Mahi Binebine reçoit le Prix du Roman Arabe

News et informations arabes - Firdaous.com

L’écrivain marocain Mahi Binebine a reçu le Prix du roman arabe pour son roman les Etoiles de Sidi Moumen. Cette troisième édition du prix a vu la consécration de deux romans maghrébins puisque Rachid Boudjedra était aussi lauréat grâce à son dernier roman : les Figuiers de Barbarie. Les deux écrivains lauréats ont reçu leur prix à l’Institut du Monde Arabe de Paris.

Créé en 2008, le Prix du roman arabe est remis par le Conseil des ambassadeurs arabes de France. Il vise à « récompenser un ouvrage de haute valeur littéraire et consolider le dialogue interculturel entre le monde arabe et la France ».

Né en 1959 à Marrakech (Maroc), Mahi Binebine s’envole pour Paris en 1980, où il poursuit des études de mathématique. Il enseignera cette matière pendant huit années. Il décide ensuite de se retourner vers les arts et commence à écrire et à peindre. Connu aussi bien pour ses textes que pour ses peintures, il est traduit dans plusieurs langues et expose dans des galeries réputées. En 1994, il quitte la France pour les Etats-Unis. Il vivra à New-York pendant cinq ans. En 2002, il rentre vivre au Maroc.

En 2009, le magazine africain « Jeune Afrique » classait Mahi Binebine parmi les 50 personnalités qui font le Maroc.

Les Etoiles de Sidi Moumen raconte l’histoire d’un jeune homme devenu kamikaze. Récit de 150 pages qui fait appel à la voix d’un jeune homme vivant dans un immense bidonville du Maroc et qui tombe dans le piège du radicalisme. Entre deux matchs de foot, quelques crimes, une misère effroyable et une jeunesse avide d’espoir, l’écrivain raconte avec justesse et empathie un drame qui concerne aujourd’hui de plus en plus de jeunes : le radicalisme.

Faites un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.