L’Algérie désire voir se créer un fond de soutien au cinéma Arabe

Divers - Firdaous.com

C’est depuis le 3e festival international du film arabe qui s’est déroulé à Oran (Ouest de l’Algérie), que le Mr Azzedine Mihoubi, le secrétaire d’Etat algérien chargé de la communication a lancé son appel en vu de la création d’un fond de soutien au cinéma arabe. Il a en effet profité de la conférence « Le cinéma arabe, entre vision classique et vision moderne » pour faire passer son message.

L’idée semble en réjouir plus d’un. Plusieurs réalisateurs présents au festival se sont déclarés satisfaits de cet appel et espèrent qu’il aura de bons échos, car disent-ils, le financement des productions cinématographiques arabes est un véritable casse-tête chinois. A tel point, que beaucoup d’entre eux se voient obligés de demander une aide financière à l’union européenne.

Le monde Arabe a donc tout intérêt à créer ce fond, afin de voir produire plus de films financés intégralement par le monde arabe, et pourrait même être un bon stimulus pour que les réalisateurs, scénaristes et producteurs du monde arabe produisent dans et pour leur pays d’origine. Le secrétaire d’Etat algérien chargé de la communication a aussi demandé à ce que ce fond aide à former « dans tous les domaines cinématographiques technique et artistique ».

L’Algérie, comme beaucoup de pays arabe, souffre de l’exil de ses artistes qui publient ou produisent à l’étranger, souvent par manque de moyens ou de reconnaissance dans leur pays d’origine. Ce fond s’il est instauré leur donnera toute plénitude pour travailler sereinement.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*