La souffrance de la langue arabe

Divers - Firdaous.com

Est-ce qu’une langue qui possède un génie a besoin de mots intrus pour transmettre le sens voulu ?

La langue arabe souffre de nos jours d’un problème qui ne cesse de s’aggraver et qui nécessite une solution au plus vite.

Les boutiques, les vitrines et les sociétés sont envahies par les langues étrangères, au moment où les mots du dictionnaire arabe s’étranglent de la poussière accumulée à cause de la négligence de la nation arabe.

La langue arabe est en train de mourir et le coupable est, en première position, la nation arabe, nation qui est sensée la parler et surtout la préserver. Il devient très rare de trouver des personnes qui parlent uniquement l’arabe sans faire rentrer des mots étrangers comme fast-food, société, téléphone, ordinateur, et la liste est bel et bien très chargée, voire riche !

Cela est-ce à cause de la mondialisation où est-ce parce qu’on n’a pas su présenter le génie de cette perle ?!

Il est certes bien de maîtriser plusieurs langues, mais lorsqu’il s’agit d’écraser sa propre langue et son histoire à force d’employer des mots intrus, la question devient délicate.

La nouvelle génération est face à une dégradation de la langue maternelle et possède maintenant une langue métisse.

Il faut être vraiment fier de sa langue car une nation qui ne possède pas une langue et surtout qui ne sait pas la préserver, veut dire qu’elle a oublié son histoire !

25 commentaires sur “La souffrance de la langue arabe

  1. Pascale, vous n’avez pas eu trop de peine à lire dans la langue sans besoin de traduire les auteurs que vous citez, puisque tous à l’exception de Boudjedra (parfait bilingue qui fait la navette entre les deux univers linguistiques), écrivent ou ont écrit en français.

    Votez : (0)(0)
  2. L’important finalement, ce n’est pas de vouloir parler et comprendre toutes les langues pour exprimer ses sentiments, ses désirs, ses souffrances, ses passions. L’important c’est de pouvoir prononcer les mots dans la langue que nous connaissons le mieux, qui touche notre coeur, notre esprit, notre âme : notre langue maternelle, quelle quelle soit, celle qui nous a bercé dans notre petite enfance, que nous avons développer en grandissant et qui fait partie de nos entrailles.
    De plus, comme tous ne possèdent pas le "don" des langues, la seule que nous connaissons est toujours la plus belle.

    Votez : (0)(0)
  3. @niet

    La richesse du vocabulaire ne fait pas la richesse d’une langue ! Le grec ancien et l’arabe coranique sont des langues plutôt "pauvres" en vocabulaire (sans vouloir être péjoratif). C’est justement ce genre de restrictions qui incite les gens à développer les aspects poétiques et métaphoriques dans un texte.

    Votez : (1)(2)
  4. Je suis désolée moi aussi de ne pouvoir parler tous les idiomes du monde, et je constate avec regret que je ne peux pas faire la différence à
    l’oreille entre les différents "h", ce qui pénalise la compréhension de cette langue, et m’oblige à m’interroger sur l’intérêt de l’effort que je fournis en tentant de l’apprendre. Avec le temps, peut-être y arriverai-je ? En tout cas, je me passionne pour la culture et la civilisation tant du Maghreb que du Proche Orient et bien que ne lisant ni ne parlant l’arabe, j’ai eu grand plaisir à lire les écrivains de ces régions… heureusement traduits en français : Mohammed Dib, Mouloud Mammeri, Rachid Boudjedra, Kateb Yacine, Mouloud Feraoun, Amin Maalouf, qui m’ont permis de comprendre la richesse de ces peuples qui ont malheureusement trop souffert et souffrent encore trop.

    Votez : (0)(0)
  5. Monsieur Mabi,
    Etant professeur de Français il était logique d’interdire à vos élèves insérer des mots étrangers, que ce soit en arabe ou en anglais, pendant un cours de Français.
    Maintenant, si la langue arabe vous procure des émotions que vous n’éprouvez pas dans une autre langue parce que c’est votre langue maternelle, c’est tout à fait normal. Cela ne veut pas dire qu’une langue est plus belle ou plus sacrée qu’une autre.
    La traduction d’une langue sert à celui qui ne connait pas la langue de l’auteur, d’apprécier tout de même les pensées qui y sont exprimées.
    Malheureusement, on ne peut pas connaître toutes les langues et idiomes de la terre, ce qui est la cause de divisions et d’incompréhension parmi les humains.
    On peut toujours secourir quelqu’un, même si on ne connaît pas sa langue: connaissez-vous l’histoire de bon Samaritain? L’amour du prochain n’a pas besoin de mots MAIS D’ACTES.
    Comme vous le dites si bien "Toutes les langues ont leur charme et l’on peut s’exprimer dans n’importe quelle langue sans lui porter atteinte."
    Et je vous dis: By By, salam , asta luego!

    Votez : (0)(0)
  6. Bonjour.
    J’ai enseigné pendant 38 ans la langue française. J’avais meme interdit à mes élèves d’utiliser des mots en arabe au cours de la leçon. Il y a déjà six ans que j’écris des nouvelles en français et pourtant, je me suis aperçue dernièrement que je bouillonne interieurement d’expressions poétiques en arabe et je me suis lancée actuellement dans la poésie en arabe. Il me semble que le mot exprimé en arabe traduise beaucoup mieux mon émotion et transmette plus facilement mon message ; car je m’adresse aprés tout à une collectivité qui comprend mieux l’arabe, avec mes plus sincères respects à la langue de Victor Hugo que j’ai toujours admiré et que j’admire, d’ailleurs encore! Cela veut dire que chaque langue a son propre charme et qu’on peut s’exprimer dans n’importe quelle langue sans lui porter atteinte. A quoi sert la traduction si l’on préfère une langue à une autre? Comment peut-on comprendre l’"AUTRE" et le secourir si l’on ignore sa langue? Toutefois, nos enfants amateurs des "sms", de feuilletons, de films d’horreur et de slogans publicitaires, sont en train de négliger leur langue maternelle Ainsi peut-on évoquer le problème de "cia cia", "salut", "by by", "hello"au point que l’expression "salemou aliacom" est devenue risible.

    Votez : (4)(2)
  7. Bonsoir " niet" . Permettez moi d’intervenir sur vos propos concernant la langue arabe car il y a une contradiction lorsque vous dites que certains mots n’ont pas d’équivalent en français pour les exemples données voici une traduction des termes ci-dessus: " automobile = sayaratoun pour "camion" chaHinatoun pour le "train " Qitaroun.. tous mots en français à son équivalent en arabe. Cependant certains mots suscitent une réfléxion plus approfondit , sur le sens du terme . Mais cela rentre en vigueur pour bien d’autres langues multiples et diverses. Cordialement

    Votez : (1)(0)
  8. toutes les langues on des modifications moi je suis algerienne espagnole et dans chaque langues c’est ainsi il ne faut pas se focaliser sur la langue"arabe"meme si je trouve que c’est la plus jolie^^

    Votez : (0)(0)
  9. cher niet des millers de mots dela langue française sont issus de la langue arabe sans que vous les soupçonnez. et malheureusement pour vous il y a des mots arabes pour automobile camion et train non empruntés au français ni a aucune autre langue. soyez plus instruit avant de balancer des énormités !

    Votez : (1)(0)
  10. Vous dites que la langue arabe est riche et pourtant vous n’avez pas de mot pour dire "automobile", "camion", "train" et bien d’autres encore.
    Beaucoup de mots qui existent en français, n’a pas son équivalent en arabe et vous êtes bien obligés de les employer dans la langue d’origine qui n’est pas l’arabe, alors que l’on peut traduire aisément la langue arabe en français.

    Votez : (0)(3)
  11. d’abord j’ai une question:qui a dit que la langue arabe est entrain de mourir et que le coupable est la nation arabe.c’est vrai il ya des mots intrus comme d’autres langues mais on parle toujours bien notre langue matrenelle qui est l’arabe mieux qu’avant en plus on est fier de la parler .REponse pour le n 6: vous dites que la langue arabe classique est morte; ça prouve que vous ne connaissez ni l’arabe ni la nation arabe; et n’oubliez surtout pas que l’arabe a ses propres enfants

    Votez : (1)(0)
  12. Chère Inès, toi qui est mariée à un marocain, sache que la langue du pays n’est pas de l’arabe mais du ‘marocain’, tout comme "l’algérien" ou le "tunisien" qui sont des langues différentes entre-elles et différentes avec l’arabe parlé en Arabie. Chacun parle leur "dialecte" et beaucoup ne savent ni lire ni écrire "l’arabe" qui est une langue complètement différente apprise dans les écoles.
    Tout comme le vieux français n’est plus le français parlé aujourd’hui, ni le grec antique d’Omère n’est plus la langue grecque parlée de nos jours, toutes langues subissent avec le temps des changements.
    Nous vivons une époque ou les mariages multi-raciales se multiplient, tu en es la preuve, et les origines finissent par se confondre, même si certains veulent prédominer par leur langue,leur race ou leur religion, qui manifestent, par là, une totale INTOLERANCE vis à vis des autres, alors qu’ils se targuent d’avoir une religion de tolérance. Je ne peux pas comprendre ça!
    Vouloir adopter la langue et la manière de vivre de son mari par amour est louable mais cela n’éfface pas d’un coup d’éponge un passé et une langue différents.
    La langue française est aussi une belle langue que j’apprécie beaucoup pourtant je suis d’origine espagnole.
    J’ai vécu 14 ans au Maroc,et très familiarisée avec la langue du pays, j’aimerai parler cette langue, non parce-que je l’aime plus qu’une autre, mais parce-que je souhaîte communiquer plus facilement avec mes voisins qui sont d’origine magrhébine et qui ont du mal a intégrer le français.
    J’aime les gens, quelque soit leur origine, et j’aimerai connaître toutes les langues pour discuter avec eux et partager, ensemble, nos univers. Ce serait une vraie richesse relationnelle pour tous!

    Votez : (0)(0)
    • L’arabe est une des rares langues qui connaît le phénomène de diglossie, c’est-à-dire que cohabitent deux niveaux de langues, le classique ou littéraire et le dialectal. Ainsi, dans tous les pays arabes et pas seulement au Maroc, on trouve un dialecte qui lui est propre et une langue classique officielle. Le dialecte marocain est un dialecte arabe, de la famille des dialectes maghrébins. Il jouit d’une identité propre, tous comme les autres dialectes. Il présente bien évidemment des différences par rapport à la langue parlée en « Arabie » (qu’est-ce que l’Arabie? quelle est son étendue géographique selon vous ? il y aurait le Maroc d’un côté et l’Arabie de l’autre ?) mais bien évidemment aussi, des similitudes. Chaque dialecte et la forme qu’il prend aujourd’hui est le résultat de plusieurs siècles de métissage. Les Arabes qui ont apporté l’Islam dans certains pays, n’avaient déjà pas à l’origine le même dialecte (dialecte bédouin, ou citadin…) que les Arabes qui l’ont apporté dans d’autres pays. Dans chaque pays, on retrouve des caractéristiques dialectales qui font qu’on devine aisément l’origine de son interlocuteur. Ensuite, avant que les Arabes n’arrivent, il y avait là des peuples avec leur propre langue et culture.. Donc l’arabe est et a toujours été multiple. Il n’en reste pas moins qu’il existe un arabe classique et des « variantes » plus ou moins différentes selon la position géographique, l’histoire… Tout d’abord, il y a une différence entre plusieurs grandes régions du monde arabe, il y a le Maghreb, l’Egypte, les pays du Levant, les pays du Golfe… Ceux qui sont proches géographiquement se comprennent mieux ce qui est logique, il est évident alors qu’un Marocain ait du mal à comprendre un Omanais, s’ils parlent chacun dans leur dialecte sans familiarisation culturelle au préalable (j’entends par familiarisation culturelle, le fait d’être ouvert culturellement à d’autres dialectes véhiculés notamment par le cinéma, la musique, je pense notamment au dialecte égyptien popularisé par son industrie cinématographique aux quatre coins du monde arabe, qui fait qu’à force d’entendre l’égyptien depuis des générations, on le comprend. C’est là que l’arabe classique montre son utilité, en lisant et comprenant l’arabe littéraire, je peux suivre les informations dans tout le monde arabe, les discours officiels, le livre sacré de l’Islam… Le fait de ne pas savoir lire et écrire l’arabe relève non pas du fait que l’on apprendrait plutôt le marocain à l’école à la place de l’arabe, mais bien du fait du problème de l’alphabétisation. Si je n’étais pas allée à l’école, il est clair que je ne parlerais pas très bien le français et que je ne l’écrirais pas bien non plus…

      Votez : (0)(0)
  13. On trouve de nombreux mots d’origine arabe dans la langue espagnol ce n’est pas pour autant que cette langue à perdu sa beauté.
    Ne soyez pas chauvin!

    Votez : (1)(0)
  14. Bonjour
    D’abord posons nous la questions suivante: chez qui la langue arabe est entrain de mourrir?

    Votez : (0)(0)
  15. iIl est dommage en éffet que cette magnifique langue connaisse un déclin lié à l’omniprésense de mots étrangers là oû l’on pourrait très bien trouver les termes équivalents en arabe.Cela est peut-être dû à une identité incertaine;un désir de s’"occidentaliser"quitte à se perdre dans un conformisme mondialisé.
    Car la langue reflète l’état d’une civilisation.
    Mais il ne faut pas dramatiser.Toutes les langues du monde ont reçu des apports éxogènes;lesquelles langes s’en sont parfois trouvées enrichies (par ex.nombreux termes scientifiques,culinaires,de la vie courante…ect en français sont d’origine arabe).
    L’indentité de chacun se façonne jour après jour d’éléments composites qui sont peu à peu intégrés à soi…encore faut-il avoir au préalable assez de personnalité pour ne pas tout imiter d’autrui et se renier.

    Votez : (0)(0)
  16. Bonsoir,
    je suis française mariée depuis bientôt un an à un marocain.Je suis aller au Maroc à plusieurs reprises et il s’avère que je trouve dommage que le français domine ce pays aux milles facettes. En effet, j’apprends l’arabe depuis deux ans et il me semble normal qu’arrivé au Maroc je parle et comprenne l’arabe du moins j’essaie (avec mon accent laisse à désirer). Mais je fais de mon mieux et j’ai plaisir à parler cette langue. Tout comme je trouve normal qu’en France on parle français en Allemagne l’allemand etc….La beauté du pays pour moi passe par la cuisine, le paysage, l’accueil mais aussi et sutout la langue. Moi ça me plait de parler avec des gens qui parlent très peu le français ils me parlent français et je leur répond en arabe l’échange est très captivant. Comme le disait Amusnaw la langue doit évoluer mais il ne faut tout de même pas oublier sa base ses principes au même titre pour le français, un homme politique quel qu’il soit, sort un mot dont ne sait où? Et ça y est! un an parès c’est dans le dernier Larousse faut arrêter. Chaque langue à son charme et il ne faut pas les mélanger les unes aux autres. De plus il ne s’agit pas d’être chauvin mais d’être fier de sa langue et de ses origines c’est ce qui fait la différence entre les uns et les autres et qui fait la beauté des voyages des pays et donc du monde.
    Bonne soirée, et à tous(tes) les arabes votre langue est magnifique (bien que difficile parfois à prononcer!!!)

    Votez : (0)(0)
  17. beaucoup se plaignent que l’arabe soit "envahie" par des mots étrangers mais personne ne déplore le fait que cette même langue "envahisse" d’autres opprimées et marginalisées sur les territoires islamisés : afrique du Nord (berbère), iran, pakistan, turquie etc. Alors cessons de pleurnicher. ce que vit la langue arabe classique que je considère comme une langue morte est vécu par toutes les langues du monde y compris l’anglais qui, pourtant domine toute la planète. L’arabe doit apprendre à évoluer et ne pas se confiner dans le statut de la langue du coran. cela lui nuit énormément. les arabophones doivent aussi comprendre que l’état de la langue reflète la situation de ces locuteurs. Alors si vous voulez que cette langue évolue vous n’avez qu’à vous débarrasser du puritanisme et du chauvinisme linguistique.

    Votez : (0)(1)
  18. La langue arabe existait bien avant que le Coran existe.
    c’était, à l’origine la langue d’un peuple idolâtre qui ne connaissait pas Allah.
    Le Coran fut écrit en langue arabe pour le peuple arabe qui ne connaissait que cette langue et qui permettait à ceux qui voulaient se convertir à l’islam de pouvoir lire ce livre. Il coule de source qu’il ne pouvait pas être écrit en chinois ou dans une autre langue incompréhensible pour eux.
    Qu’on lise le Coran dans n’importe qu’elle langue , il sera toujours beaucoup plus compréhensif pour celui qui le lira dans sa langue d’origine.
    Le fait de traduire le Coran dans d’autres langues permet sa diffusion dans les pays autres que les pays arabes et permet à ceux qui ne peuvent lire dans la langue initiale d’en connaître le contenu .
    La BIble a été traduite en plus de 1600 langues et dialectes et cela fait sa richesse car elle peut toucher le plus grand nombre de personnes qui peuvent avoir le coeur touché par son message. C’est cela le plus important!
    Si tous les chrétiens devaient apprendre l’Araméen, langue de MOïse, l’Hébreu, langue des prophètes qui ont suivis ainsi que le Grec, langue du premier siècle au temps des apôtres et du Messie, une vie n’y suffirait pas pour le plus humble des mortels.
    La langue pure et sainte, d’après la Bible, ce n’est pas une langue parlée par les humain, c’est plutôt "la langue de la VERITE, celle de la PAROLE DE DIEU", celle que tous les humains de la terre doivent CONNAÎTRE et mettre en application dans leur vie pour plaire à leur CREATEUR.
    Salut!

    Votez : (2)(0)
  19. la langue arabe est toujours riche et capable de mettre des equivalents pour les nouveaux mots que l’on emprunte aux autres langues. le plus pire de trouver une personne arabophone est fier de l’emploi des quelques mots etrangers dans sa parole. je trouve que c’est pas une faiblesse dans la langue mais c’est une faiblesse identitaire des personnes vis-a vis des etrangers et des autres langues. la langue arabe restera la langue sainte et la langue sacree des arabes et de toutes les personnes ayant l’amour et le sentiment loyal de la nation arabe. Cette langue vivra; c’est la langue du "voble Coran". salam: m.a.baki

    Votez : (1)(0)
  20. Vouloir quelque chose ne veut pas dire que cela se réalisera. Il y-aura toujours des choses qui dépassent la nature humaine. Nul ne peut changer les évènements qui se produisent sur la terre, ni ceux d’hier ni ceux d’aujourd’hui.
    Aujourd’hui, de grands bouleversements se produisent dans tous les pays du monde sur le plan politique, religieux, commerciale et climatique. CES bouleversements sont le signe d’une décadence universelle synonyme d’un effondrement de toutes les valeurs et institutions.
    DE la même façon que des grands empires se sont succédés, les uns par rapport aux autres par un déclin général qui a permis à une autre puissance de prendre le dessus pour devenir à son tour une puissance mondiale, nous vivons aujourd’hui, d’un déclin universel qui touche toutes les parties de la terre , ce qui signifie que bientôt, dans un avenir proche, aura lieu une grande guerre qui viendra des cieux pour détruire les méchants et cette situation est appelée "Armaguedon".
    Ecoutez la vidéo du prédicateur – Mohammad Hassan-vidéo-les évènements de la fin des temps- Ep3 (la mort) Belmostafa – 1ère partie
    D’après cette vidéo le temps de la fin de ce système actuel est très proche.
    Alors , mes amis , ne vous disputez plus pour des mots inutiles et sans valeur aux yeux de DIEU.
    Salam

    Votez : (0)(0)
  21. Cela ne se fait pas uniquement dans la langue arabe.
    Le français subit les mêmes carnages par des mots anglais.
    La mondialisation et la modernisation est un fléau pour les uns et une bénédiction pour les autres. Dans ce conflit qui a raison?
    Malheureusement rien ne pourra empêcher le progrès d’avancer tel un rouleau compresseur et modifier certaines valeurs.
    Seuls les poêtes, attachés aux belles lettres de leur langues sauront leur donner leur noblesse d’origine.
    Donc, laissons les autres utiliser les mots qui leur conviennent pour leur "business" qui j’en suis sûre, ne renient ni leur histoire , ni leur nations.
    Nous pouvons toujours restés fiers de notre langue d’origine que nous pouvons retrouver dans de bons livres écrits par de bons écrivains qui respectent le beau langage.
    Là aussi, il faut savoir admettre que l’évolution , quelque soit le domaine, fait partie de la vie et du respect que l’on doit à ceux qui aiment les changements.
    LE CHOIX est une valeur que nous avons tous et qui nous donne la LIBERTE de faire ce que nous croyons être bien pour être heureux à partir du moment ou notre choix ne fait de mal à personne physiquement ou moralement. La TOLERANCE fait partie du respect que l’on doit avoir envers ceux qui ne pensent pas comme nous.
    Alors, pour conclure, ceux qui emploient des mots étrangers dans leur langue maternelle n’enlèveront rien au langage d’une bonne littérature quelque soit la langue d’origine de qui que ce soit et la peur que cela provoque à certains qui pensent que leur unité nationale et historique est en péril, ne font pas confiance à DIEU qui connait l’avenir et qui fait devenir ce qu’IL veut, quand IL veut.
    Si c’est la volonté de Dieu, que les choses se passent de cette façon, personne ne pourra entraver cette volonté sinon il se pourrait que celui qui s’oppose à cette VOLONTE, s’oppose en réalité à DIEU lui-même.
    Le fatalisme est une notion, chez les musulmans, qui régit leur vie, donc, ayez confiance en l’avenir.
    SALAM.

    Votez : (1)(0)

Faites un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.