L’émancipation de la femme arabe

Divers - Firdaous.com

Les mœurs ne sont souvent que le résultat ou le reflet de l’historie et de ses bouleversements. Le monde arabe est passé par tant d’étapes, a connu tellement de régimes différents qu’il serait difficile d’extraire le fil qui a conduit à la situation présente. Les femmes ont parfois été des personnes qui combattaient pour l’indépendance de leur pays, et qui aident au même titre que les hommes. Elles furent aussi des travailleuses, qui après le départ du mari et des fils à telle ou telle guerre, étaient obligées de relever les manches pour travailler les terres. Bizarrement pourtant dès que les guerres étaient terminées, elles se faisaient toutes petites. On les oubliait. Aujourd’hui, la femme arabe semble avoir une autre place, un statut plus important. Est-ce le cas ? Où en sommes-nous de l’émancipation de la femme arabe ?

Avant tout, il est nécessaire de mettre en relief quelque chose d’assez important. Important parce que paradoxal : la femme arabe est très souvent posée sur un piédestal par l’homme arabe qui voit en elle la mère de ses enfants. Mais en même temps, elle semble dans l’esprit de certains et pendant longtemps, être incapable de prendre les bonnes décisions, même si elle est tout à faite apte par contre à partager les douleurs, les souffrances et les peines.

L’émancipation de la femme arabe s’est accompagnée d’un tollé de la part des hommes qui voyaient avant tout un reniement des traditions et de la religion musulmane surtout, bien que toutes les femmes arabes ne soient pas musulmanes. On a donc très vite pu constater que l’émancipation de la femme arabe était surtout retardée en grande partie aux traditions, plus qu’à la religion.

C’est à partir de 1920 à peu près, que l’émancipation des femmes a commencé à germer dans quelques esprits qui se sont attelés à la dure tache d’aider les femmes à sortir de l’ombre, à tenter d’avoir une vie plus décente, à exister tout simplement. Les femmes qui ont poussé les autres femmes à s’émanciper l’ont parfois payé de leur vie, et ont souvent en tout cas été contraintes à l’exil.

Aujourd’hui, on peut dire sans avoir peur de se tromper, que même si les femmes n’ont toujours pas autant de droits et de facilités que les hommes, il en demeure pas moins qu’elles sont partout, qu’elles évoluent dans tous les domaines et qu’elles ont véritablement leur place dans le monde arabe.

50 thoughts on “L’émancipation de la femme arabe

  1. je veut prévenir toutes les femmes après mon experience je sais que les hommes arabe sont des beaux parleur mais que après que tu est avec eux ils ne font rien et pire te tape dessus alor ne faite pas la meme erreur que moi ne sorter pas avec un arabe se n est pas du tout la meme mentalité que nous ils veulent avoir le dessus sur la femme

    • Luna est ce ton vrai nom tu doit t appeler cohen toi diviser l homme arabe de la femme arabe c bien connu chez les juifs pouvoir argent. Et sexe

  2. Pour musulmane je voudrais te demander vu que tu a l air bien au courant coment sa se passe pour les femmes au maroc? qu elles sont leurs droits ou (Non droits) et leurs devoirs? sont t elle libre de leur choix? Si quelqu un d autre a des reponses je veut bien les lire merci

  3. pour moi la liberté est le plus important dans la vie.La liberté de choisir sa religion et d’honnorer dieu comme on le souhaite.La liberté de s habiller comme on le souhaite mini jupe ou voile c est un choix personnel.Avec un minimum de tolérance et de respect le monde serais bien meilleur.Il faut arreter de s opposer les uns les autres et accepter nos différences.Paix et amour sont les premiers enseigements de toute religion ne l oublions pas.Bon jeune a tous les musulmans

  4. Salamou 3aleykom à tous,

    @Melissa, je voulais juste te dire une chose, le voile est obligatoire dans l’Islam point. Ton commentaire n’est que provocation et ne mérite même pas qu’on s’y attarde plus et y réponde. Fais toi plaisir de continuer de propager ce genre de message, tu en seras la seule responsable et ça portera tord uniquement à toi même, ALLAH SWT sait et voit tout, alors rien ne sert de se cacher lachement derriere un pseudo anonyme et se lacher comme tu le fais.

    Mais fais toi plaisir continue si ça te fais du bien, comme on dit le silence est le meilleur des mépris :-D, alors je ne répondrais plus à ce genre de message hainneux et surtout sans cervelle, alors je t’en prie fais toi plaisir à y repondre mdr.

    PS : a tous les musulmans, laissez ces ignorants parlaient, ça leur fait tellement plaisir de se lacher ainsi surtout que dans la vrai vie ils ne peuvent rien dire en face d’un musulman alors laissons les s’exciter ici ces lâches :-D… Ne répondais surtout pas à ce genre de message. Bon jeûne à vous tous mes frères et soeurs fi’ALLAH. wassalam

  5. il faut s’émanciper de toutes ces clichets!de toutes ces idees qui restent à parcourir nos rues et nos magazinzes!!Arretez-vous de tout ça!ya t-il d’autres debats plus interessants!!??

  6. Aziz, dire qu’il faut 2 femmes pour témoigner à la place d’un homme ne veut pas dire que la femme vaut 1/2 de l’homme. Essaye plutôt de comprendre pourquoi dans ce contexte de témoignage. C’est un verset qui m’a toujours intriguée, car il y a une suite: parce que l’une d’elles peut oublier. L’homme aussi peut oublier …???Ici comme ailleurs en ce qui concerne le Coran on simplifie le sens. Résultat: on se retrouve avec des athlètes femmes d’Arabie en hijab en l’an 2012!!!

  7. "Pour conclure, le foulard n’est, somme toute, qu’un look obligatoire qui laisse la musulmane vivre sa vie quotidienne en toute sécurité. Pour une femme pieuse, son port ne la gène nullement, car elle le porte sur sa tête et non sur son esprit."

    Rien n’est plus faux: le voile est bien dans la tête, et non sur la tête. Il est affiché comme un signe d’esclavage à une secte. Il est lamentable de voir que dans les pays régis par la loi islamique, les femmes rêvent de s’en débarrasser… alors qu’ici elle le mettent pour narguer les français et afficher leur anonymat stupide. Le voile n’a aucune signification et les musulmans le savent très bien… Mais qu’est-ce qu’ils ont comme bagout pour le défendre, c’est pathétique.

  8. Malgré les différences entre l’homme et la femme, les deux doivent être mis sur un même pied d’égalité. Chacun a le droit de s’habiller comme il veut, de faire des erreurs aussi, c’est en faisant des erreurs qu’on apprend. Les parents devraient surveiller la façon que leurs enfant s’habillent, ici au Québec je suis outrée de voir des jeunes filles de 10 à 12 ans porter des mini-jupes alors que certaines femmes de 20 et plus ne le font pas. Être libre est très important et ce n’est pas parce qu’on se met en valeur qu’on est vulgaire ou indécente. On peut porté un décoletté sans qu’il soit trop plongeant ou une jupe sans qu’elle soit trop courte. Ça ne veut pas dire qu’on ne se respecte pas ou que parce qu’on jouit de beaucoup de libertés qu’on devient toute irresponsables. Les hommes sont bien plus souvent irresponsables que les femmes en géréral, mais je ne les met pas tous dans le même bateau.

  9. moi jaimerais que tout le monde soit heureux:
    ceux qui veulent suivre la tradition le font si ca leur plait, et ceux qui nont pas envie ne le font pas du moment que ca nuit pas aux autres et qu’ils sont heureux comme ca. ca s’apelle la liberté et l’égalité

    • C’est ça le problème, de croire que la tradition veut le bonheur ou le changement ou la liberté. C’est exactement le contraire, que les choses ne changent pas : le pouvoir, la famille, la place des femmes (souvent ce sont elles qui tiennent l’économie et la famille…), le pouvoir des hommes et celui de ceux qui les manipulent ou les inféodes (de féodal (…isme).

  10. Ah! franchement, il y en a qui croient que la vie est belle pour toutes les femmes sur cette terre parce qu’elles pensent être une référence.
    Au lieu de rester cantonnée dans votre bled et ne voir que ce qui se passe dans votre cour, informez-vous sur les femmes en Afganistan, en Iran ou encore dans d’autres pays. Informez-vous par les médias et enlevez vos oeillères.
    Être libre et émancipée, ce n’est pas garder des chèvres dans les montagnes (c’est un choix de vie), On peut être dans une cage dorée sans aucune liberté, à la merci et à la bonne volonté des hommes de la maison (père, frères, mari, cousins etc…), et soumises à des coutumes ancestrales qui sont des jougs pesants.
    Il y-a des reines qui ressemblent à des esclaves et des esclaves qui ressemblent à des reines, tout dépend de quel côté de la lorgnette on regarde.
    On peut commander des hommes dans le cadre d’un travail (c’est une fonction) mais hors de ce cadre qu’en est-il?
    Le destin d’une femme qui se dit : libre, insoumise, autoritaire, indépendante (qui, loin d’être des qualités, sont des défauts qui ne sont guère appréciés par les hommes), ne peut être celui de toutes les femmes qui vivent aujourd’hui sur la terre, quelque soient les origines ou la religion.
    Faire des comparaisons, sur un mode de vie, même indécent, ne valorise pas celle qui veut salir une communauté par rapport à une autre. Chacun est libre de vivre sa vie comme il ou elle l’entend. Ce n’est pas parce qu’on désapprouve une certaine conduite qu’il faut généraliser. Des gens biens, il y-en a partout et des mauvais aussi!
    Etre émancipée c’est se libérer d’une tutelle, être délivrer d’un asservissement. Ce peut-être aussi être libérée de l’autorité parentale, libérée des contraintes sociales ou familiales. Se libérer d’un état de dépendance (drogue, alcool, cigarettes), de servitude. S’affranchir de contraintes morales, religieuses, etc……
    On peut s’émanciper dans plusieurs domaines, le choix est vaste ; chacun de nous subissons des contraintes dues à la vie qui est loin d’être rose pour tout le monde.

  11. c est vrai que ya certaines musulmanes qui oublient leurs traditions et leur religion mais je dirais qu il faut pas généraliser car cela dépend des bases d éducation qu elles on reçues,moi personnellement je me vérais jamais avancer sans tenir compte de ma religion malgré que je ne porte pas le voile et que je vie en france en etant une jeune fille trés ouverte et libre bien au contraire ,me retrouver dans un pays autre que musulman ma permis de comprendre et de m intérésser encore plus à ce qui pourrait faire de moi une vraie femme musulmane.que dieu nous aide à aller vers le droit chemin!!!

    • Pas que dieu qui vous aidera il y a aussi : l’instruction, la connaissance, la lecture, la culture, l’initiative, les lois de la république, la formation, etc, etc, et je n’oublie pas pour autant la valeur des machines, des systèmes, de la recherche et de la science qui ouvre des horizons nouveaux pour la femme et l’homme en quête de nouvelles libertés, relisez les philosophes et écrivains du 18ème et 19ème siècle….que de lumières

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*