Hafsia Herzi : fin du tournage des anonymes le 2 décembre

News et informations arabes - Firdaous.com

La jeune actrice Hafsia Herzi, qui a reçu lors de la 64ème Mostra de Venise le César du meilleur espoir féminin, est en plein tournage depuis le 16 octobre pour le film « les anonymes », de la réalisatrice Raja Amari, qui a déclaré récemment que ledit tournage devrait prendre fin le 2 décembre prochain. Pour l’heure, toute l’équipe est en Tunisie où elle s’active pour afin de ne pas dépasser les délais prévus.

Hafsia est née le 25 janvier 1987 dans les Alpes-de-Haute-Provence (France). Fille d’un père tunisien et d’une mère algérienne, et née en France, elle a baigné dans une multi-culturalité qui semble lui permettre d’aborder plusieurs facettes dans ses films.

C’est à 13 ans, que Hafsia fait ses débuts dans le cinéma grâce à un petit rôle dans un téléfilm diffusé sur la chaîne de télé française France, intitulé « Notes sur le rire ». Elle enchaîne alors avec plusieurs petits rôles, jusqu’en 2005, date de sa rencontre avec Abdellatif Kechiche qui lui propose un rôle dans son film « La graine et le mulet ». C’est le succès, elle remporte en 2007 le prix Prix Marcello-Mastroianni, mais aussi et surtout un César ! Le nom de Hafsia Herzi est alors sur toutes les lèvres : simple, belle avec un sourire éclatant et une modestie rare, elle fait le bonheur de la presse qui en fait rapidement sa une.

Aujourd’hui avec les «Anonymes », Hefsia se lance dans un pari difficile, car le film n’est rien d’autre qu’un « thriller psychologique » déclare Raja Amari, la réalisatrice. L’intrigue tourne autour du destin bouleversant de trois femmes qui vivent de manière isolée dans une grande maison abandonnée du temps du protectorat français en Tunisie. Un jour, un couple vient s’installer dans la maison. Au lieu de s’en aller ou même de manifester leur présence, les trois femmes s’adaptent à ce couple, et décident de rester vivre cachées.

La réalisation de ce film a demandé beaucoup d’efforts : sur le plan du financement, trois pays ont participé : la Tunisie, la France mais aussi la Suisse. Il a aussi fallût convaincre les propriétaires de la maison où le film est tourné de louer, puis faire les arrangements nécessaires. Tout cela devrait donner un film intéressant à découvrir l’an prochain. Affaire à suivre de très près.

Faites un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*