Le Maroc en deuil après la mort du philosophe Al Jabri

News et informations arabes - Firdaous.com

Hier, lundi 10 mai, le philosophe marocain Mohammed Al Jabri est décédé à Casablanca. Il est l’un des philosophes les plus respectés du monde arabe, grâce à des études modernes sur la pensée islamique. Il est en outre à l’origine d’une série d’ouvrages intitulée « Critique de la Raison Arabe ».

Né le 27 décembre 1935, à Figuig, Mohammed Al Jabri débute dans la vie professionnelle, comme professeur de philosophie à l’Université de Rabat. Son travail de thèse, sur Ibn Khaldoun, lui fait prendre conscience de la nécessité d’une véritable réflexion sur la pensée arabe.

Débute alors une longue période de publications, comme le « Discours arabe contemporain » qui se veut une réponse à l’écrivain Nadjib Mahfoud. De 1975 à 1980, Al Jabri a travaillé dans le milieu politique, en contribuant à la fondation de l’union socialiste des forces populaires. Ces années de politique ont fortement marqué son travail de critique.

En 1988, il a obtenu le Prix Bagdad pour la culture arabe. En 1999, il a obtenu le Prix de la culture du Maghreb. En 2006, il obtient la médaille Ibn Sina, décernée par l’Unesco. En 1958, Al Jabri a étudié la philosophie à l’Université de Damas, Syrie. Plus tard, il a continué à l’Université de Rabat. En 1960 Al Jabri a étudié à Fouchena .

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*