Bientôt une édition algérienne pour le dernier roman de Rachid Boudjedra

News et informations arabes - Firdaous.com

La maison d’édition algérienne Barzakh vient d’annoncer la publication prochaine du dernier roman de Rachid Boudejdra : « Les figuiers de Barbarie », publié aux éditions françaises Grasset en mars.

Les figuiers de Barbarie, dernier roman d’un grand écrivain algérien, retrace les retrouvailles de deux cousins algériens qui embarquent dans le même avion, pour un vol Alger-Constantine. Coincé dans cet espace clos, fermé où il ne peut y avoir d’échappatoire, les deux hommes, Rachid et Omar, vont être obligés de parler, de raconter l’Algérie d’hier et d’aujourd’hui et par-là même de se raconter. « Les figuiers de Barbarie » mêle adroitement petite et grande histoire, guerre d’Algérie et souvenirs heureux d’une jeunesse algérienne en mal d’être.

Rachid Boudjedra est né en 1941 à Aïn Beïda. Il fait ses études à Constantine et à Tunis, mais rejoint assez vite le maquis (en 1959). Pour cause de blessures, il part dans des pays de l’Est et en Espagne, en tant que représentant du FLN (Front de libération national). Dès l’indépendance de l’Algérie, il revient dans son pays où il entreprend des études de philosophie à Alger, avant de poursuivre à Paris. En 1965, il obtient sa licence de la Sorbonne et soutient un mémoire sur l’écrivain Louis-Ferdinand Céline.

Après un passage par Blida, il quitte à nouveau l’Algérie pour la France, en 1969. Il vivra aussi au Maroc entre 1972 et 1975, où il enseignera, avant de revenir en Algérie.

Connu autant pour ses textes (la répudiation, l’escargot entêté, fis de la haine) que pour ses prises de position parfois très critiquées, Rachid Boudjedra fait partie des « monstres sacrés de la littérature algérienne » encore vivant, à l’instar deRachid Mimouni.

Faites un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*