habitants de l’Amérique sont des Indiens, c’est vrai, mais il y a pas de révoltes contre "l’occupant", car cet occupant a ramené le progrès, la liberté, la fierté, la force. Si les indiens n’ont pas été "colonisés", ils seront à l’ère de l’arc et des flèches.
    Donc, si les arabes ont amenés le progrès en Afrique du Nord (Algérie), Ce pays ne sera pas disloqué, divisé, par la volonté d’une poignée de barbus qui se proclament représentant d’Allah sur terre.

    (0)Votez : (0)
  3. aucun algerien n’arésisté à l’ocupation arabe, turque ou française.
    les "algeriens", comme les autres africains accèpte toutes les domination étrangères, notamment la domination arabe.
    abdelkader, tout comme le dey d’alger, a vendu l’algerie à la france.
    En 1954 les kabyles et les chaouis déclenchent la guerre d’algerie pour aboutir à l’indépendance. Mais l’arabe marocain ben bella placé au pouvoir par deguale qui l’a même décoré auparavant, replace l’algerie sous protectorat français et égyptien dès 1962.
    le nain arabe boutef placé au pouvoir par chirac offre à présent les richesses de l’algerie à mama la france et l’égypte arabe.

    (0)Votez : (0)
  4. événements
    Les Amis d’Herodote.net
    ont accès à un dossier complet
    autour de ce sujet :

    • Les grandes heures de l’Algérie
    Ça s’est passé un 21 mai
    Situez l’événement dans le temps
    Recommandez cet article

    Les Chroniques d’Herodote.net
    Adhérez aux Amis d’Herodote.net
    et offrez-vous chaque dimanche quelques minutes d’évasion avec
    Les Chroniques d’Herodote.net
    Recherche sur le site
    Inscrivez ci-dessous un mot-clé :

    Des cadeaux pleins d’Histoire

    En savoir plus
    Devinette
    Qu’appelle-t-on nègre marron autrefois en Amérique ?
    Réponse
    21 mai 1529Barberousse et les Turcs s’emparent d’Alger
    Le 21 mai 1529, les janissaires turcs de Barberousse s’emparent de la puissante forteresse espagnole qui se dresse face à Alger, le Peñon. Le pirate fait exécuter le gouverneur de la forteresse. Il devient le maître tout-puissant de la ville d’Alger et de ses environs immédiats. Lui-même et ses successeurs vont dès lors écumer la Méditerranée jusqu’à la veille du débarquement français en Algérie.

    Une famille de pirates
    Les Barberousse sont au début quatre frères, nés d’un Albanais converti à l’islam. Leur nom vient de la barbe rousse que porte l’aîné, Aroudj (ou Arudj).

    Corsaires dès leur plus jeune âge, ils reçoivent du sultan Sélim 1er, qui règne à Istamboul, la mission de combattre et soumettre les Maures d’Afrique du Nord. À la tête de 2000 janissaires (mercenaires turcs), ils s’acquittent de leur mission avec une brutalité remarquable en s’emparant d’abord de Tunis.

    Dans le même temps, les Espagnols, qui ont abattu le dernier royaume musulman de la péninsule hispanique, commencent à manifester des envies de conquête sur le littoral nord-africain.

    En 1512, le roi berbère de Bougie appelle à l’aide les frères Barberousse. Il veut récupérer la ville dont l’ont chassé les Espagnols. Quatre ans plus tard, c’est au tour du roi d’Alger d’appeler à l’aide les frères Barberousse. Il s’inquiète à juste titre de la menace que représente la forteresse espagnole du Peñon.

    Peu au fait des lois de l’hospitalité, Aroudj exécute le roi d’Alger dans son bain et pourchasse ses fidèles. Ses janissaires tuent et violent à qui mieux mieux. Les corps des notables sont pendus aux remparts. Aroudj poursuit ses adversaires jusqu’à Tlemcen. Mais le roi berbère de cette ville est allié au gouverneur espagnol d’Oran qui surgit avec ses troupes, chasse Aroudj de Tlemcen et finit par le tuer.

    La revanche du dernier Barberousse
    Des quatre frères Barberousse ne survit plus que Kheir ed-Din. Celui-ci prend aussitôt la relève de son aîné. Il inflige une sévère défaite aux troupes de l’empereur Charles Quint sous les murs d’Alger et peut dès lors attaquer le Peñond’Alger.

    Après l’éviction des Espagnols, Kheir ed-Din va librement écumer la Méditerranée avec ses galères, pillant les côtes et les navires de rencontre. L’objectif est la prise d’un maximum de butin. Il s’agit essentiellement de prisonniers, hommes, femmes et enfants, que l’on libère contre rançon s’ils sont riches ou que l’on vend comme esclaves sur les marchés d’Orient.

    C’est par dizaines de milliers que se comptent les malheureux paysans, voyageurs ou marins enlevés à leur famille, condamnés à la mort lente et aux travaux forcés, au harem s’il s’agit de femmes.

    Suivant les consignes du sultan auquel il a fait acte d’allégeance pour la ville d’Alger en 1520, Kheir ed-Din s’applique à ruiner les côtes italiennes en vue d’affaiblir la chrétienté en son coeur.

    Au corsaire musulman s’oppose un autre corsaire, chrétien celui-là, mais non moins talentueux. Il s’agit d’Andrea Doria, issu d’une noble lignée de Gênes. Andrea Doria se met au service du roi de France François 1er puis de l’empereur Charles Quint, son rival.

    En 1534, le bey arabe de Tunis, chassé de sa ville par Barberousse, appelle à son secours l’empereur lui-même. Charles Quint débarque en force près de Tunis avec Andrea Doria et libère la ville où il entre lui-même en triomphe le 6 août 1535. 20.000 esclaves chrétiens sont libérés et Tunis devient vassale de l’empereur germanique. Le bey ne peut faire moins que d’abolir l’esclavage.

    Charles Quint a moins de chance en 1541 avec Alger. Après l’échec d’une tentative de débarquement, la ville reste aux mains des Barbaresques.

    L’empereur doit aussi compter avec le roi de France. François 1er s’accroche à son rêve de conquérir l’Italie et veut pour cela abattre Charles Quint. Il négocie une alliance avec le sultan Soliman II le Magnifique puis fait appel aux services de Kheir ed-Din, livrant Toulon à celui-ci en 1543.

    Tout cela pour rien. Kheir ed-Din, le dernier Barberousse, se désengage au prix fort et poursuit la guerre de course jusqu’à sa mort, à 70 ans, qui survient en 1546 dans son palais d’Istamboul. -

    (0)Votez : (0)
    • @spoke
      On voit bien que tu est un « historien arabe » car tu débites beaucoup de mensonges (ou araberies) dans ton commentaire.
      Tu mélange tout : les turcs les albanais, les berbères, les arabes, les deys etc.
      je te rappelle que « dey » est un titre turque (qui signifie gouverneur) et non un mot arabe, barberousse n’a rien à voir avec l’arabe, Aroudj (ou Arudj ou encore Oruç c’est aussi turque et non arabe).
      Tu devrais te documenter un peut sur les écrits sérieux pour ne pas avoir l’air idiot.
      sans rancune !

      (0)Votez : (0)
  5. les chaouis sont est resteront les -vrai propriaire (avec les kabhyles) de la terre algerie les autres sont les envahisseurs qui sont venus apres et ce sont installes en tuant pillant etc….etc… mais on s en fou c est le passer aujourd hui c est le combat d un peuple qui ce fait arnaquer par une autre sorte d envahisseurs que ce soit musulmans ou autre (la n est pas la question )je souhaiterais tellement que ceux qui le peuvent avance combatte cet sorte d envahisseurs et reprenne nos bien et notre vrai culture de nos ancetres pour qu on soit de nouveau en paix avec tousss —avis au intelligents —

    (1)Votez : (0)
  6. un peuple sans histoire est un peuple errant chaabou al djazairi mouslimoun wa ila ouroubati yantassib je suis avant tout musulman algerien berbere et fier de l etre. etre un berber est un probleme ? je ne vois pas ou est ce qu il est le probleme arretez de falcifier l histoire wa salamou alaykoum wa rahmatou allah

    (0)Votez : (1)
  7. l’Algérie est berbère soit avant l’islam soit après
    je vous rappel que tout les dynasties musulmanes était berbère
    avant ou après l’islam l’algérie est musulmane berbère

    (0)Votez : (1)
  8. tous les livres algérien agrées tous le monde ne raconte que des salades sur notre histoire on est berbères on l’a toujours été et bien sur la ou on va on trouve des laches des emmerdeurs des arabes koi! qui ont pourrit la réelle image de notre pays! et notre pays a eu son independance grace aux kabyle que les arabes (boussouf, boumedienne le drs …)ont assassiné comme abane ramdane , krim belkacem , amirouch , khider … alors le prochain qui me dire qu’on est arabe ou que nous valont rien je lui conseille a l’avance d’aller retracer l’histoire de son soit disant pays et de se mettre les doigts dans le nez apres !

    (1)Votez : (0)
  9. L’histoire est un domaine des hitoriens : la présence humaine en Algerie remonte à 1 800 000 ans (site archeologique de Ain lahneche)les romains,arabes et autres peuvent bien être issus de nos ancetres.un penseur arabe l’a si bien dit:si je suis de terre,tous les etres humains sont mes freres et toute la terre m’appartient

    (0)Votez : (0)
  10. Je n’avais jamais douté une seule fois que l’Algérie a un passé Amazigh. Je dis bien AMAZIGH et non KABYLE. Parce qu’il y a une différence fondamentale, profonde entre les deux !

    Je suis ALGÉRIEN avant tout, je tiens à le préciser, car un kabyle, est kabyle avant d’être ALGÉRIEN … Je ne tiens pas aussi à faire " de généralité " car j’en connais des Kabyles qui n’ont rien à voir avec ce comportement !

    (0)Votez : (0)
  11. laissez-moi vous faire une prédéliction:
    le jour où il n’y aurait plus de pétrole, l’Algérie redeviendra Berbère. nous me dites pas pourquoi mais celui qui vivra le verra.

    (0)Votez : (0)
  12. as salam alékoum
    en tous cas en france quand ont demande qui est tu ,il répond je suis kabile ,moi je suis chaouis et fier mais avant tout je suis algerien ,90 pour cent des kabiles ne prie pas ,mais suivent la culture francaise surtout leur femme et quand on remonte dans l histoire ils etait chaouis et on fuit l islam arriver par l est pour se réfugier dans les montagnes , actuellement et c est un choix strategique pour voir les autres en premiers ,non franchement les kabiles sont manipuler avec leur pseudo identité car c est plutot gaouris dite le clairement au lieu de faire la girouette et sachez que la premiere civilisation est dans les aurés montrez moi des vestiges dans vos montagnes ,y en a pas a part des sangliers et des chapelles chretienne
    vive le retour du califat

    (0)Votez : (0)
    • @ auressien
      les kabyles (sanhadja kotama et godhala) sont les premiers autochtone de l’afrique du nord, et sont encore aujourd’hui les premiers à contester l’occupation des gawris, et surtout l’occupation des bédouin arabes hillaliens et leurs métisses les chaouias de l’aurès (notamment ceux du versant sud qui ont offert leurs femmes aux arabes après la défaite de kahina, puis aux hillaliens).
      Les hillaliens ont tellement submergé les chaouis au point ou le chaoui d’aujourd’hui est complètement absorbé (ara-baisé et cora-niqué jusqu’à l’os, n’a donc rien d’amazigh hormis le nom).
      Les jeunes filles chaouis tellement ensorcellées par les amulettes arabes, elles vont jusqu’ à se prostituer à riyad et dubai pour consommer le vrai arabe d’orient pur et dur.
      En matière d’islam il y a plus de mosquées en kabylie que dans toute l’algerie réunie, seuleument les kabyles, contrairement aux faux arabes et leurs chaouis, ils pratiquent un islame différent (qui n’a rien à voir avec les chaouias ou arabes contrefaçons).
      Le chaouis font la prière tous, mais se torche le cul avec du sable ou pière et consomment le cannabis comme leurs oncles les arabes.
      Les chaouias ne sont pas autochtones d’algerie, ils viennent de libye.
      Sans les kbyles les chaouias se prostituraient encore dans les bordels français (comme leur nain arabe boutef né dans un hammam de Oujda (maroc), la légion sert à quelque chose !).
      Arabes chaouis islamo-terroriste, c’est des racailles et les kabyles ne supportent pas la racaille, l’indépendance est de mise.
      A alger un chaoui c’est quelqu’ un dépourvu d’intelligence.
      Je suis kabyle et musulman, mais je me sents plus proche d’un européen que d’un arabe encore moins d’un chaoui primitif.

      (0)Votez : (0)
  13. c ça ruminez vos petites chamailleries les autres progressent et vous…..il est clair qu’on ne peut avancer sans bien connaitre sans passé mais là la vérité est tellement évidente que vous refusez de l’accepter éspérant que vous ne tarderez à ouvrir les yeux hamdoullah tout les commentaires ne sont pas xaspérants donc il y a une lueur d’éspoire pour notre chère Algérie et que la force soit avec nous

    (0)Votez : (0)
  14. le jeune que je suis, n’as pas réussis a lire tout les commentaires ecris au dessus….
    ce qui m’empeche pas d’ecrir mon avis a moi aussi

    l’algerie, et l’afrique du nord avec , a été a une certaine epoque BERBERE, on est d’accord, la langue arabe est arrivée en afrique du nord avec – ( el foutouhat … ) – l’arrivée des arabes, ils étaits combien…, une armée!
    ceux là ont réussis a faire parler les kabyles en arabe avec… les armes !

    m’enfin bref

    a l’origine l’algérie est Berbère. SVP ne dites pas le contraire… parceque si vous le dites vous fermez les yeux a l’histoire !

    alors aujourd’hui si je demande a ce que la langue que je parlais dès ma naissance soit reconnue comme langue nationale et OFFECIELLE , c’ets mon droit ….

    merci

    PS: j’aimerais bien lire sur l’article audessus , un homm de guèrre MORT en CHAMPS de BATAILLE, oh! combiens ils étés nombreux ( el mokrani, fadma n sumer, bouamama ….) au lieu de citer la seule personne qui s’est reddier et acheter la liberté de sa propre personne .

    MERCI………..

    (0)Votez : (0)
  15. dés que quelqu’un veut revendiquer ses origines une conception toute a fait normal qui mérite d’étre étaler plus ouvertement les habitants originnaire de l’Algerie sont des bérbéres avec une langue , des rites et des cotumes, les musulmans sont venus pour répondre l’islam, chose que nous sommes tous fiére d’avoir acaparé, dieu merci du moins pour moi , maintenant le fait d’avoir eu une migration d’arabe dans les siécles précédants a été bien accépté , alors qu’on viennent pas nous dire que nous sommes arabe !!!! ce n’est pas une honte et arréter de devier les discussion avec des aspects de régionalisme ou dire qu’il faudrait accépté les manuscrits scolaire qui engouffre encore cette nouvelle génération dans l’incultisme social!!!!même le peuple des amériques a fini par accépter que les indiens sont les habitant originaire …nous demandons juste a réctifié la chose, nous somme un peuple musulman Amazigh, aussi pourquoi on dit pas que les afgan des arabes? pourtant musulman, ou les iraniens …..ces gens ont la fiérté d’étre chites.

    Bonne cogitation

    (0)Votez : (0)
  16. Nous les adultes, notre devoir est de transmettre aux jeunes le respect de chaque individu quelle que soit son origine, nous devons comdanner la violence, l’agressivité et l’injustice et encourager l’entraide, la générosité et l’honnêteté comme nous l’avait recommandé notre messager Mohamed (SAAWS)

    (0)Votez : (0)

Faites un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.