Mort de Karim Zenasni

News et informations arabes - Firdaous.com

Comme une sentence irréversible, l’annonce de la mort de l’acteur algérien Karim Zenasni est tombée le 16 février dernier. Nouvelle, que les enfants de son quartier se sont empressés de divulguer, le cœur lourd, les yeux bouffis de larmes. C’est qu’il était aimé. Et quelques jours après sa mort, ses fans ne semblent toujours pas se résoudre à croire que l’acteur a pu mourir ainsi, à l’hôpital Mustapha, après un malaise dû à ses problèmes d’asthme. Enterré aujourd’hui au cimetière El Alia, faisons-le revivre le temps de quelques lignes…

Un blouson noir, des lunettes de soleil, et du gel ou parfois un beau costume. Rien de plus pour Karim Zenasni. Rien de plus si ce n’est quelques geste simples à l’égard des gens, quelques paroles gentils pour les enfants. Et des rôles dans des séries tv et des téléfilms, devenus cultes. On se souvient par exemple de « Pas de gazouz pour Azzouz », « Le papillon ne volera plus » ou encore la mythique série de ramadhan « Ness M’lah City » et le non mois mythique film « Gourbi Palace ».

Pourtant, rien au départ ne laissait présager qu’il suivrait une carrière d’acteur : diplômé de la Faculté de Droit, mais le réalisateur algérien Khaled Oulbsir lui a proposé un rôle dans son film Feu et Cendre (1994), un rôle alors qu’il le savait sans expérience. Et c’est ainsi, comme le début d’un joli conte de fée, que tout s’enchaîne. De film en film, de série en série, Karim Zenasni s’impose sur l’écran algérien. Ce succès le pousse à essayer le théâtre l’an passé avec la pièce « Madinet el houb », comme c’était prévisible, la foule l’a applaudit.

On l’attendait impatiemment dans le nouveau feuilleton qu’il s’apprêtait à tourner avec le réalisateur Ahmed Sedjane, on l’attendait en se demandant à quel point il allait une fois de plus nous éblouir. On l’aura attendu en vain. Karim Zenasi n’est plus.

Le 28 février prochain, aura lieu en Algérie la 5ème nuit du Fennec d’or qui récompense les meilleures productions de fiction télévisuelle. Karim Zenasni recevra à titre posthume un Fennec d’or, belle récompense pour cet artiste, passionné par l’art.

14 thoughts on “Mort de Karim Zenasni

  1. Eh! oui , on peut pas oublié un acteur qui a laissé sa place à l’écran ,car il était sincère et simple très modeste , c’ètait un acteur qui avait de la classe et qui incarnait bien tous les rôles qu’on lui proposés,elh yarahmek et inchallah yanaam fil djena

  2. Eh! oui , on peut pas oublié un acteur qui a laissé sa place à l’écran ,car il était sincère et simple très modeste , c’ètait un acteur qui avait de la classe et qui incarnait bien tous les rôles qu’on lui proposés,elh yarahmek et inchallah yanaam fil djena

  3. Eh! oui , on peut pas oublié un acteur qui a laissé sa place à l’écran ,car il était sincère et simple très modeste , c’ètait un acteur qui avait de la classe et qui incarnait bien tous les rôles qu’on lui proposés,elh yarahmek et inchallah yanaam fil djena

  4. Eh! oui , on peut pas oublié un acteur qui a laissé sa place à l’écran ,car il était sincère et simple très modeste , c’ètait un acteur qui avait de la classe et qui incarnait bien tous les rôles qu’on lui proposés,elh yarahmek et inchallah yanaam fil djena

  5. Eh! oui , on peut pas oublié un acteur qui a laissé sa place à l’écran ,car il était sincère et simple très modeste , c’ètait un acteur qui avait de la classe et qui incarnait bien tous les rôles qu’on lui proposés,elh yarahmek et inchallah yanaam fil djena

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*