Un livre et des confidences pour le chanteur Faudel

News et informations arabes - Firdaous.com

Faudel, le jeune gars de la cité, Faudel le chanteur, Faudel l’algérien, le français, on ne savait plus trop quelle étiquette lui coller à ce jeune homme. Mais depuis la parution récente de son livre « Faudel, itinéraire d’un enfant de la cité » aux éditions Michel Lafont, on est encore plus désorienté. Celui qu’on avait pris pour un jeune chanteur épris de vie et de liberté, qui chantait ses origines maghrébines en langue française, cacherait derrière ses jolies paroles et son sourire plusieurs drames…

Retour sur le chanteur et la sortie de ce livre autobiographique qui fait date dans le milieu de l’édition.

Faudel Belloua est né le 06 juin 1978 en France où il a pratiquement toujours vécu. Il est connu sous le surnom du « Petit Prince du Raï ». En effet, en 1990, il fait partie du très connu groupe « Les étoiles du Raï ». Trois ans plus tard, la rencontre avec Mohamed Mestar change sa vie puisque celui-ci décide de s’occuper de sa carrière. Faudel a donc un manager, une expérience au sein d’un groupe et une voix : il peut commencer à rêver. Et c’est avec M. Jimmy Oihid et Gerald Toto qu’il se fait connaître du public français. Très vite, Faudel réussit le pari incroyable de capter l’attention d’un public occidental grâce à des chants aux consonances maghrébines. Avec 350 000 exemplaires vendus, son premier album Baïda se classe comme un vrai phénomène. Ainsi s’enchaînent les récompenses et les reconnaissances comme le Prix de la révélation de l’année en 1999.

Dans son livre, il revient sur ses origines algériennes évoquant la difficulté d’être assis entre deux rives, d’être considéré comme un «immigré» tant en France qu’en Algérie. S’il se dit « Français » à 100%, ses influences musicales sont elles nettement tournées vers son pays d’origine. Mais ce livre a aussi un intérêt plus important : celui de montrer toute la face cachée d’un chanteur qui à force de sourire à tous, et à toutes les caméras se retrouvent coincés dans un rôle, comme s’il devait toujours rire, toujours chanter la joie même quand elle n’est pas au rendez-vous. Et elle ne semble pas toujours l’être puisque certains faits douloureux sont rapportés de telle manière qu’on ne peut que se demander comment il peut encore chanter avec une telle impression de confiance. Faits douloureux comme sa séparation avec son fils et sa dépression qui a faillit lui coûter la vie.

Dans la quatrième de couverture, Faudel le dit bien clairement : s’en est fini du sourire factice, terminé car aujourd’hui il n’en peut plus de sourire dans le vide, il tient désespérément à s’en sortir, à refaire réellement surface. D’un côté à l’autre de la rive, d’une langue à une autre, d’un espoir à un autre, Faudel en proie à plusieurs problèmes semble espérer un changement possible. Un livre comme une thérapie peut-être…

One thought on “Un livre et des confidences pour le chanteur Faudel

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*