Damas, capitale de la culture arabe en 2008

Divers - Firdaous.com

Après Alger la blanche, et suivant la décision de l’UNESCO en 1995, Damas est la capitale de la culture arabe pour l’année 2008. Sans hésitation, elle s’est lancée dans une mission culturelle qui impose le succès et l’originalité. Avec l’odeur de ses épices, de ses ruelles et avec le goût de ses fruits délicieux, Damas désire présenter la culture de toute une population qui aime créer dans tous les domaines et qui est fière de son histoire.

Durant cette année, la langue arabe classique est recommandée dans les pratiques artistiques, pour les enseignants et pour les prêcheurs qui doivent impérativement respecter davantage la langue arabe soutenue.

Les cartes d’invitation damascènes portent les paroles du grand poète Nizar Kabani pour inviter les gens à assister aux différentes célébrations et créations artistiques où il est mentionné ‘‘Damas n’est pas qu’une épée omeyyade sur les murs de l’arabité, Damas est l’arabité même’’. Et réellement, Nizar a entièrement raison, car le peuple syrien veut conserver son pays et l’arabité qui se trouve en lui.

Aussi, beaucoup d’artistes luttent pour préserver la vieille ville des nouveaux travaux qui risquent d’entériner la beauté nostalgique et l’âme qui se trouve dans les différentes ruelles de la ville de Damas, vu qu’elle a été choisie pour être la capitale de la culture arabe en 2008.

Damas est présente cette année avec grande force dans les festivals, les pièces théâtrales et les opéras. L’année 2008 est pour Damas une occasion de gagner l’admiration de la nation arabe en général, et pourquoi pas du monde occidental.

Faites un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*