L’union des hommes de lettres et écrivains arabes appellent à la promotion de la langue arabe

La 24ème session de la conférence de l’Union des hommes de lettres et écrivains arabes a été l’occasion pour ses membres de se pencher sur la place qu’occupe la langue arabe dans les programmes scolaires mais surtout de réfléchir à la manière de la renforcer dans les établissements scolaires.

Le thème de la rencontre était « Session d’Al Qods ». Clôturée mardi 27 octobre dans la ville de Syrte en Lybie, a été l’occasion d’affirmer l’importance d’innover sur le plan médiatique afin de redorer l’image de la langue arabe et de la protéger, tout en la rendant plus populaire auprès des jeunes.

La mondialisation et ses impacts négatifs ont aussi été l’objet de l’attention des écrivains et hommes de lettres, qui ont demandé à ce que l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences soit plus active pour atténuer justement les effets de la mondialisation.
Pour cela, plusieurs pistes ont été étudiées et proposées comme la nécessité de booster les académies de lange arabe et d’encourager les traductions, tout en misant sur une grande promotion des ouvrages de langue arabe.

De plus, un livre sur la ville d’Al-Qods sera publié lors de la célébration d’Al-Qods, capitale de la culture du monde arabe. L’ouvrage sera édité en arabe, en anglais et en français. Enfin, il a été annoncé qu’un festival des jeunes poètes dans le monde arabe aura lieu à la fin de l’année aux Bahreïn.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*